Nouvel épisode d'algues bleues au lac Waterloo. La baignade est interdite pour la deuxième fois cette semaine. Cette fois-ci cependant, la consigne a fait l'objet d'un avis formel de l'Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie.

Marie-France Létourneau

«Les analyses d'eau du lac Waterloo montrent la présence de concentrations importantes de toxines associées à une fleur d'eau abondante d'algues bleu-vert et ce, sur une superficie importante du plan d'eau. Cela rend donc toute utilisation d'eau dangereuse pour la santé», mentionne l'avis de santé publique diffusé hier.

Des échantillons d'eau ont été prélevés par le ministère du Développement durable, de l'Environnement et des Parcs (MDDEP) en début de semaine. Les résultats n'ont été communiqués aux autorités municipales que tard jeudi. Ces résultats feraient état d'un dépassement de toxines de 10 fois la norme.

Dès hier matin, l'information a été transmise à la municipalité de Shefford, qui compte des résidants en bordure du lac. Les terrains de jeux de Waterloo ont été avisés et l'affichage d'usage a été apposé en bordure de la plage.