Recherche Voyage

Des prix manipulés sur les sites de voyage

Comment faut-il s'y prendre pour s'assurer d'avoir le... (Photo Digital/Thinkstock)

Agrandir

Comment faut-il s'y prendre pour s'assurer d'avoir le meilleur prix?

Photo Digital/Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Votre ami a trouvé le même hôtel à 10 % moins cher aux mêmes dates que vous, même si vous avez fait vos recherches très exactement au même moment? C'est possible. Des sites de réservation en ligne manipulent les prix et les résultats de manière à ce qu'ils varient selon l'historique des recherches du client et la plateforme qu'il utilise.

De fait, des chercheurs de la Northeastern University, à Boston, qui ont étudié les pratiques commerciales de six sites de réservation en ligne ont découvert qu'ils utilisent tous des techniques de manipulation faisant en sorte que les résultats ou les prix varient d'un internaute à l'autre (on parle alors de price steering ou de price discrimination).

«C'est très surprenant que ce soit aussi systématique, note le principal auteur de l'étude, Christo Wilson. Surtout qu'une pratique semblable avait valu une mauvaise presse à un site il y a quelques années.»

Les stratégies utilisées varient d'un site à l'autre. Travelocity, par exemple, tend à offrir des prix moins élevés aux clients faisant leurs recherches à l'aide d'un téléphone cellulaire plutôt que sur un ordinateur de table, le rabais pouvant aller jusqu'à 15$ ou 5 à 10% par nuit. «Ce segment de consommateurs est celui qui a le plus grand potentiel de croissance, alors il s'agit sans doute d'un effort pour le conquérir», souligne Christo Wilson.

Sur Expedia, les internautes sont répartis aléatoirement dans différents bassins de prix: si vous tombez dans le A, par exemple, on vous présentera toujours en premier lieu les hôtels les plus chers, vous incitant de la sorte à puiser plus profondément dans votre portefeuille.

Priceline personnalise les résultats des recherches selon l'historique du client et ils varieront selon que vous ayez tendance à réserver (ou à regarder la fiche) des hôtels plus ou moins chers.

Enfin, Orbitz propose des économies de 12$ en moyenne sur 5% des hôtels aux internautes qui possèdent un compte d'utilisateur (gratuit), bien que cette pratique ne soit pas clairement identifiée sur le site.

Ainsi, même si la personnalisation des prix est tout à fait légale aux États-Unis, les auteurs de l'enquête reprochent aux gestionnaires de ces sites de manquer de transparence. «Dans le monde réel, c'est une pratique acceptée. Les gens obtiennent des rabais en découpant des bons de réduction, en allant dans une boutique plutôt qu'une autre, et ils en profitent. Ce qui pose problème, avec internet, c'est que le client n'a pas le moyen de savoir s'il a le meilleur prix ou non car il ne peut pas, ou difficilement, comparer les différents résultats proposés par un même site», explique Christo Wilson.

Alors, comment faut-il s'y prendre pour s'assurer d'avoir le meilleur prix? «Il faut se résigner à y consacrer beaucoup de temps!», dit Christo Wilson, qui conseille de faire les recherches à la fois sur des sites d'agrégation de résultats, comme Kayak, avec des ordinateurs différents, en effaçant d'abord les mouchards (cookies), puis avec un appareil cellulaire.

Et cela ne vaut pas que pour les hôtels: des pratiques similaires, quoique moins systématisées, ont aussi été remarquées sur les sites de plusieurs boutiques en ligne.

> Pour voir le résultat complet de l'étude

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer