Recherche Voyage

Relâche scolaire: ma première fois...

L'Association des stations de ski du Québec initie... (Photo fournie par Maneige)

Agrandir

L'Association des stations de ski du Québec initie gratuitement les enfants de 5 à 8 ans aux rudiments du ski alpin, tous les samedis et dimanches ainsi que pendant la semaine de relâche.

Photo fournie par Maneige

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La Presse

Vivement le congé de mars! L'hiver a été dur, voilà enfin un peu de temps pour s'en remettre... en allant jouer dehors! Le doux soleil de mars se prête très bien à l'essai, pour la première fois, d'une activité hivernale. Petit guide pour une première sortie de ski et de pêche blanche. Et pour les frileux, eh bien, pourquoi pas un petit tour de train?

En ski alpin

La relâche scolaire de mars rime souvent avec ski alpin. Il s'agit également d'une bonne occasion pour initier les jeunes à ce sport. Vous craignez de rouler une heure pour voir votre enfant apeuré, refusant de faire une descente? Le programme Expérience Maneige permet d'éviter de perdre du temps et de l'argent.

Cette activité gratuite dirigée par des moniteurs s'adresse aux enfants de 5 à 8 ans. Elle permet de s'initier à ce sport d'hiver sans devoir s'éloigner à des centaines de kilomètres de la maison. Expérience Maneige est en effet offerte dans plusieurs parcs urbains du Québec. Le Centre de la nature de Laval, le parc Michel-Chartrand à Longueuil et le parc de la Chute Montmorency à Québec figurent sur la liste des endroits (disponible sur le site internet de l'Association des stations de ski du Québec) où les jeunes skieurs peuvent effectuer leurs premiers virages. Sur la butte, on installe également un tapis roulant, ce qui permet de faire l'ascension sans problème et sans se fatiguer.

Fait intéressant, cette année, les enfants qui participent à Expérience Maneige et qui ont littéralement la piqûre du ski recevront un forfait d'initiation en station incluant une leçon de groupe d'une heure ainsi que la location d'équipement avec casque. Une vingtaine de centres participent à ce programme, dont Ski Bromont et Ski Mont Saint-Bruno.

À noter que plusieurs montagnes offrent également des forfaits d'initiation d'une soixantaine de dollars comprenant le billet de remontée, un cours de ski et la location d'équipement. Certains centres donnent également gratuitement accès à leur pente-école aux enfants âgés de moins de 5 ans. Cette façon de faire permet d'évaluer l'intérêt des petits avant de les envoyer sur les pistes des grands.

- Nathaëlle Morissette, La Presse

À la pêche

Certes, la pêche aux poulamons est terminée, mais il reste encore de belles prises sous les rivières et les lacs gelés du Québec. Pour initier les enfants (et souvent leurs parents), plusieurs activités de pêche blanche sont offertes pendant la relâche.

C'est le cas à Laval, au parc de la rivière des Mille-Îles. Les 28 février et 1er mars, des pêches familiales guidées de trois heures sont organisées. Après une courte présentation théorique, on passe à l'extérieur, pour l'installation des brimbales, puis la pêche (achigans, perchaudes, brochets...). L'activité se termine par une dégustation de poissons. Les participants de 8 à 14 ans repartent avec, en main, leur propre brimbale et un permis de pêche valide jusqu'à leur majorité. Il est aussi possible de louer l'une des sept cabanes chauffées pour pêcher de manière autonome. Tout le matériel est fourni. Ne manque que le permis (un par cabane).

On peut aussi pêcher sur la glace sans même sortir de la ville, au Village de pêche blanche du Vieux-Port, qui sera ouvert pendant toute la semaine de relâche.

Autre possibilité: aller taquiner l'éperlan dans la baie des Ha! Ha!, à Saguenay. Ces petits poissons se pêchent souvent rapidement, ce qui est parfait pour initier les impatients. Il est possible de louer des cabanes chauffées et équipées tant pour pêcher l'éperlan que pour des poissons de fond plus costauds. Aucun permis n'est exigé dans ces eaux fédérales. La pêche aux poissons de fond se termine le 8 mars. Celle de l'éperlan est permise toute l'année.

Plusieurs pourvoiries offrent de plus des activités de pêche blanche, avec ou sans hébergement.

- Stéphanie Morin, La Presse

En train

Il ne faut pas minimiser le charme du train pour les petits... et les moins petits! Les trains sont très présents dans les livres d'histoire, mais combien d'enfants sont déjà montés à bord  Voici deux suggestions pour organiser un premier «voyage»...

La substitution

Une petite visite dans la parenté est prévue? Plutôt que de prendre la voiture pour aller à Québec ou à Joliette, faites le trajet dans le confort du train. À 70$ pour un adulte et un enfant l'aller-retour Montréal-Joliette, ça augmente le coût du déplacement, mais ça change considérablement l'intérêt du voyage!

L'escapade 

Si vous n'avez pas prévu de voyage ou de louer un chalet mais que vous avez quand même envie de prendre une journée ou deux à l'extérieur de la maison, l'excursion en train est toute désignée. On peut quitter la gare de Montréal le matin et être à Ottawa avant midi, patiner sur le canal Rideau, prendre un lunch dans le coin du marché By, visiter le musée et revenir en fin de journée, ou le soir si les enfants sont plus vieux. Assez imbattable comme journée d'activités.

Un conseil: pour un long trajet, pensez à apporter du divertissement à bord. Mais pas n'importe lequel: des jeux qui sortent de l'ordinaire, un jeu de cartes ou un vieux Battleship sorti du fond de l'armoire. Préparez aussi une jolie petite boîte avec un jus exotique et un sac de grignotines.

Par ailleurs, Via Rail offre propose souvent des prix réduits. Gardez l'oeil ouvert!

- Stéphanie Bérubé, La Presse

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer