Recherche Voyage

Gastronomie: 10 tables qui méritent le détour

Installé rue Charonne, dans le 11e arrondissement de... (Photo Martin Chamberland, archives La Presse)

Agrandir

Installé rue Charonne, dans le 11e arrondissement de Paris, Septime est une adresse sublime.

Photo Martin Chamberland, archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'année 2015 m'a donné bien des occasions de me régaler, à Montréal comme à l'étranger, à de très grandes tables comme dans de petits troquets sympathiques. Quelque 10 semaines l'été dernier en Europe, pour le travail, m'ont permis découvertes et exploration. J'en suis revenue rassasiée avec une liste sans fin d'adresses à recommander, que je distribue allègrement depuis. Réduire tout ça à 10 restaurants préférés n'a pas été facile. Mais voici, en gros, les coups de coeur que j'ai eus durant mes déplacements cette année à l'extérieur du pays, là où je vous conseille d'arrêter si vos voyages vous amènent dans ces contrées.

Le Tokuyoshi... (PHOTO TIRÉE D'INSTAGRAM) - image 2.0

Agrandir

Le Tokuyoshi

PHOTO TIRÉE D'INSTAGRAM

Italie

TOKUYOSHI 

Yoji Tokuyoshi, un chef d'origine japonaise, était jusqu'à l'an dernier second de Massimo Bottura à l'Osteria Francescana. Cette année, il a décidé de voler de ses propres ailes et d'ouvrir une table à Milan où il combine le savoir-faire italien acquis pendant ses nombreuses années à l'école d'un des plus grands à ses propres références nippones. Le résultat est sympathique et surprenant, et proposé dans un cadre exquis au service impeccable. Pas étonnant qu'il ait tout de suite reçu une première étoile Michelin.

Le Bodega 1900... (Photo tirée du site internet du restaurant) - image 3.0

Agrandir

Le Bodega 1900

Photo tirée du site internet du restaurant

Espagne

BODEGA 1900

Ce n'est certainement pas le plus chic ni le plus complexe des restaurants des frères Adria, mais j'ai eu un coup de coeur important pour ce restaurant de tapas de Barcelone, où le maître d'hôtel Angel est vraiment un ange. Moules, seiches, thon, piments... Et, évidemment, jambon ! Rien n'est compliqué, tout est d'une fraîcheur et d'une qualité supérieures. On commence le repas par du vermouth, puisqu'il s'agit d'une vermuteria classique barcelonaise réinventée. À ne pas rater.

Le Saturne... (PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK) - image 4.0

Agrandir

Le Saturne

PHOTO TIRÉE DE FACEBOOK

France

SEPTIME

Installé rue Charonne, dans ce fabuleux 11e arrondissement de Paris tragiquement visé, Septime est une adresse sublime. On y mange, pour un prix qui n'a rien à voir avec ceux des tables triples étoilées des beaux quartiers, une cuisine précise et fraîche, créative mais solidement ancrée dans ses racines françaises. Le chef Bertrand Grébaut, formé par Alain Passard, éblouit par des cuissons follement impeccables et la délicatesse de saveurs souvent puisées dans des ingrédients modestes. Pas toujours facile d'avoir une réservation, mais le jeu en vaut la chandelle. À ne pas rater non plus, le Clamato, la deuxième adresse de Grébaut, quelques portes plus loin rue de Charonne, et le Septime Bar, où l'on sert de jolies entrées et de bons vins naturels, à deux pas aussi. Toujours dans le 11e, il y a aussi le magnifique Servan, où la conjointe de Grébaut, la chef Tatiana Levha, conjugue technique et modernité françaises sur des airs asiatiques.

SATURNE

Un autre restaurant parisien magnifique, où l'on nage dans la précision et la créativité, sans pour autant être dans un cocon hyper chic, traditionnel. Ici, la modernité prime. Imaginez : une glace au concombre sur chinchard, ponctuée d'oxalis... Et longtemps je me rappellerai le dessert framboise-rhubarbe. À essayer. Tout comme le second restaurant du chef Sven Chartier, le Clown Bar, dans le 11e.

LA MARINE

À Noirmoutier, sur la côte Ouest française. J'avais souvent entendu parler de ce restaurant de bord de mer et finalement, l'été dernier, par un magnifique week-end du début d'août, j'ai décidé de sauter dans un TGV vers Nantes pour retrouver une amie gastronome, puis mettre le cap sur Noirmoutier et finalement découvrir la ravissante adresse du chef Alexandre Couillon. Noirmoutier est une île un peu sauvage connue pour ses marais salants, ses petites rues bordées de maisons peintes à la chaux, presque empilées les unes sur les autres comme dans les îles grecques. La Marine est installé directement sur le port et sert une cuisine magnifiquement créative, qui rend hommage aux ingrédients du coin uniquement. Fruits de mer, pommes de terre, poissons... Tout est délicat, équilibré, et la qualité des produits s'avère remarquable. Avec bons vins et accueil adorable en prime. Une adresse d'une qualité comme on en trouve peu dans ces lieux de tourisme balnéaire familial.

États-Unis

COSME

Immense coup de coeur pour l'adresse new-yorkaise du grand chef mexicain Enrique Olvera. Ici, à deux pas du Flatiron, on réinvente la cuisine mexicaine pour lui donner du panache, de la légèreté, de l'élégance, sans la dénaturer. On accompagne le tout de tequila, avec toute la bonne humeur que cela peut générer et on n'oublie surtout pas de clore le repas par un dessert de folie : une meringue à la crème au maïs. Ne posez pas de questions et essayez. Je sais déjà que vous me remercierez.

VIA CAROTA

Une autre adresse new-yorkaise, une petite table italienne du West Village, qui m'a totalement emballée dès le premier sourire de la serveuse et surtout dès la première bouchée d'une sublime salade d'oranges sanguines à l'huile d'olive et aux oignons. Et vous ai-je parlé des salsifis au beurre ? C'était merveilleux.

Suède

BABETTE

C'est Johan Agrell, ancien maître d'hôtel du restaurant culte Fäviken, et Jon Lacotte, top sommelier du tout aussi chic Franzen, qui ont ouvert ensemble cette petite table dans un quartier central cool de Stockholm. On y sert une cuisine du marché plus qu'honnête et d'excellents vins naturels. On y va pour toutes ces saveurs, mais aussi pour l'atmosphère chaleureuse, conviviale. Un restaurant de quartier comme on rêve tous d'en avoir un à côté de la maison.

Le Relae... (PHOTO WIKIMEDIA COMMONS) - image 7.0

Agrandir

Le Relae

PHOTO WIKIMEDIA COMMONS

Danemark

HIJA DE SANCHEZ

Étrange à dire, mais c'est à Copenhague, l'été dernier, que j'ai mangé les tacos les plus inspirants de l'été. L'adresse n'a rien de bien chic. Il s'agit d'un comptoir dans un marché du centre de Copenhague, ouvert par l'ancienne pâtissière américaine du Noma, Rosio Sanchez. Mais tout est préparé avec soin et les ingrédients sont de grande qualité. Rosio invite régulièrement des chefs d'un peu partout pour l'aider à offrir des créations exclusives.

RELAE

Quand on parle de Copenhague, on parle toujours de Noma. Mais Christian Puglisi, ancien numéro deux de la célèbre table danoise, sert depuis cinq ans une cuisine franchement déjantée et avant-gardiste chez Relae, une table installée dans un quartier chaud dont il a pratiquement provoqué la transformation. Au menu, les desserts verts - c'est lui qui les a inventés -, tout comme les oignons en plat principal et les vins nature délirants en accords impeccables. Un pionnier qui tient la route. Avec une trame sonore toujours amusante.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer