Bibiane Courtois cuisine la meilleure tourtière du mythique souper dans les rues de la Traversée internationale du lac Saint-Jean.

Mis à jour le 24 juill. 2008
Louis Potvin

Le Quotidien a décrété cette tourtière composée d'orignal, de boeuf, de poulet, de veau et de porc la meilleure parmi les meilleures. Cette enquête, pas très objective, a permis de découvrir toute la fierté des cuisinières à faire goûter leur recette transmise souvent de génération en génération.

Il faut dire que les gens ont pris ce concours amical au sérieux. On était prêt à plein de basses flatteries pour tenter de séduire et convaincre le journaliste. Attention; l'entourage défend farouchement LA Tourtière de leur mère. On a essayé d'acheter le journaliste avec un verre de vin, une bière ou bien de rehausser le goût avec du sel, du ketchup.

Pas facile de trouver la meilleure après en avoir goûté plus de vingt. Les saveurs se ressemblent, mais il y a des différences; sec, plus grasse, plus juteuse, viande hachée, croûte ambrée ou pâle. Difficile de départager.

Comme le journaliste a un faible pour la viande de bois, il a craqué pour la recette de la dame de Masteuiatsh, Bibiane Courtois. Depuis trente ans, elle se fait un devoir de concocter une bonne tourtière pour toute la famille et son mari Serge Harvey. Ils s'installent toujours au même endroit sur le terrain du salon funéraire. "Je fais cette tourtière que mes petits enfants ont surnommé métisse, car elle mélange les deux cultures", lance-t-elle en riant. Parmi ses secrets, elle dégraisse parfaitement la viande pour enlever tout gras. Elle fait macérer sa viande avec de l'oignon pendant 24 heures. Elle mitonne aussi une version avec de la perdrix, du lièvre et du caribou.

Une autre tourtière avec de l'orignal se distingue du lot, celle de Céline Lavoie de Roberval. Elle était très bonne, on lui accorde la deuxième place. À la troisième place ex aequo celle de Nicole Gagnon de Desbiens, savoureuse et juteuse et la tourtière de la Félicinoise Sylvie Gauthier avec du filet de porc et du boeuf; très goûteuse.

Une mention toute spéciale à la tourtière de Alix Harvey dont la pâte est à se rouler par terre. De loin la meilleure pâte du lot. Le secret, elle est faite avec de l'huile d'olive.

Finalement, pour accompagner la tourtière, rien de mieux que du ketchup vert. Demandez à goûter à celui de Lucette Gagnon, un pur régal, mélange parfait de vinaigre et de sucre.

La tourtière du nageur

Ne cherchez plus pourquoi Sylvain Fillion a réussi à traverser le lac en solo samedi dernier. Il a mangé de la tourtière de sa mère Violaine Bouliane. Pour rester plus de onze heures dans le lac, il faut avoir fait un bon repas la veille.

Pour chacun, la meilleure tourtière reste celle de sa mère ou de sa grand-mère. Faite avec amour, elle nous rappelle les plaisirs de notre enfance. Quand on la savoure, on se replonge avec joie dans les moments de bonheur qui ont ponctué notre jeunesse.