L'usine MDF de La Baie, fermée fin juin, rouvrira ses portes prochainement...en Caroline du Nord.

Frédérick Lavoie

Vendredi dernier, la direction d'Uniboard Canada a annoncé la construction d'une nouvelle usine de panneaux de fibres à moyenne densité (MDF) à Moncure, une petite municipalité du centre de la Caroline du Nord. La compagnie basée à Montréal, chef de file des produits de bois reconstitués en Amérique du Nord, investira 142 M$ dans ses nouvelles installations américaines.

Le comté de Chatham a tout fait pour attirer Uniboard sur ses terres. Il lui accordera des réductions fiscales de 80%, jumelées à plusieurs autres avantages financiers. Les mesures représentent une économie de 2,5 M$ par année pour Uniboard.

Cité par un journal nord-carolinien, le vice-président aux ressources humaines de la compagnie, Richard Cuddihy, a confirmé que l'opération consistait à déménager une usine canadienne au sud de la frontière, sans toutefois mentionner La Baie.

"Nous voulons devenir la compagnie numéro un dans le domaine du bois reconstitué sur la côte Est", a expliqué M. Cuddihy au News & Observer.

Fermeture

En janvier, l'usine de La Baie avait interrompu ses activités pour une période indéterminée. Le 27 juin, la direction d'Uniboard Canada annonçait la fermeture définitive de ses installations saguenéennes et la mise à pied de ses 80 employés.

À ce moment, l'entreprise avait mentionné "le ralentissement de l'industrie de la construction aux États-Unis" comme l'une des principales raisons pour mettre la clé dans la porte. Elle citait aussi la vigueur du dollar canadien et l'augmentation des coûts du bois et de la résine, matières premières dans la confection de MDF. "Les coûts du transport, déjà alourdis par l'éloignement de l'usine de ses principaux marchés conjugué à la hausse constante du prix de l'essence, contribuent à augmenter nos pertes", justifiait également le président d'Uniboard Canada, James Hogg.

La compagnie avait alors fait savoir que les équipements de La Baie seraient transférés vers une autre usine indéterminée.

Jointe par le Quotidien, la responsable du développement économique pour le comté de Chatham, Dianne Reid, a indiqué que l'entreprise montréalaise a commencé à démontrer de l'intérêt pour Moncure "à la mi-juin", soit deux semaines avant la fermeture de l'usine de La Baie.

L'investissement de 142 millions comprend l'achat d'installations déjà existantes et la construction d'une nouvelle usine. La compagnie embauchera 104 travailleurs, en plus des 146 personnes déjà en poste à Moncure.

Il a été impossible de parler à un représentant d'Uniboard Canada hier après-midi.