«Je pense qu'Yves serait très, très fier s'il était encore avec nous aujourd'hui. Il voyait tellement grand pour le festival.»

Michel Tassé

«Je pense qu'Yves serait très, très fier s'il était encore avec nous aujourd'hui. Il voyait tellement grand pour le festival.»

Danielle Gagnon-Larivière est la veuve d'Yves Gagnon, le père du Festival de la chanson. Personne n'était plus proche de lui lorsque l'homme s'est mis à rêver d'un grand concours de la chanson pour Granby.

«Yves était un visionnaire et il avait toujours plein d'idées, explique Mme Gagnon-Larivière, qu'on a rencontrée chez elle. Quand il m'a parlé de son projet, j'étais convaincue qu'il réussirait à le mener jusqu'au bout. Car mon mari ratait très rarement son coup.»

Directeur des Loisirs de Granby, Yves Gagnon désirait que Granby se démarque sur le plan culturel. Et il voulait probablement se faire plaisir aussi, lui qui était un amant de la chanson.