Recherche Voyage

Le courrier du globe-trotter: six jours en Sicile

La Piazza Pretoria de Palerme.... (Archives AFP, Gabriel Bouys)

Agrandir

La Piazza Pretoria de Palerme.

Archives AFP, Gabriel Bouys

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Destination : Sicile, Italie. Voyageurs : un couple. Durée du voyage : six jours.

Question : Pour célébrer notre 35e anniversaire de mariage, nous visiterons l'Italie en septembre et octobre 2016. Après 17 jours en Italie, nous pensons finir notre voyage en Sicile, au début du mois d'octobre. Nous reviendrions au Québec à partir de Palerme. Pourriez-vous nous conseiller au sujet du transport de Naples à la Sicile (bateau, train ou avion) et que visiter en six jours (nous pensions à Palerme, Catane et Syracuse) ? Recommandez-vous le système d'autobus local ou des visites organisées ? Pour finir, l'hébergement genre B & B est-il recommandé ? Nous ne parlons pas italien. - Lucie Payant

Réponse : D'abord, si vous partez en indépendants (sans agence ni guide), je ne saurais trop vous encourager à apprendre un peu d'italien avant votre départ. C'est une langue magnifique, très simple, et le fait de la parler ne serait-ce qu'un peu transformera votre voyage en expérience inoubliable. Vous vous ouvrirez bien des coeurs et des portes avec ce bagage qui ne pèse rien et qui vous suivra toujours (car je vous souhaite que ce voyage en Italie ne soit pas le dernier).

D'ici au mois de septembre, vous auriez le temps d'acquérir des bases suffisantes pour vous débrouiller (saluer, commander au resto, demander des prix, réserver une chambre, etc.), et ce temps passé à étudier la langue de Dante sera comme un prélude au voyage. L'Institut de culture italien de Montréal, certains YMCA et des centres de loisirs de quartier proposent des cours de groupe ou privés. Vous pouvez aussi apprendre par vous-mêmes grâce à des applis gratuites, comme Babbel, soutenue par le Fonds européen de développement économique et régional. 

Cela étant « réglé » (!), promettez-moi que, avant de quitter Naples, vous aurez passé un peu de temps sur la côte amalfitaine et que vous aurez visité Pompéi. Le contraire serait impardonnable !

LA TRAVERSÉE

Maintenant, pour vous rendre en Sicile à partir de Naples, vous avez le choix entre l'avion ou le bateau. J'ai éliminé le train parce qu'il vous conduit à Messine, dans l'est de l'île, et que, compte tenu du temps dont vous disposez, mieux vaut vous concentrer sur Palerme et l'Ouest. Gardez Syracuse, l'Etna et Catane pour le prochain voyage !

Une recherche réalisée le 8 décembre m'a permis de trouver des billets Naples-Palerme à 26,72 € par personne sur les ailes de la compagnie Volotea, pour un départ le 28 septembre. Par comparaison, le voyage de nuit par bateau avec la compagnie GNV coûte autour de 82,80 € par personne en cabine triple avec vue sur la mer. C'est nettement plus cher, mais vous économisez une nuit d'hôtel, et voyager de nuit est toujours amusant. À vous de choisir, donc. Notez que ces prix ne sont qu'indicatifs. 

PALERME

Une fois sur place, le meilleur moyen de découvrir Palerme est de le faire à pied, au gré de vos fantaisies. La ville regorge de musées et de lieux historiques, mais la ville elle-même est un spectacle continu. Mangez dans les bouibouis, prenez un café, flânez dans les marchés, perdez-vous dans les petites rues, entrez dans les églises...

UNE BOUCLE

Lorsque vous serez las de l'anarchie de la ville (ça peut arriver), louez une voiture pour explorer les environs, disons en une boucle qui vous mènera jusqu'à Marsala par le bord de mer, et retour par l'intérieur des terres. 

Vous pourriez aussi faire le circuit en autocar, mais la voiture vous donnera l'autonomie nécessaire pour vous arrêter où bon vous semble, hors des sentiers battus : villages de pêcheurs, promontoires spectaculaires sur la mer Tyrrhénienne, paisibles hameaux de l'arrière-pays, oliveraie où pique-niquer, avec un crochet dans les petites îles de Favignana et de Levanzo... Si vous vous sentez d'attaque, vous pourriez même pousser jusqu'à Agrigente, mais cela relèvera un peu du marathon. 

Le guide Lonely Planet propose un circuit de quelque 400 km dans cette région de la Sicile, avec arrêts à l'un des plus beaux temples antiques du monde (il Tempio di Segesta), à Marsala, à Mazara del Vallo (où vous pourrez déguster un couscous de poisson dans la casbah, ancien quartier arabe), à Sélinonte (vestiges d'une ancienne cité grecque en bord de mer)... Vous pouvez avoir un aperçu de ce circuit sur le site de Lonely Planet.

Quoi que vous décidiez, rappelez-vous que les villes et les villages sont déserts en après-midi - grosso modo, tous les magasins et les bureaux ferment de 13 h 30 à 16 h. C'est donc le meilleur moment pour accomplir les trajets plus longs, pour faire une sieste à l'hôtel une fois à destination, puis pour vous mettre sur votre 31 en vue de la passeggiata (promenade du soir), vers 18 h. Comme les Italiens, vous mangerez une glace, prendrez un verre de vin et vous promènerez en regardant les passants jusqu'à l'heure du souper (jamais avant 21 h 30 !).

Côté hébergement, vous trouverez sans mal, sur les sites habituels (FlipKey.com, Hostels.com, Airbnb.ca, etc.) de quoi répondre à vos besoins, de l'hôtel de charme au gîte rural en passant par les auberges et les pensioni. Il y en a pour tous les goûts et tous les budgets.

Buon viaggio !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer