• Accueil > 
  • XTRA > 
  • Entreprises 
  • > Courriels et infolettres : Cinq conseils pour une communication optimale 
Entreprises

Courriels et infolettres : Cinq conseils pour une communication optimale

Chaque semaine, des spécialistes en stratégie numérique partagent...

Agrandir

Chaque semaine, des spécialistes en stratégie numérique partagent avec nous des astuces, des conseils et des règles à suivre afin d'optimiser la présence de son entreprise sur le Web et les réseaux sociaux.

Les infolettres, et autres courriels commerciaux, ont toujours la cote auprès des consommateurs. Ces derniers sont (et seront) toujours à la recherche d'informations utiles provenant d'entreprises qu'ils respectent. Mais attention, plusieurs règles sont à suivre si l'on désire préserver ce précieux lien.

1. Le contenu avant tout.

Il est primordial que les renseignements partagés soient à jour et de grande qualité. Avant de débuter la rédaction, on peut essayer de résumer en une seule phrase le message global que l'on désire partager. Puis on se posera les questions suivantes : toutes les informations ont-elles été vérifiées ? Cette communication est-elle utile ? Qu'est-ce que les abonnés en retireront ?

2. Faire le plein d'informations.

On dit souvent que les internautes ne lisent pas sur le Web, mais plutôt qu'ils parcourent l'information. Vaut mieux donc aller droit au but, et ce, dès les premières lignes. La création d'un titre original, concis et accrocheur permettra également de souligner le message principal... Tout en captant l'attention des abonnés ! On organise les infos en diffusant les plus importantes dès les premières lignes. Puis on n'oublie pas d'y insérer allègrement tous ses mots-clés !

3. Action, réaction ! 

Les courriels, et autres infolettres, doivent inviter les abonnés à agir. Veut-on qu'ils se rendent en magasin ? Qu'ils visitent notre site Web ? Ou qu'ils profitent d'une offre spéciale ? Si les internautes aiment ce qu'ils lisent, ils cliqueront plus facilement sur un hyperlien. Il faut donc être concis et convaincant. Mais il ne faut pas tout déballer non plus. En gardant une part de mystère, nos abonnés seront encore plus tentés de cliquer afin d'en apprendre davantage.

4. L'éloge de la constance.

Si l'on envoie trop de courriels, les abonnés ne les ouvriront plus. Mais voilà, le contraire est tout aussi dangereux. Si les communications se font trop rares, les internautes oublieront notre existence. Mieux vaut être constant et régulier, sans pour autant se surexposer. Tous les renseignements ne méritent pas d'être partagés avec ses clients ou sa communauté numérique. On respecte ses abonnés en communiquant uniquement de l'information utile. On évite ainsi d'être perçu comme une source de pourriels.

5. Liberté, égalité, fraternité.  

Le Web est ouvert et libre, et chaque internaute a le droit de suivre, de lire ou de s'abonner à n'importe quelle entreprise, personnalité ou société. À l'opposé, il peut aussi décider à tout moment de briser un lien numérique ou de résilier un abonnement. Il faut donc toujours donner la possibilité aux gens de se retirer d'une liste de diffusion. On y insère donc un lien, un numéro de téléphone ou une adresse courriel qui permettra aisément aux abonnés de retirer leur nom de la liste d'envoi. Il s'agit non seulement d'une bonne pratique, mais c'est aussi la loi.

Le saviez-vous ?

La Loi canadienne anti-pourriel est entrée en vigueur le 1er juillet 2014. Il est de la responsabilité des entreprises de s'assurer que toutes leurs communications par courriel respectent l'ensemble de ces règles.

Besoin d'aide afin d'optimiser vos communications d'affaires par courriel ? Contactez un spécialiste de Pages Jaunes.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:2320429:box

publicité

la boite:2333426:box
la boite:2320468:box
la boite:2334608:box

publicité

publicité

image title
Fermer