Recherche Voyage

Le courrier du globe-trotter: seule au Salvador

Un pêcheur prépare son bateau le matin à Los Caobanos.... (Photo David Boily, La Presse)

Agrandir

Un pêcheur prépare son bateau le matin à Los Caobanos.

Photo David Boily, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Chaque semaine, le courrier du globe-trotter répond à la question d'un lecteur pour l'aider à mieux planifier ses vacances.

Destination : Le Salvador

Voyageuse : une jeune femme de 25 ans

Durée du voyage : cinq jours

Question : À la fin du mois de juillet, j'irai passer une semaine au Nicaragua. Avant de rentrer à Montréal, j'aimerais poursuivre mon périple en Amérique centrale. J'ai pensé au Salvador ou au Costa Rica. Quel endroit me recommandez-vous considérant la saison des pluies? Le Salvador m'attire beaucoup puisqu'il y a moins de touristes et qu'on y retrouve plusieurs camps de surf et hôtels pour les jeunes. Comme je serai seule, je cherche l'endroit qui sera le plus sûr possible et qui me permettra de faire un maximum d'activités. - Emmanuelle

Réponse : Si le Costa Rica mérite bien sûr d'être visité, le Salvador est beaucoup plus abordable... et n'a pas encore été pris d'assaut par les touristes, confirme Benoit Dagenais, Québécois établi au Salvador et propriétaire d'un hôtel sur le bord de la plage depuis quelques années. Voilà qui fait du plus petit pays d'Amérique centrale une destination de choix.

En cinq jours, vous aurez amplement le temps de voir du pays. En raison de la petitesse du territoire, les Salvadoriens disent souvent que tout est situé à une demi-heure de route... ou presque. Au menu: surf, expéditions dans les volcans et promenade urbaine à San Salvador. Bien que vous projetiez de vous rendre là-bas pendant la saison des pluies, vos activités ne devraient pas être compromises puisque les averses tombent bien souvent en fin de journée.

Le surf

Le surf semble avoir suscité votre intérêt pour le Salvador. Le pays est effectivement reconnu pour la pratique de cette activité. El Tunco, El Zonte, La Libertad comptent parmi les plages les plus courues pour le surf. Si votre but est d'apprendre les rudiments du surf (ou perfectionner votre technique) tout en profitant de la plage et en faisant des rencontres avec d'autres voyageurs, plusieurs options s'offrent à vous. À ce propos, Benoit Dagenais, qui connaît le pays comme le fond de sa poche, nous a fait plusieurs suggestions. Parmi elles, Ensencia nativa, sur la plage El Zonte, est une option d'hébergement qui vaut la peine d'être pris en considération, dit-il. Le petit hôtel permet de prendre des leçons de surf. Vous pourrez aussi goûter à la nourriture locale et flâner dans un hamac en fin de journée.

esencianativa.com

Les volcans

La plage n'est toutefois pas le seul attrait du Salvador. Les volcans, qui font littéralement partie du paysage du pays, sont également des incontournables. Le Salvador en compte une centaine. Dans le département de la Libertad, à environ une heure et demie de la capitale, le Cerro Verde (2035 m), l'Izalco (1770 m) et le Santa Ana (2365 m) sont de véritables célébrités volcaniques.

Pour les admirer, il faut emprunter une route, en voiture, qui permet de gravir littéralement le Cerro Verde jusqu'au sommet. Plusieurs guides organisent des visites pour y mener les étrangers. L'expédition dure environ une journée.

Dans la capitale même, le San Salvador - également appelé El Gigante (le géant) - impressionne également les touristes. Il est possible d'y accéder grâce à des sentiers aménagés.

La capitale

Une fois à San Salvador, vous devez absolument prendre une journée pour visiter la ville. Au départ, sa circulation monstre et ses trottoirs parsemés de trous peuvent faire mauvaise impression. Mais si on prend la peine de s'y attarder, on y fait de belles découvertes. Le marché central, avec ses nombreux étals de fruits et légumes ainsi que ses petits comptoirs où l'on peut déguster des pupusas - pâte s'apparentant à des tortillas que l'on farcit de viande, de poulet, de fromage ou de haricots - est une attraction en soi. Il faut également aller errer au parc Cuscatlán, véritable havre de paix en pleine ville. Et pour la vue: direction la Plaza Futura, centre financier de la capitale. La terrasse du Bennigan's, l'un des nombreux restaurants de l'endroit, offre une vue imprenable sur le volcan San Salvador. Pour savourer pleinement la vie nocturne, Santa Tecla, à 7 km de la ville, est devenu le rendez-vous des habitants de la capitale. Il est facile de s'y rendre en taxi. Pour s'imprégner de l'ambiance, offrez-vous une petite balade sur le Paseo del Carmen, une jolie rue pavée qui compte une multitude de restaurants, de bars et de terrasses animées.

Ici, il y a de tout: nourriture salvadorienne, mexicaine, espagnole. Et pendant que les gens cassent la croûte tout en prenant un verre, des musiciens grattent leur guitare.

La sécurité

La préoccupation de la sécurité revient souvent quand il est question du Salvador. Après avoir vécu une guerre civile, le pays connaît à nouveau la paix et l'on trouve de nombreux policiers à proximité des lieux touristiques. Pour sillonner le pays, il est facile de louer une voiture. Sinon, plusieurs guides et agences offrent des visites partout dans le pays pour une ou plusieurs journées.

ecoexperienciaselsalvador.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer