L'astronome Robert Lamontagne explique que la peur de la fin du monde en 2012 a été construite de toutes pièces dans les années 70 par Frank Waters, prétendu expert de la société maya qui avait fourni sa propre interprétation de ce que cette civilisation avait vu dans l'avenir. À la fin des années 2000, l'internet a ressuscité cette légende en y ajoutant des éléments très farfelus. Les adeptes de la fin du monde relèvent les cinq phénomènes astronomiques suivants comme sources potentielles de problèmes.

Sylvie St-Jacques LA PRESSE

1. L'alignement entre la Terre, le Soleil et le centre de notre galaxie. «Dans un livre, on disait que «le cordon ombilical galactique serait coupé». Oui, il se fumait du bon stock à l'époque!»

2. L'alignement des planètes du système solaire.

3. L'inversion des pôles de la Terre.

4. L'arrivée du prochain maximum solaire.

5. Le passage de planètes jamais observées à ce jour.

L'astronome Robert Lamontagne avance de son côté que la seule prédiction susceptible de se réaliser le 21 décembre 2012 est que les gens seront dans les centres commerciaux en train de faire leurs emplettes de Noël...