Recherche Voyage

GoCambio: faire partager son savoir pour voir le monde

La plateforme GoCambio met en contact des hôtes... (PHOTO TIRÉE DU SITE GOCAMBIO)

Agrandir

La plateforme GoCambio met en contact des hôtes et des voyageurs désireux de faire partager des compétences en échange d'un hébergement.

PHOTO TIRÉE DU SITE GOCAMBIO

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après le wwoofing (de l'acronyme WWOOF, pour Worldwide Opportunities on Organic Farms), pour ceux qui voyagent en travaillant à la ferme, et le couchsurfing, pour ceux qui empruntent un canapé aux quatre coins du monde, voici une nouvelle façon de voyager pas cher : le cambioing, pour devenir plus intelligent !

Après le wwoofing (de l'acronyme WWOOF, pour Worldwide... (PHOTO TIRÉE DU SITE GOCAMBIO) - image 1.0

Agrandir

PHOTO TIRÉE DU SITE GOCAMBIO

Créée en 2015 par deux Irlandais, Deirdre Bounds et Ian O'Sullivan, la plateforme GoCambio met en contact des voyageurs et des hôtes désireux de partager des compétences en échange d'un hébergement. 

« Le concept est simple, explique Anaïs Chabaud, gestionnaire de GoCambio pour la France : vous échangez deux heures d'enseignement de votre langue maternelle par jour contre un hébergement gratuit, le tout dans une atmosphère détendue. » 

Après quelques mois de fonctionnement, les administrateurs ont remarqué qu'il y avait une demande non seulement pour des séjours linguistiques, mais aussi pour l'échange d'autres compétences - cuisine, musique, etc. Pour tenir compte de cette évolution, ils ont construit une deuxième version de la plateforme, qui a été lancée en janvier. 

À ce jour, plus de 200 cambios (qui veut dire « échange » en espagnol) ont été réalisés. Les gens ont partagé leurs connaissances non seulement en langues, mais également sur l'ingénierie sonore, le rugby ou la création de blogues. 

Hôtes et invités confondus, la communauté compte plus de 10 000 membres répartis dans 115 pays, et GoCambio n'entend pas en rester là. « Nous travaillons tous les jours à répandre le "cambioing" dans un maximum de pays et nous agrandissons notre équipe internationale pour atteindre cet objectif », affirme Anaïs Chabaud. 

Les versions française et espagnole de la plateforme ont été mises en ligne à la mi-février (mais elles sont encore partielles). Les traductions en allemand, en italien, en japonais, en portugais et en polonais sont en route.

>>>Consultez le site de GoCambio.

>>>Apprenez-en plus sur le wwoofing (en anglais).

200
Nombre d'échanges réalisés grâce à GoCambio.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer