Les récents succès des talibans dans leurs attaques contre les forces de l'OTAN en Afghanistan ont été attribués jeudi à des coups de chance par le chef d'état-major de la Défense.

Bill Graveland LA PRESSE CANADIENNE

Le général Walter Natynczyk a affirmé en entrevue à La Presse Canadienne qu'il n'y avait pas de doute que les attaques étaient plus nombreuses, mais a dit ne pas croire que l'aide aux talibans venant de l'extérieur du pays ait joué un rôle dans cette recrudescence de la violence.Trois soldats canadiens ont été tués et cinq autres ont été blessés, mercredi matin, lors d'une attaque des insurgés dans le district de Zhari, près de Kandahar. L'attaque, qui a causé une forte explosion, a tué sur le coup les caporaux Andrew Grenon, 23 ans, et Mike Seggie, 21 ans, de même que le soldat Chad Horn, 21 ans.

Plus de 190 soldats de la force internationale ont perdu la vie en Afghanistan cette année. Le record de 222 décès en 2007 risque d'être dépassé.

Le général a fait valoir qu'il y avait eu bon nombre de tentatives ratées des talibans d'attaquer les forces de l'OTAN mais que seulement les succès attiraient l'attention.

M. Natynczyk a noté que le type d'armement retrouvé en Afghanistan n'avait pas changé récemment.

L'attaque de mercredi est survenue alors que plusieurs croyaient assister à une accalmie des violences durant la période du Ramadan, qui s'est amorcée lundi.

Le chef d'état-major de la Défense a soutenu que les talibans accentuaient leurs attaques avant la tenue de l'élection en Afghanistan et surtout avant l'arrivée de l'automne, expliquant que la tombée des feuilles rendrait leur camouflage plus difficile.