Les Québécois éliront un nouveau gouvernement le 1er octobre prochain. D'ici là, La Presse a voulu sonder l'état d'esprit des électeurs. Nos journalistes et nos photographes ont été à leur rencontre dans 100 villes différentes dans toutes les régions du Québec. Découvrez ce que les électeurs ont à dire.

Mis à jour le 5 juill. 2018
Fanny Lévesque LA PRESSE

David Beaudin, 40 ans, Sept-Îles. Gestionnaire.

QU'EST-CE QUI VOUS PRÉOCCUPE EN CE MOMENT ?

Toute la gestion et le coût des transports, notamment en raison de l'éloignement des grands centres. Ça me préoccupe dans mon travail pour des raisons de compétitivité.

QUELLE EST LA DERNIÈRE CHOSE QUI VOUS A MIS DE BONNE HUMEUR ?

Je suis aussi directeur technique de l'Académie de judo de Sept-Îles et notre club a été sélectionné pour être l'un des meilleurs au Québec. Nous avons aussi eu de bons résultats dans de récentes compétitions.

QUELLE EST LA DERNIÈRE CHOSE QUI VOUS A MIS EN COLÈRE ?

Que le championnat canadien de judo soit pour encore trois ans dans l'Ouest canadien. C'est encore un enjeu lié au transport pour nous. Nos jeunes ici, ça leur coûte une fortune pour aller dans les compétitions. Il faut partir de Sept-Îles, se rendre à Québec ou Montréal et ensuite prendre l'avion pour l'Alberta. Ça revient entre 1500 et 2000 $ par jeune.

QUELLE EST LA DERNIÈRE PERSONNALITÉ PUBLIQUE DONT LA MORT VOUS A ÉMU ?

Ce qui me touche, ce sont surtout les cas de mort impliquant des enfants.

SI VOUS POUVIEZ ET VOULIEZ VIVRE DANS UNE AUTRE VILLE DU QUÉBEC, LAQUELLE SERAIT-CE, ET POURQUOI ?

Dans Charlevoix, comme à Petite-Rivière-Saint-François ou dans ce coin-là. J'ai besoin de la proximité de l'eau et, en même temps, c'est près de la ville de Québec.

SI VOUS POUVIEZ CHANGER UNE SEULE CHOSE DANS VOTRE CIRCONSCRIPTION, QU'EST-CE QUE CE SERAIT ?

Amélioration du réseau routier. Pourquoi pas une autoroute à deux voies, en passant par un pont à Tadoussac, ou bien faire une route qui relierait Baie-Comeau à Chicoutimi. Ça nous donnerait en plus un lien économique avec le Saguenay.

SI VOUS POUVIEZ CHANGER UNE SEULE CHOSE AU QUÉBEC, QU'EST-CE QUE CE SERAIT ?

Le gouvernement.

QUEL EST LE DERNIER CONTENU QUE VOUS AVEZ PARTAGÉ SUR FACEBOOK ?

Des résultats du championnat canadien de judo.

OÙ VOUS VOYEZ-VOUS DANS CINQ ANS ?

À la même place. À Sept-Îles, à mon travail et impliqué dans le bénévolat et le sport, à m'occuper de ma famille et de mes enfants.

QU'EST-CE QUE C'EST, POUR VOUS, ÊTRE QUÉBÉCOIS ?

C'est vivre au Québec et accepter de vivre dans la culture qu'on se bâtit. C'est d'accepter de faire partie de la société québécoise.

FAITES UN VOEU ...

Que mes proches soient en santé.

QUE FERIEZ-VOUS SI VOUS GAGNIEZ UNE SOMME IMPORTANTE ?

Plus de voyages. Un petit peu moins de travail.

DANS VOTRE VIE, CES CINQ OBJETS SONT-ILS POSITIFS OU NÉGATIFS ?

Téléphone

Négatif.

Ordinateur

Positif.

Carte de crédit

Positif.

Télévision

Positif.

Bouteille de bière ou de vin

Positif.

VOUS DEVENEZ PREMIER MINISTRE DEMAIN. QUELLE EST LA PREMIÈRE PHRASE DE VOTRE PREMIER DISCOURS ?

Ce serait certainement en lien avec le fait qu'il faut arrêter la corruption, que nos élus soient honnêtes.

Si un chef de parti croisait votre chemin pendant la campagne électorale, de quelle préoccupation aimeriez-vous lui parler? Préserver votre emploi, acquérir une propriété, refaire une route dangereuse? Dites-nous ce qui vous préoccupe, et pourquoi, en 250 mots, en écrivant à centvilles@lapresse.ca en prenant soin de préciser votre nom, votre âge, ce que vous faites et la municipalité dans laquelle vous vivez. Nous publierons un certain nombre de messages pendant la campagne électorale, en septembre.