Homme

Le retour de Lucian Bute?

  • Crédits photos Lucian Bute (Magazine XY 2013) : Photo : Carl Lessard (Agence 2M2), Assistant photographe : Martin Reis Stylisme : Jay Forest (Agence Folio) foliomontreal.com, Assistante styliste : Marilyn Surprenant Coiffure et maquillage : Soraya Qadi (Agence Gloss Artistes) glossartistes.com avec les produits Giorgio Armani et TRESemmé. ()

    Plein écran

    Crédits photos Lucian Bute (Magazine XY 2013) : Photo : Carl Lessard (Agence 2M2), Assistant photographe : Martin Reis Stylisme : Jay Forest (Agence Folio) foliomontreal.com, Assistante styliste : Marilyn Surprenant Coiffure et maquillage : Soraya Qadi (Agence Gloss Artistes) glossartistes.com avec les produits Giorgio Armani et TRESemmé.

  • 1 / 2
  • Ce cabernet sauvignon de la Californie désire devenir la cuvée préférée des hommes. ()

    Plein écran

    Ce cabernet sauvignon de la Californie désire devenir la cuvée préférée des hommes.

  • 2 / 2

Quand Lucian Bute s'associe au vin Carnivor, la presse accourt avec en tête plusieurs questions sur un éventuel retour dans le ring.

Le 19 mars dernier, dans un restaurant branché du Vieux-Montréal, des journalistes se sont rassemblés pour un événement organisé par le vin Carnivor. Ce cabernet sauvignon de la Californie désire devenir la cuvée préférée des hommes. Avec ses arômes intenses de fruits noirs et sa bouteille toute en sobriété, on est en droit de penser que Carnivor est sur la bonne voie afin de réussir ses visées...surtout quand la marque s'associe au célèbre boxeur Lucian Bute...qui s'était fait plutôt discret depuis sa défaite contre Jean Pascal, le 18 janvier 2014. Lucian Bute : foodie? Épicurien? Une première apparition publique qui mènera à un retour officiel sur le ring?

Difficile de savoir exactement, car l'athlète d'origine roumaine n'est pas reconnu pour être volubile. Quand le boxeur n'est pas sur le ring, le guerrier de 1,90 m se transforme instantanément en un garçon à la timidité évidente. Pour le côté foodie, voici ce qu'il confiait au Magazine XY en 2013 : « Montréal est pour moi la première ville au monde en ce qui concerne la gastronomie. On trouve absolument de tout ici. Une de mes cuisines préférées, c'est la cuisine portugaise. Je suis un grand habitué du restaurant Chez le Portugais sur le boulevard Saint-Laurent, j'y vais plusieurs fois par semaine et comme c'est essentiellement du poulet, c'est très compatible avec le régime alimentaire que je dois suivre. »

Pour un éventuel retour dans le ring, il faudra se fier aux dernières actualités. Interbox confirmait en janvier dernier que Lucian Bute s'était associé à l'influent gérant Al Haymon. Ce dernier veille également à la carrière d'Adonis Stevenson. Selon des sources bien informées, le Québécois d'origine roumaine devrait remonter dans le ring en mai ou juin. Après sa défaite contre Pascal en 2014, Bute devait affronter Roberto Bolonti, le 6 décembre dernier, mais il a dû déclarer forfait en raison d'une sérieuse blessure au dos.

Un parcours de champion

Champion de l'IBF dans la catégorie des super-moyens de 2007 à 2012, et adulé par le public québécois qui l'a très vite adopté, le jeune homme n'était en rien prédestiné à la boxe, bien au contraire. À part un oncle qui boxait en amateur, l'appel du ring n'a donc pas sonné comme une évidence pour le jeune Lucian, lui qui vivait à Pechea, un petit village roumain, entouré de ses parents et de ses trois soeurs.

C'est grâce à un ami que tout a commencé. À 14 ans, un compagnon de classe l'amène dans un minuscule gymnase, où il n'y a qu'un pauvre sac de frappe...et un ring de deux mètres sur deux. Difficile à croire aujourd'hui, mais Lucian Bute pesait à peine 40 kilos à l'époque. S'ensuit alors un jeu de cache-cache avec ses parents, peu enclins à le savoir sur un ring. Quand ces derniers l'apprennent, ils lui ordonnent de ne pas retourner au gymnase. Mais c'est déjà trop tard. Le jeune garçon a la piqûre.  

Le jeune Bute ment à ses parents pendant trois mois. Les cachoteries dureront jusqu'au jour d'une compétition à Galati, la « grosse ville » située à une trentaine de kilomètres de Pechea. Il ne peut pas dissimuler la vérité plus longtemps, il doit lever le voile sur ses secrètes activités pugilistiques. Grâce à l'appui de son entraîneur, qui a sans doute vu en lui un champion potentiel, les parents de Lucian l'autorisent à participer à cette compétition amateur, première d'une longue série. La mère de Lucian soutiendra toujours son fils, mais ne sera jamais capable de le regarder combattre.

C'est à Galati que Lucian Bute fait ses armes et prend la mesure de cette célèbre phrase « Il faut une nuit pour apprendre à boxer, mais une vie entière pour apprendre à combattre ». Chaque jour, il est sur le ring, il gagne beaucoup de combats, mais en perd « heureusement » certains. Pour lui, la défaite fait partie du parcours normal d'un boxeur. Champion junior de Roumanie, médaillé de bronze au Championnat mondial junior de Buenos Aires, en Argentine, le boxeur décroche une troisième place au Championnat mondial de Houston en tant que senior. Il ne s'est pas trompé, le jeune homme se sait à la bonne place.

Ayant rencontré une première fois Stéphan Larouche en Roumanie, Lucian Bute décide de tenter l'aventure et quitte son pays pour rejoindre Interbox en 2003. Il s'envole donc pour le Québec, la valise remplie d'espoir. La prise de risque s'avère payante puisque Stephan Larouche détecte très vite en lui un grand potentiel et lui confie la tâche de devenir le partenaire d'entraînement d'Éric Lucas, alors champion du monde des super-moyens du WBC.

Mais si Bute est à l'aise sur le ring, il se frotte hors des cordes à la dure réalité liée à l'expatriation ainsi qu'à un problème majeur : la maîtrise de la langue française. Il ne parle pas un mot de français et il réalise très vite que ça lui pose de sérieux problèmes pour s'intégrer. C'est à l'issue d'une entrevue avec une journaliste francophone, à laquelle il est incapable de répondre, qu'il décide de prendre le taureau par les cornes en s'inscrivant à des cours du soir à l'Université de Montréal. Six mois plus tard, le jeune Roumain se débrouille bien dans la langue de Vigneault et est en mesure de tenir une conversation. Une victoire de plus.

Les années qui suivent, Lucian Bute redouble d'effort et fait de la salle d'entraînement sa deuxième maison. Round après round, entraînement après entraînement, Lucian Bute mûrit à grosses gouttes son rêve de devenir champion. Mais il lui faudra attendre le 19 octobre 2007 pour lever enfin les bras au ciel et décrocher son premier titre de champion du monde. Un des plus beaux jours de sa vie selon le principal intéressé. La ceinture dorée restera à la taille de Bute de 2007 à 2012. Mais le 26 mai 2012, le champion d'origine roumaine se heurte à un mur anglais nommé Carl Froch. C'est chez lui, à Nottingham, devant ses fans en délire, que le boxeur anglais s'empare du titre de champion de l'IBF dans la catégorie des super-moyens...

En 2014, Lucian Bute célébrait deux décennies consacrées entièrement à un sport dans lequel on s'engage un peu comme on embrasse une religion. Après sa dernière défaite contre Pascal l'an dernier, le boxeur d'origine roumaine prendra-t-il bientôt sa revanche? Et contre qui?

En collaboration avec le Magazine XY.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

  • Gerard Butler : L'homme d'aujourd'hui

    Homme

    Gerard Butler : L'homme d'aujourd'hui

    Gerard Butler est le nouvel ambassadeur du parfum BOSS BOTTLED. Notre rédacteur a eu le plaisir de s'entretenir avec l'acteur, à Londres, lors du... »

  • Objets de désir

    Homme

    Objets de désir

    Qu'ils soient technos ou simplement beaux, voici des objets à offrir... ou à s'offrir. »

  • Golf sous le soleil

    Homme

    Golf sous le soleil

    Et si l'on profitait du printemps pour démarrer sa saison de golf? Nos journalistes reviennent de la République dominicaine avec des suggestions pour... »

  • Le Montréal de Marc Bergevin

    Homme

    Le Montréal de Marc Bergevin

    Absent de Montréal pendant 28 ans, Marc Bergevin s'est réapproprié la ville qui l'a vu naître, en devenant le directeur général des Canadiens. Voici... »

  • Sortir dans le Vieux-Montréal

    Homme

    Sortir dans le Vieux-Montréal

    Avec ses nombreuses ouvertures de bars et de restos, le Vieux-Montréal et ses alentours sont dorénavant une destination de choix pour les « foodies... »

  • Sortir dans Rosemont-La Petite-Patrie

    Homme

    Sortir dans Rosemont-La Petite-Patrie

    Avec ses nouveaux bars, pubs et restos, Rosemont-La Petite-Patrie est assurément le quartier du moment. Voici trois nouvelles adresses à essayer... »

  • Un habit de verre pour le Ritz-Carlton

    Homme

    Un habit de verre pour le Ritz-Carlton

    La firme Provencher_Roy Architectes signe la restauration et l'agrandissement du Ritz-Carlton. Un projet ambitieux et fort complexe pour ce joyau de... »

  • Figure de style

    Homme

    Figure de style

    Complet bleu, gris ou beige. Chemise pâle ou carrément blanche. On range les couleurs sombres de l'hiver et on adopte des teintes plus légères pour... »

  • Collection Extreme de Montblanc

    Homme

    Collection Extreme de Montblanc

    Avec sa nouvelle collection Extreme, Montblanc offre des accessoires modernes parfaits pour l'aventurier urbain. »

  • La liste XY

    Homme

    La liste XY

    Adresses à essayer, looks à adopter, derniers gadgets à se procurer : la liste XY regorge d'idées pour un printemps sous le signe de la nouveauté. »

  • Robert Tateossian : Le roi des boutons de manchettes

    Homme

    Robert Tateossian : Le roi des boutons de manchettes

    Lancée en 1990 par l'ex-banquier Robert Tateossian, la marque de bijoux Tateossian London a su rapidement conquérir la planète. La griffe est... »

la boite:2320429:box

publicité

la boite:2333426:box
la boite:2320468:box
la boite:2334608:box

publicité

publicité

image title
Fermer
  • PROMOTION - Le retour de Lucian Bute?
    Crédits photos Lucian Bute (Magazine XY 2013) : Photo : Carl Lessard (Agence 2M2), Assistant photographe : Martin Reis Stylisme : Jay Forest (Agence Folio) foliomontreal.com, Assistante styliste : Marilyn Surprenant Coiffure et maquillage : Soraya Qadi (Agence Gloss Artistes) glossartistes.com avec les produits Giorgio Armani et TRESemmé. ()

    Crédits photos Lucian Bute (Magazine XY 2013) : Photo : Carl Lessard (Agence 2M2), Assistant photographe : Martin Reis Stylisme : Jay Forest (Agence Folio) foliomontreal.com, Assistante styliste : Marilyn Surprenant Coiffure et maquillage : Soraya Qadi (Agence Gloss Artistes) glossartistes.com avec les produits Giorgio Armani et TRESemmé.

    Les plus récentes dans PROMOTION
  • PROMOTION - Le retour de Lucian Bute?
    Ce cabernet sauvignon de la Californie désire devenir la cuvée préférée des hommes. ()

    Ce cabernet sauvignon de la Californie désire devenir la cuvée préférée des hommes.

    Les plus récentes dans PROMOTION