Recherche Voyage

Conseils de pro pour voler avec des enfants

Les agentes de bord veulent bien accommoder les... (Photo Digital/Thinkstock)

Agrandir

Les agentes de bord veulent bien accommoder les familles, mais encore faut-il faire son bout de chemin.

Photo Digital/Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Le voyage est tout aussi important que la destination, dit l'adage. Pourtant, avoir hâte au voyage et avoir envie de faire le chemin pour s'y rendre sont deux choses bien différentes, surtout quand on voyage avec des enfants... Quand vient le temps de monter à bord d'un avion, c'est souvent davantage un sentiment d'appréhension que d'excitation que les parents éprouvent! Une agente de bord nous livre avec humour ses observations et conseils.

Arrivez à temps

Que les passagers n'aient pas envie de payer pour réserver leur siège, Elizabeth Landry peut le comprendre. Par contre, elle suggère aux familles qui veulent être assises ensemble d'arriver à l'aéroport au moins trois heures avant le vol. «Quand les passagers entrent dans l'avion, on sait s'ils se sont enregistrés à la dernière minute. Quand ils sont les 250es passagers enregistrés, on sait qu'ils ne sont pas arrivés en avance...» Les agentes de bord veulent bien accommoder les familles, mais encore faut-il faire son bout de chemin!

En avion comme à la maison...

En avion, les enfants n'ont pas un comportement très différent de celui qu'ils ont à la maison, constate Elizabeth Landry, agente de bord depuis près de huit ans et auteure de L'hôtesse de l'air, une fiction. «On voit rapidement comment les enfants sont élevés, dit-elle. Il y en a qui font des crises parce qu'ils ne veulent pas mettre la ceinture, ne veulent pas éteindre leur appareil au décollage...»

Qu'ils se dirigent vers la Floride pour aller à DisneyWorld ou vers Paris, les enfants ne sont pas différents, constate-t-elle. «En général, il y a plus d'enfants sur les vols vers Orlando. Ils ne sont pas plus énervés, mais on voit qu'ils sont très heureux!», dit-elle. Avant de quitter la maison, c'est peut-être le temps de rappeler les règles de bonne conduite!

Laissez-les bouger, mais...

Rares sont les enfants qui resteront assis bien longtemps sans ressentir le besoin de se dégourdir les jambes. «On comprend que les parents laissent les enfants marcher dans l'allée, c'est notre métier d'être entourés de monde. Mais parfois, les parents laissent partir les enfants et on les écrase presque avec nos gros chariots. Je me suis déjà promenée dans l'allée au complet en cherchant les parents d'un enfant... c'est un avion, pas une garderie!», rappelle Elizabeth Landry.

Assouplir les règles

Boucler sa ceinture, rester assis au décollage, ne pas aller aux toilettes quand l'avion traverse une zone de turbulences, les règles, en vol, sont nombreuses. Pourquoi ne pas en laisser tomber au moins une et laisser les enfants jouer un peu plus longtemps à leurs jeux électroniques? «Le but, c'est de rester assis à son siège. Amenez-en, des jeux électroniques, ça les garde tranquilles», dit sans détour, mais avec humour, l'agente de bord.

Aux toilettes, la couche!

L'agente de bord réfléchit quelques instants à la question, puis s'exclame: «Changer la couche sur le siège!» Voilà, selon elle, la chose à ne pas faire quand on voyage avec un jeune enfant. «Entre chaque vol, l'avion n'est pas lavé de fond en comble. Le passager suivant ne sait pas que la personne précédente a changé la couche de son bébé sur le siège, mais moi, je le sais.» Car elle a beau aviser les parents de jeunes enfants avant le vol, bien des gens attendent simplement qu'elle ait le dos tourné pour changer une couche directement à côté de leurs voisins...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer