Recherche Voyage

Courrier du globe-trotter: fin d'hiver en Tunisie

Du désert à la ville, en passant par... (Photo Digital/Thinkstock)

Agrandir

Du désert à la ville, en passant par les mosquées aux architectures impressionnantes, la Tunisie offre des paysages divers. Le village Sidi Bou Saïd, qui rappelle énormément la Grèce, ça en est la preuve.

Photo Digital/Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Chaque semaine, Le courrier du globe-trotter répond à la question d'un lecteur pour l'aider à mieux planifier ses vacances.

Destination: la Tunisie

Voyageurs: un couple de jeunes retraités

Durée du voyage: deux semaines

Question: Bonjour, nous sommes un couple de jeunes retraités qui cherchent des idées de destinations pour la fin de l'hiver 2015, au moment où la grisaille s'éternise. Nous avons un budget de 5000$ (pour les deux). Nous sommes curieux et préférons l'architecture et les activités culturelles à la plage. Auriez-vous des endroits à nous proposer? - Anik

La Tunisie a une richesse culturelle indéniable. Parmi... (Photo Nathaëlle Morissette, La Presse) - image 2.0

Agrandir

La Tunisie a une richesse culturelle indéniable. Parmi les monuments à vsiter, la Grande Mosquée est incontournable. Il s'agit du sanctuaire le plus ancien de l'Occident musulman.

Photo Nathaëlle Morissette, La Presse

Réponse: Voyager à la fin de l'hiver, tout juste avant le congé de Pâques, est une excellente idée. Les prix sont plus bas qu'en janvier, ce qui vous permettra de respecter votre budget. Bien que plusieurs destinations puissent satisfaire vos envies, notre choix s'arrête sur la Tunisie, un petit pays qui se visite aisément en deux semaines. D'ailleurs, les Tunisiens vantent souvent les mérites de leur pays en affirmant que, dans la même journée, il est possible de profiter de la mer le matin et d'admirer le coucher du soleil dans le désert le soir. En plus de sa richesse culturelle et historique, la Tunisie bénéficie en mars et en avril d'une température plutôt confortable. Il fait en moyenne 20°C à Tunis, la capitale, pendant cette période de l'année.

S'y rendre

Le transporteur tunisien Syphax Airlines devrait reprendre ses liaisons directes entre Montréal et Tunis le printemps prochain. Reste à voir si la compagnie le fera à temps pour votre départ. Sinon, Royal Air Maroc, avec escale, peut également vous y mener. Si vous optez pour Air France, pourquoi ne pas en profiter pour passer deux jours à Paris au retour? Voilà une belle façon de boucler des vacances.

Quoi faire pendant le séjour?

Bien que les distances à parcourir soient courtes, vous pourrez aisément occuper les deux semaines. Tunis, évasion en bord de mer à Hammamet et découverte du désert, voilà les trois segments que suggère Fabrice Bozon, vice-président de l'agence Voyages Bergeron.

D'abord, un incontournable: la capitale. Avec la médina et ses labyrinthes occupés par des centaines de marchands, le musée du Bardo, considéré comme le plus important du monde pour ses mosaïques romaines, les terrasses sur le trottoir qui rappellent celles que l'on voit en France, il est quasi impossible de ne pas tomber sous le charme de Tunis. Théâtre de la révolution tunisienne, la ville ouvre maintenant toutes grandes ses portes aux visiteurs. Les Québécois y sont d'ailleurs grandement appréciés. Puis, à une vingtaine de kilomètres au nord-est de Tunis, Sidi Bou Saïd vaut le détour. Perché sur une falaise dominant Carthage et le golfe de Tunis, ce petit village aux rues pavées et aux jolies maisons blanches et bleues donne presque l'impression d'être en Grèce.

Ensuite, direction Hammamet. D'accord, la plage ne figure pas sur la liste de vos activités préférées, mais cette station balnéaire située non loin de la capitale a bien plus que du sable à offrir. De toute façon, à la période de l'année où vous avez l'intention de voyager, l'eau risque d'être un peu froide pour la baignade. Ainsi, à Hammamet, où vous pouvez aisément louer une maison ou un appartement, il vous sera possible de marcher près de l'eau, d'admirer les bateaux et d'aller explorer le petit centre-ville. Des vacances dans vos vacances.

Et la cerise sur le gâteau de votre séjour? Une incursion dans le désert. En route, à deux heures de Tunis, vous devez faire une halte à Kairouan, histoire d'admirer la Grande Mosquée et d'aller vous perdre dans les petites rues sinueuses, où vous croiserez de nombreux vendeurs de tapis.

Ensuite: cap sur le désert. Cette portion du voyage, il est possible de la faire en circuit accompagné, surtout si vous avez l'intention de faire une excursion dans les dunes. Aux portes du désert, Tozeur, une palmeraie de quelque 2000 hectares où l'on produit 250 variétés de dattes, est un passage obligé. Là-bas, il est possible de dormir dans une oasis, dans un charmant petit bungalow perché dans les arbres, notamment sur le site de Diar Abou Habibi. Voilà une excellente façon de s'imprégner de l'esprit des lieux.

Partager

lapresse.ca vous suggère

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer