Recherche Voyage

Soul.City: un guide prometteur

Pour l'instant, seul Montréal se trouve au menu,... (SAISIE D'ÉCRAN DE L'APPLICATION)

Agrandir

Pour l'instant, seul Montréal se trouve au menu, mais on ajoutera bientôt les villes de Strasbourg et de San Francisco.

SAISIE D'ÉCRAN DE L'APPLICATION

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Lancée le 3 février sur l'App Store, l'application Soul.City propose au voyageur de découvrir une ville en fonction de ses humeurs du moment. Envie d'une séance de magasinage entre filles ? D'une tournée gourmande ? D'un tour de ville classique ? L'appli propose huit thèmes, à décliner selon le temps dont on dispose (deux, quatre ou six heures).

Pour l'instant, seul Montréal se trouve au menu, mais on ajoutera bientôt les villes de Strasbourg et de San Francisco. Pourquoi celles-là en particulier ? « Parce que l'un de nous a vécu plusieurs années à San Francisco et que nous y avons des tas de bonnes adresses », explique Annick Charbonneau, cofondatrice et directrice de Soul.City. Quant à Strasbourg, l'un des associés, Michael Bechler, designer spécialisé dans l'expérience utilisateur et Alsacien pur jus, y habite. Le troisième larron, Stéphane Hamilton, vit à Montréal et agit à titre de directeur technique.

Les trois ont recruté des blogueurs de diverses sphères pour garnir leur carnet d'adresses déjà bien rempli et, surtout, le tenir à jour. On compte actuellement cinq circuits pour Montréal : promenade romantique, magasinage entre filles, virée gourmande, tour de ville et « surprenez-moi », à charger dans l'appareil pour pouvoir les consulter hors ligne. On y trouve bien sûr d'incontournables classiques (Schwartz, le belvédère du mont Royal, le marché Jean-Talon), mais aussi des adresses et des circuits sympas et pas trop convenus. Reste à voir ce que suggéreront les thèmes « avec enfants », « plein air » et « en décalage horaire », à venir sous peu.

Pour l'heure, tout est en anglais, mais Annick Charbonneau assure que la version française ne saurait tarder : « Nous avons simplement visé le plus grand marché possible pour commencer, mais offrir l'appli en français est une priorité absolue », assure-t-elle.

L'équipe de Soul.City espère intégrer une dizaine de villes à son application au cours de l'année, après avoir sondé les réseaux sociaux, le web et d'autres arcanes pour savoir lesquelles seraient les plus demandées. Il y a donc bien du pain sur la planche.

Ce que laisse entrevoir la section Montréal est prometteur, mais on peut se demander si ce lancement n'est pas un peu prématuré étant donné tout ce qu'il reste à faire.

>>>Téléchargez l'application.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer