La pluie a causé de sérieux maux de tête aux organisateurs de la 5e édition de Saint-Nazaire en fête.

MARC ST-HILAIRE

Rencontré hier midi, quelques heures avant la clôture de l'événement annuel, le président Paul Tremblay avait bien du mal à cacher sa déception, malgré la participation record de quelque 40 compétiteurs aux courses de tracteurs, l'attraction principale du festival.

"Depuis novembre, nous avons travaillé très fort pour faire de cette édition un succès, confie-t-il. Les gens sont venus, mais l'atmosphère n'est jamais à la fête lorsqu'il pleut sans cesse. Nous avons même dû interrompre la parade d'ouverture en raison des fortes averses. C'est très décevant pour nous tous, d'autant plus que la parade de cette année était très bien structurée. Dame Nature était en colère contre nous, je présume."

Les efforts déployés par l'organisation au cours des derniers mois témoignent d'une volonté réelle de faire de Saint-Nazaire en fête un événement incontournable. On s'est en effet associé aux municipalités de Shipshaw, Saint-Edmond-des-Plaines et de Lac-Bouchette pour créer un engouement autour des courses de tracteurs. Des compétitions auront ainsi lieu dans ces localités d'ici la fin de la période estivale.

"Nous nous sommes inspirés d'un concept populaire en Angleterre. Les gens apprécient ce genre de compétition, que nous présentons depuis trois ans déjà. Nous sommes confiants de voir les courses de tracteurs gagner en popularité lors des prochaines années", exprime le président.

Hier midi, malgré la pluie diluvienne, les compétiteurs ont tenu à faire la démonstration de leur talent, sur des machines modifiées qui roulent à une allure stupéfiante.

Parmi les pilotes, on comptait notamment le maire de Saint-Nazaire, Éric Girard.

"Les gens s'investissent énormément dans cette activité. Ils peuvent dépenser jusqu'à 3000$ pour être compétitifs. Nous voulions donc leur permettre de courir le plus souvent possible et c'est pourquoi nous nous sommes associés à d'autres municipalités", explique Paul Tremblay.