Habitation

Quelques faits à savoir avant d'acheter un condo

En général, l'achat d'un condo est plus accessible financièrement que l'achat d'une maison unifamiliale. Cela dit, devenir copropriétaire ne signifie pas que l'on peut se décharger de toute responsabilité.

En effet, afin d'éviter les mauvaises surprises, les copropriétaires doivent garder l'oeil ouvert et veiller à l'entretien de leur unité de condo et des espaces communs.

Miser sur des frais de condo réalistes

Des frais de condo modiques peuvent être synonymes d'entretien déficient et d'ennuis en perspective. Un immeuble peu ou mal entretenu risque de subir des dommages et, par conséquent, d'entraîner des réclamations plus fréquentes et plus coûteuses. Et si les frais de condo ne correspondent pas au montant réel qui devrait être consacré aux travaux de base, il y a fort à parier que le fonds de prévoyance ne sera pas mieux garni. En cas de pépin, chaque copropriétaire pourrait devoir payer une contribution extraordinaire pour couvrir le coût des travaux. Et personne n'aime ce genre de situation!

Une fois installé, le copropriétaire doit donc suivre de près le bon déroulement des travaux d'entretien et la gestion du fonds de prévoyance par le syndicat de copropriété.

Lire la déclaration de copropriété

Chaque immeuble est régi par sa propre déclaration de copropriété, laquelle est établie en fonction des particularités de la copropriété. Il est important de lire la déclaration avant de s'engager, puisque cette dernière contient de nombreux renseignements utiles. On y trouve notamment les règles de vie, les normes d'entretien du bâtiment et les diverses obligations des copropriétaires et du syndicat, dont celles liées à l'assurance.

Pour faire un choix éclairé, il peut être judicieux de demander à consulter d'autres documents, comme ceux qui traitent du fonds de prévoyance, ainsi que la liste des travaux réalisés et à venir.

Pourquoi faut-il deux contrats d'assurance?

En copropriété, il est nécessaire de souscrire un premier contrat d'assurance pour couvrir les biens que l'on possède, les améliorations que l'on a pu faire au condo (pose d'un plancher de bois franc ou d'un comptoir en granit, par exemple) et sa responsabilité civile. Un second contrat - celui du syndicat de copropriété - sert à protéger le bâtiment et les parties communes.

Même s'il est vrai que l'assurance habitation n'est pas obligatoire au Québec, elle est cependant essentielle pour protéger son patrimoine. De plus, il est fort possible que la déclaration de copropriété ou le créancier exige que l'unité de condo soit assurée adéquatement. Discutez-en avec votre courtier ou votre assureur afin de souscrire une assurance qui répondra  à vos besoins.

Des questions?

Visitez le site Web Infoassurance.ca ou communiquez avec l'un des agents du Centre d'information sur les assurances au 514 288-4321 (région de Montréal) ou 1 877 288-4321.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:2320429:box

publicité

la boite:2333426:box
la boite:2320468:box
la boite:2334608:box

publicité

publicité

image title
Fermer