Recherche Voyage

Courrier du globe-trotter: partir un mois pour pas cher et en solo

Une plage de surf de l'île de Bali... (Photo Sonny Tumbelaka, archives AFP)

Agrandir

Une plage de surf de l'île de Bali pour fuir les nombreux touristes en ville.

Photo Sonny Tumbelaka, archives AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Chaque semaine, Le courrier du globe-trotter répond à la question d'un lecteur pour l'aider à mieux planifier ses vacances.

Destination: à déterminer

Voyageur: une femme de 29 ans, seule. 

Durée du voyage: quatre semaines

Question: J'aimerais avoir des suggestions pour un voyage de quatre semaines en mars et avril 2015, qui requiert un budget relativement petit. Je cherche une destination qui est sûre et agréable pour une fille voyageant seule et où le climat sera agréable au moment de mon séjour. J'aime les montagnes, la plage, les grandes villes et les petits villages, mais je préfère la randonnée aux musées. La beauté des paysages est d'ailleurs l'un des critères auxquels j'accorde le plus d'importance, car j'aime faire de la photographie. J'ai déjà visité le nord de l'Argentine, la Thaïlande, le Laos et Hawaii, avez-vous d'autres suggestions? - Gabrielle Richard

Réponse: Puisque le facteur météorologique est important pour vous, il vaudrait sans doute mieux éviter l'Europe en mars et avril, qui risque d'être pluvieuse et grise. Idem pour le sud de l'Argentine et du Chili, deux régions de prédilection de l'Amérique latine pour la randonnée et où l'on voyage bien seule. L'Afrique offre de belles options côté météo, mais peu de destinations très bon marché. Arrive donc en tête de liste l'Asie: même si le billet d'avion pour y aller grève le portefeuille, on trouve difficilement moins cher pour se loger et manger (très bien qui plus est!).

Des jeunes paradent durant un festival à Vigan,... (Photo Ted Ajibe, archives AFP) - image 2.0

Agrandir

Des jeunes paradent durant un festival à Vigan, une ancienne cité coloniale espagnole classée au Patrimoine de l'UNESCO. 

Photo Ted Ajibe, archives AFP

1. LES PHILIPPINES

La journaliste française et blogueuse Sarah Dawalibi bourlingue sans relâche (ou si peu) sur la planète depuis 2008. Après avoir plaqué sa vie de Parisienne pour un sac à dos, elle collectionne les destinations comme d'autres les petites cuillères. Le plus souvent seule.

Quand on a mis son expertise à contribution, c'est vers les Philippines qu'elle a jeté son dévolu, avec tout l'enthousiasme dont elle fait preuve dans les aventures de son blogue.

Les Philippines présentent le bel avantage d'être encore épargnées par le tourisme de masse, une qualité de plus en plus difficile à trouver (et pour combien de temps encore le seront-elles? Un sondage mené par le Condé Nast Traveler auprès de 76 000 lecteurs, dévoilé la semaine dernière, a hissé Palawan au premier rang de son palmarès des plus belles îles du monde).

Pour les voyageurs qui préfèrent le grand air et les paysages aux musées et autres sites touristiques, Sarah Dawalibi recommande un arrêt dans l'île de Siquijor, réputée pour ses plages magnifiques et les légendes qui lui ont valu son surnom d'«Île aux sorciers», puis sur l'île de Bohol pour y admirer ses étranges Chocolate Hills, une formation géologique composée de 1268 petites collines coniques de 30 à 50 mètres, recouvertes d'une végétation qui brunit pendant la saison sèche - d'où leur nom.

Vous dites que vous aimez la randonnée : pour cela, mettez le cap vers les terrasses de Luçon, où il est possible de faire des sorties d'une journée qui s'avèrent plus sûrs pour un marcheur solitaire que les circuits échelonnés sur plusieurs jours. Vous pourrez visiter Vigan, une ancienne cité coloniale espagnole classée au Patrimoine de l'UNESCO. 

Cela dit, côté sport, c'est sans doute en enfilant un maillot de bain que vous ferez vos plus belles découvertes: l'île de Palawan a la réputation d'avoir les plus beaux fonds marins du globe. Vous n'avez jamais fait de plongée? Pourquoi ne pas en profiter pour suivre un cours?

Et si cela ne suffit pas à vous convaincre, sachez que la population est particulièrement accueillante, renchérit Sarah Dawalibi. «Avec une culture marquée par la colonisation espagnole, les Philippins sont un peu les «latinos» de l'Asie: très accueillants, souriants, optimistes et qui adorent faire la fête.» Bref, même seule, on devine que la solitude ne sera pas trop lourde à porter.

L'un des flamboyants couchers de soleil visibles de... (Photo Sonny Tumbelaka, archives AFP) - image 3.0

Agrandir

L'un des flamboyants couchers de soleil visibles de la plage Kuta dans l'île de Bali. 

Photo Sonny Tumbelaka, archives AFP

2. BALI

Réglons le cas du budget: Bali vient, encore une fois, de se tailler une place enviable dans le top 10 des destinations offrant le meilleur rapport qualité-prix dressé par le Lonely Planet pour 2015. Si des films comme Eat Pray Love ont contribué à y faire grimper le tourisme, les tarifs ne s'y sont pas enflammés et la période que vous avez prévue pour vos vacances coïncide avec la basse saison et la fin de la période des pluies. Mieux: vous pourrez même assister aux célébrations entourant la fête de Nyepi, le Nouvel An balinais, qui aura lieu le 21 mars en 2015. 

Un bon point de départ pour planifier un voyage est de consulter le site très joli site Balisolo: riche en conseils pour les routards solitaires, il a été fondé par une jeune Française - Jenni - tombée littéralement en amour avec Bali après un premier séjour en solo en 2010 (amour confirmé par plusieurs longs voyages successifs).

En débarquant à Bali, Jenni recommande de s'installer à Sanur, une ville tranquille et conviviale, «excellent point de chute pour rayonner dans tout le Sud». D'ailleurs, pour sortir des sentiers battus, un détour tout au Sud s'impose pour découvrir la presqu'île du Bukit, et Ulu Watu, où l'on retrouve à la fois l'un des plus importants temples dédiés aux esprits de la mer, mais aussi - logique! - certains des sites préférés des surfeurs. 

Pour découvrir le visage le plus authentique du pays, Balisolo nous met ensuite sur la piste d'Amed et ses petites plages noires. Vous pourrez y faire de la randonnée sur les versants du Gunung Seraya. Les sentiers y sont bien tracés et la végétation, pas trop dense dans cette région peu fertile: même seule et sans guide, les risques de se perdre seront assez faibles.

Puisque vous disposez de vacances assez longues - un mois - vous pourriez aussi en profiter pour explorer les petites îles de la Sonde, moins fréquentées, mais offrant néanmoins une bonne infrastructure aux touristes.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer