• Accueil > 
  • XTRA > 
  • Culturel 
  • Les sept mercenaires : Des grands noms... et beaucoup d'action! 
Culturel

Série 1 de 4

Les sept mercenaires : Des grands noms... et beaucoup d'action!

Un autre classique du septième art est revisité en 2016 : Les Sept Mercenaires. La nouvelle génération des mercenaires est enfin dévoilée, avec entre autres Denzel Washington, Chris Pratt et Ethan Hawke. La bande-annonce nous met déjà l'eau à la bouche : des comédiens chevronnés et des armes chargées dans le décor sec et chaud de la Louisiane!

Ce film rempli d'aventures trépidantes sort en salles le 23 septembre prochain. À la réalisation de ce projet, Antoine Fuqua que l'on connaît pour les films Jour de formation, Le justicier et Tireur d'élite. D'ailleurs, Les Sept Mercenaires réunit à nouveau le trio de Jour de formation, Washington-Hawke-Fuqua, pour faire vibrer les spectateurs dans une nouvelle aventure rocambolesque sur fond de vengeance et d'armes.

Le film original Les Sept Mercenaires est un western de John Sturges ayant connu un grand succès en 1960. Cette oeuvre était elle-même grandement inspirée du film japonais définissant le genre Les Sept Samouraïs, réalisé par Akira Kurosawa en 1954.

 IL ÉTAIT UNE FOIS... 7 MERCENAIRES

L'histoire raconte comment la petite ville de Rose Creek est menacée par un baron impitoyable (joué par l'acteur né pour incarner un méchant : Peter Sarsgaard et sa bande de malfrats qui ont tué plusieurs des habitants. Une jeune veuve (Haley Bennett) décide alors d'engager un chasseur de primes (Denzel Washington, qui a accepté le rôle immédiatement après la lecture du scénario). Afin d'éliminer les innombrables truands, ils recrutent ensemble six autres hommes (Chris Pratt, Ethan Hawke, Vincent D'Onofrio, Byung-Hun Lee, Manuel Garcia-Rulfo et Martin Sensmeier) chacun motivé par des raisons personnelles et un sens de l'honneur propre... Fuqua nous plonge dans un univers rempli d'animosité. Cependant, ces mercenaires au passé mouvementé possèdent au fond d'eux un sens moral fort et vont mettre de côté leurs différences afin de se battre pour une cause juste.

La diversité de la distribution distingue et modernise déjà cette version de la précédente. «Avoir un casting aussi diversifié, j'adore ça, mentionne Fuqua dans une entrevue avec MovieFone. Je sentais que c'était la bonne chose pour illustrer la lutte contre la tyrannie. »

Dans cette nouvelle production signée MGM et de Sony Pictures, chacun des mercenaires possède une personnalité distincte et ce sont les relations entre eux qui rendent le film passionnant. Le personnage de Pratt est un joueur de cartes solitaire, mais arrogant; D'Onofrio est un chasseur rusé; Lee est un assassin, expert avec les couteaux; tandis que Hawke incarne Goodnight, un ex-tireur d'élite de la guerre civile.

SAVIEZ-VOUS QUE...

- Les Sept Mercenaires sera le film d'ouverture lors du Festival international du film de Toronto, en septembre prochain. Les fans sont impatients de le visionner. D'ailleurs, les premiers tests de projection ont révélé que le film incitait au rire. Les spectateurs qui ont eu la chance d'assister à l'une de ces séances ont particulièrement aimé la disparité de la distribution et sa chimie à l'écran.

- James Horner, décédé le 22 juin 2015, avait signé pour composer la musique du film. En juillet 2015, Antoine Fuqua découvre cependant que le compositeur avait fini d'écrire et qu'il voulait lui en faire la surprise.

- Le film utilise le format anamorphosé et sera présenté en IMAX à travers le pays.

- Ethan Hawke tenait énormément à participer à ce long métrage. Fuqua raconte que l'acteur est littéralement venu à sa rencontre à New York pour manifester son désir de faire partie de l'aventure.

Partager

À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:2320429:box

publicité

la boite:2333426:box
la boite:2320468:box
la boite:2334608:box

publicité

publicité

image title
Fermer