Recherche Voyage

Le courrier du globe-trotter: la Corse en trois temps

Si les routes escarpées de la Corse vous... (Photo Digital/Thinkstock)

Agrandir

Si les routes escarpées de la Corse vous effraient à un point tel que vous refusez de conduire une voiture, il existe néanmoins une autre option.

Photo Digital/Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Chaque semaine, le courrier du globe-trotter répond à la question d'un lecteur pour l'aider à mieux planifier ses vacances.

La ville de Bonifacio est un incontournable. ... (Photo Digital/Thinkstock) - image 1.0

Agrandir

La ville de Bonifacio est un incontournable. 

Photo Digital/Thinkstock

Les charcuteries et les fromages font la renommée... (Photo Digital/Thinkstock) - image 1.1

Agrandir

Les charcuteries et les fromages font la renommée de la Corse. 

Photo Digital/Thinkstock

Destination: la Corse

Voyageurs: deux femmes dans la soixantaine

Durée du séjour: deux semaines

Question: Nous sommes deux soeurs dans la soixantaine et nous aimerions aller en Corse à l'automne 2015. J'aimerais savoir si la Corse se visite bien en train ou en autobus, car nous ne sommes pas à l'aise de conduire dans ce coin très montagneux. Serait-il possible d'avoir un itinéraire avec les meilleurs endroits à visiter ? Nous comptons y rester deux semaines. - Lucille

Réponse: Choisir l'automne comme saison pour visiter la Corse est très judicieux: il y fait moins chaud qu'en été et les touristes se font un peu moins nombreux.

Comme au Québec, pendant cette période, la forêt offre un spectacle coloré et la baignade est encore possible, du moins en septembre. Par contre, si vous souhaitez découvrir les trésors cachés de la Corse, ses criques, ses calanques et ses petits villages, vous devrez vous résoudre à prendre vous-mêmes le volant. C'est du moins ce que conseillent fortement les spécialistes du voyage que nous avons consultés.

Si les routes escarpées de la Corse vous effraient à un point tel que vous refusez de conduire une voiture, il existe néanmoins une autre option. 

Choisissez trois destinations-clés où vous pourrez déposer vos valises pour plusieurs nuits. De là, il sera alors possible de rayonner et d'effectuer de petites escapades d'une journée, en train ou en autobus.

Comment s'y rendre? Une option intéressante pour vous rendre en Corse serait de prendre un vol Montréal-Nice. Air Transat assure cette liaison directe jusqu'à la fin du mois d'octobre.

Une fois sur place, montez à bord d'un traversier qui vous mènera de Nice jusqu'à Calvi. Durée de l'expédition: cinq heures. Une fois en Corse, vous aurez trois haltes principales, considérées comme des incontournables par les voyageurs qui ont mis les pieds là-bas: Calvi, Bonifacio et Corte.

Dans chacun de ces endroits, vous pourrez vous installer trois ou quatre nuits, ce qui vous donnera l'occasion de visiter la région. 

CALVI

Premier contact avec la Corse: Calvi, dans le sud-est du territoire. Dans cette ville, l'une des plus populaires de la Corse, il est possible de faire une balade dans le centre historique le matin et de la baignade à la plage en après-midi. Si vous êtes sur place à la mi-septembre, vous pourrez assister à des concerts dans la cathédrale Saint-Jean-Baptiste, à l'oratoire Saint-Antoine, à la Poudrière et sur la place d'armes de la citadelle.

Plus loin, la forêt de Bonifato et l'île Rousse risquent aussi de vous plaire. Les gens du coin sauront vous informer sur les circuits d'autobus qui vous y mèneront.

BONIFACIO

Juchée au sommet d'une falaise, la ville de Bonifacio, au sud, offre des paysages à couper le souffle. À l'office du tourisme du coin, on vous informera sur le chemin de ronde se situant à proximité. Celui-ci permet de suivre les anciennes fortifications et d'avoir vue sur le goulet et les plages.

Dans les environs, le phare de Pertusato, situé à environ 1 h 15 min de marche, aller seulement, mérite le déplacement. Cette balade côtière vous permettra de fuir un peu les touristes qui envahissent souvent Bonifacio.

CORTE

On fait à Corte la découverte du centre de l'île. Encore ici, on se retrouve à flanc de montagne. Ville universitaire, Corte se parcourt bien à pied. Si vous aimez résoudre les énigmes, la société Altipiani propose un parcours ludique à travers la ville. Tout en tentant de trouver réponse aux questions qui vous mèneront au trésor, vous effectuerez un circuit patrimonial dans la ville. Aux alentours, randonnées pédestres, expédition dans les vasques de rivières ou dans les vallées figurent sur la liste des activités qui s'offrent à vous.

QU'EST-CE QU'ON MANGE?

Les charcuteries locales sont sans doute ce qui fait le plus la renommée de la Corse. Le brocciu, un fromage frais que l'on retrouve dans plusieurs plats, vole également la vedette. Il semblerait qu'il faille prendre le temps de chercher les petits restos typiques et d'être vigilants, car les établissements offrant des «menus touristiques» sont nombreux. Le meilleur moyen reste donc de demander aux gens du coin de vous faire part de leurs tables préférées.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer