Recherche Voyage

Bien manger avant de voler à Montréal-Trudeau

Marc Bolay, copropriétaire de l'Auberge Saint-Gabriel, espère que... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE)

Agrandir

Marc Bolay, copropriétaire de l'Auberge Saint-Gabriel, espère que l'emplacement deviendra une destination de choix pour les voyageurs à l'aéroport.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Qui a dit qu'un repas à l'aéroport devait nécessairement être banal ou même mauvais? L'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau a profité de la construction de deux nouvelles aires commerciales et de l'agrandissement de la jetée internationale pour améliorer son offre culinaire.

L'aéroport mise désormais sur une véritable expérience montréalaise qui permet de faire profiter les voyageurs de l'audace et de l'éclectisme des restaurateurs d'ici. Plus d'une dizaine de nouveaux restaurants ont ouvert depuis un an, et une dizaine d'autres suivront d'ici la fin 2016. Survol.

Un bon repasAUBERGE SAINT-GABRIEL

Inaugurée officiellement à la mi-juin, l'Auberge Saint-Gabriel, version aéroport, fait quelques clins d'oeil à sa «maison mère» avec ses feux de foyer, la colonne vertébrale de baleine suspendue au plafond et ses silhouettes d'orignaux en bois. En cuisine, Émilie Rizzetto, auparavant chef des cuisines à l'Auberge, mène la charge avec un menu adapté et pensé pour le contexte: des produits frais et rapides à exécuter, comme les tartares. L'endroit s'est aussi doté d'une rôtissoire grâce à laquelle on peut déguster le classique poulet de Cornouailles rôti. «On espère être une destination où les gens vont pouvoir bien manger avant de prendre l'avion, alors qu'on sait que les compagnies aériennes délaissent de plus en plus ce créneau», résume le copropriétaire Marc Bolay.

Terminal international, porte 52

QDC BURGER

Depuis quelques étés, le comptoir QDC Burger fait la joie des amateurs de burgers décadents dans la ruelle située derrière la grilladerie Queue de Cheval, institution montréalaise appartenant à Peter Morentzos. Les voyageurs de passage à l'aéroport ont aussi désormais la chance de mordre à pleines dents dans un des burgers du chef ou dans un burger qui aura été assemblé avec les garnitures et viandes de leur choix. D'ailleurs, le comptoir vert ressemble à s'y méprendre à l'original, sauf qu'à l'aéroport, il y a également un espace-bar et une salle où l'on peut s'asseoir pour manger.

Terminal international, porte 52

TRINITY TAVERNA

Située tout juste à côté de l'Avenue des Canadiens, la Trinity Taverna - un autre projet de M. Morentzos de la Queue de Cheval - est un comptoir où l'on peut déguster des spécialités méditerranéennes et grecques comme l'incontournable gyros au gigot d'agneau, du poulet souvlaki et autres hors-d'oeuvre. Idéal pour un repas rapide avant de prendre son vol.

Terminal domestique, porte 1

Situé tout au bout de la jetée internationale,... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Situé tout au bout de la jetée internationale, dans la nouvelle partie, le Baéro est un bar à tapas.

Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

Une petite bouchée

BAÉRO

Tout au bout de la jetée internationale, là où ont été ajoutées huit nouvelles portes d'embarquement, on trouve le nouveau Baéro, un bar à tapas où l'on peut profiter de la belle luminosité des murs entièrement vitrés et de la vue sur le tarmac dans un espace à l'esprit lounge. On y déguste des plats à résonance espagnole comme des calmars, des légumes grillés, des planches de charcuteries et des tortillas.

Terminal international, porte 66

YUL PIZZA

Envie d'une bonne pizza prête rapido presto? Direction le nouveau YUL Pizza, où votre pizza, cuite à très haute température, est prête en 120 secondes top chrono. Il suffit de choisir dans le comptoir vitré celle qui vous plaît parmi la quinzaine proposée (toute garnie, steak et fromage, ou encore épinards et artichauts...). L'endroit offre aussi des salades et une belle sélection de mini-cupcakes.

Terminal international, porte 51

À VENIR

D'autres établissements ouvriront leurs portes à l'aéroport au cours des prochains mois. Parmi eux, ceux de deux entreprises d'ici, Hurley's Pub et DavidsTea. La version aéroportuaire du pub irlandais de la rue Crescent sera située dans la zone transfrontalière (porte 73), et devrait ouvrir ses portes le 25 septembre. DavidsTea sera situé dans le terminal domestique (porte 2) et servira ses premiers thés le 30 septembre.

Archibald est le restaurant le plus populaire à... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse) - image 3.0

Agrandir

Archibald est le restaurant le plus populaire à l'aéroport depuis son ouverture en 2014.

Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

Prendre un verre

ARCHIBALD

Ouvert depuis 2014, Archibald est en quelque sorte le précurseur du renouveau gastronomique qui s'opère à l'aéroport. L'endroit, d'ailleurs, ne dérougit pas. C'est qu'il est fort invitant avec son décor néo-rustique et ses confortables fauteuils en cuir. Le menu est varié et navigue entre salades, burgers, pizzas, pâtes et tartares. Des nachos et des planches de charcuteries et fromages sont aussi proposés, pour les plus pressés. Les déjeuners sont fort copieux et alléchants. Et bien sûr, on en profite pour trinquer avec une bière de la microbrasserie Archibald comme la Matante ou la Chipie!

Terminal international, porte 51

BAR À VIN LGC

L'aéroport veut combler les amateurs de pinard avec ce bar à vin dont le cellier contient près de 1000 bouteilles - dont une centaine de vins haut de gamme. Pour s'y retrouver, les vins sont d'ailleurs classés par intensité de goût sur la carte. Côté nourriture, l'endroit mise sur les produits de la mer frais - huîtres, palourdes, crevettes, etc. - qu'on peut commander en plateau. Les plus nantis peuvent même y déguster du caviar, dont un très luxueux à seulement 799,99 $ pour 30 g!

Terminal international, porte 52

SIX PINTS

Six Pints, qui est la division microbrasserie de Molson Coors, a ouvert un pub à l'aéroport en novembre dernier. Sur place, on trouve les bières en fût de la division, telles la Premium Lager de Creemore Springs Brewery et la Hey Day de Granville Island Brewing Company, deux microbrasseries canadiennes propriétés de Molson Coors. L'endroit sert aussi un court menu (dont la traditionnelle poutine!) et diffuse différents événements sportifs sur de grands écrans.

Terminal domestique, porte 34

L'Avenue des Canadiens est née d'une collaboration entre... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse) - image 4.0

Agrandir

L'Avenue des Canadiens est née d'une collaboration entre Geoff Molson et Dave McMillan, chef du Joe Beef.

Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

Une expérience montréalaise

AVENUE DES CANADIENS

Quoi de plus représentatif de la métropole que le Canadien? Ce projet mené par Geoff Molson (et exploité par HMSHost) bénéficie de l'aide d'un autre poids lourd de Montréal, soit le chef du Joe Beef, Dave McMillan, qui signe le menu. À l'Avenue des Canadiens, la décoration est, bien entendu, tout hockey - et des écrans géants permettent de diffuser les matchs - tandis que la carte fait honneur aux saveurs montréalaises typiques avec des plats aux noms thématiques comme «L'avantage numérique», une assiette déjeuner costaude, ou «L'entraîneur», une assiette de smoked meat. L'endroit compte aussi une boutique.

Terminal domestique, porte 1

MONTRÉAL CUISINE DE RUE

La cuisine de rue est désormais bien implantée à Montréal. Belle idée, donc, d'installer un food truck en plein coeur de l'aéroport! Les menus sont rotatifs et misent sur des ingrédients locaux et régionaux. Lors de notre passage, des guédilles au homard et différents hot-dogs étaient à l'honneur.

Terminal international, porte 52

CAFÉ MONTRÉAL BAGEL

Que serait Montréal sans ses bagels? Au Café Montréal Bagel, ce sont ceux de la boulangerie Fairmount qui sont à l'honneur. On peut non seulement s'en procurer pour emporter, mais aussi déguster quelques sandwichs déjeuner sucrés ou salés, ainsi que des bagels «écrasés», une variation autour du bagel classique.

Terminal international, porte 52

VOYAGE CULTUREL

L'aéroport était tenu d'investir 1 % des coûts d'agrandissement de sa jetée internationale (portes 62 à 68) dans des oeuvres d'art. On peut y admirer au plafond l'oeuvre Nuée de verre, composée de triangles de verre éclairés, réalisée par Atomic 3, ainsi que les oeuvres des artistes montréalais réputés Alain Paiement et Manon de Pauw. De plus, l'aéroport a offert quatre vitrines muséales au Musée des beaux-arts, au Musée d'art contemporain, au musée McCord ainsi qu'au musée Pointe-à-Callière. Pour les enfants, une nouvelle aire animée par les personnages du bédéiste Tristan Demers a été ajoutée. On peut même s'y procurer gratuitement un petit livre comprenant jeux et coloriages pour amuser les petits durant les longues heures de vol.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer