• Accueil > 
  • XTRA > 
  • Entreprises 
  • > Le rôle de l'industrie pharmaceutique dans la santé et l'économie du pays 

Le rôle de l'industrie pharmaceutique dans la santé et l'économie du pays

On parle souvent d'économie en lui accolant des termes liés à la santé. Une économie en déclin est léthargique et molle, tandis qu'une économie en croissance est dynamique et vigoureuse. Une des composantes négligées, mais intégrante et qui participe à la santé de l'économie canadienne, est l'industrie pharmaceutique et les partenariats qu'elle crée pour développer des médicaments innovateurs qui favorisent la santé physique et améliorent celle de nos bilans financiers.

Un rapport d'Ernst and Young, commandé par Médicaments novateurs Canada, évalue la valeur économique directe et indirecte globale de l'industrie pharmaceutique à 19,2 milliards de dollars (en 2016), et ce chiffre ne révèle qu'une partie de l'iceberg. Grâce à un travail unique et à des partenariats clés, le secteur joue un rôle important en aidant les chercheurs à mettre de nouveaux médicaments à la disposition des patients qui en ont besoin.

L'union fait la force

De nouveaux traitements novateurs basés sur la génétique individuelle des patients, par exemple, nécessitent une réelle collaboration.

« Les médicaments novateurs qui contribuent à améliorer notre qualité de vie tout en stimulant notre économie ne seraient pas disponibles sans les partenariats créatifs qui permettent leur arrivée sur le marché. » - Brad Wheeler, gestionnaire du transfert de technologie à l'Université de la Colombie-Britannique

Brad Wheeler est gestionnaire du transfert de technologie à l'Université de la Colombie-Britannique (UCB) et agent de liaison pour les laboratoires affiliés aux universités et les entreprises qui octroient par la suite des licences de propriété intellectuelle et distribuent ces nouveautés thérapeutiques. Il constate sur le terrain que le secteur pharmaceutique fonctionne à son mieux lorsque ces grandes entreprises travaillent de pair avec des établissements d'enseignement et de petites entreprises en démarrage ayant pour but de promouvoir l'innovation.

Des solutions poussées

Par exemple, à l'Hôpital général de Vancouver, l'accent est mis sur la médecine liée à la fois à la dermatologie et au cancer de la prostate; la recherche est ensuite commercialisée par des sociétés pharmaceutiques existantes ou des start-up nées de l'UCB.

L'une d'entre elles, Roche, travaille sur un médicament contre le cancer de la prostate hormono-résistant, une forme de la maladie qui se propage à d'autres parties du corps malgré les tentatives d'abaisser le taux d'hormones mâles.

« L'entente passée entre Roche et l'UCB en est une de recherche collaborative », souligne M. Wheeler, ajoutant que la synergie fonctionne bien en raison de la spécialisation unique de chaque partenaire.

« L'industrie pharmaceutique dispose d'une capacité de recherche considérable, particulièrement dans certaines tâches associées à la chimie médicinale, poursuit-il, alors que le Vancouver Prostate Centre possède des connaissances poussées de la biologie du cancer de la prostate. La relation est donc complémentaire. »

Un apport crucial

Voilà un exemple éloquent de la façon dont les grandes sociétés pharmaceutiques s'associent à de petits organismes publics et privés afin de créer de nouveaux traitements pour les Canadiens atteints d'une maladie. Bien que de nombreuses innovations dans le domaine des soins de santé proviennent de la recherche universitaire, ce n'est souvent que grâce aux ressources de l'industrie pharmaceutique que les résultats de la recherche franchissent les nombreuses étapes nécessaires pour se rendre jusqu'à votre armoire à pharmacie - un processus généralement trop coûteux pour que le milieu universitaire puisse s'en charger seul.

Il est évident que les retombées de l'industrie pharmaceutique sont importantes lorsqu'on les mesure en dollars, mais si l'on observe la situation seulement à partir de cette lorgnette, on occulte une donnée importante. Grâce aux partenariats et aux connaissances qui naissent lorsque toutes les parties travaillent ensemble, les chercheurs bénéficient du soutien dont ils ont besoin pour voir fleurir leurs innovations, et les remèdes de demain rejoignent les patients plus rapidement que jamais auparavant, ce qui est bénéfique pour notre santé et notre économie.

Pour plus d'information

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:2320429:box
la boite:2333426:box
la boite:2320468:box
la boite:2334608:box
image title
Fermer