Recherche Voyage

L' ABC de la randonnée avec bébé

Publicité

À partir de quel âge partir avec bébé?

«Dès que l'enfant est solide sur ses fesses et qu'il peut tenir sa tête droite, il peut être transporté dans un porte-bébé dorsal», explique Nicolae Balan, chef d'équipe du département camping à la MEC (Mountain Equipment Co-op). «Cela dépend des enfants, mais autour de 6 ou 7 mois.» Pour les bébés plus jeunes, il faut opter pour des porte-bébés ventraux. L'âge maximal est plutôt déterminé par le poids maximal que peut supporter le sac. Certains modèles peuvent porter 22 kg, soit bien au-dessus du poids moyen d'un enfant de 3 ans. «De toute façon, à un certain âge, l'enfant ne veut plus rester dans le porte-bébé!» Les porte-bébé dorsaux peuvent s'ajuster à mesure que l'enfant grandit.

Comment s'assurer du confort de l'enfant?

Les enfants ne peuvent pas rester dans le porte-bébé trop longtemps, car la circulation sanguine n'est pas optimale. Les jambes finissent par s'engourdir. La blogueuse Gaïa (www.enfant-en-voyage.com) a parcouru les Alpes et la Corse avec ses deux enfants alors qu'ils étaient bébés; elle préconise des arrêts de 10 ou 15 minutes toutes les heures. «Nous prenions ensuite une longue pause d'une heure lorsque l'objectif de la randonnée était atteint, par exemple le sommet d'une montagne.»

Autres accessoires essentiels pour des randonnées en forêt: un pare-soleil et une housse imperméable. «En cas de pluie, une housse sera toujours plus confortable que d'enfiler des vêtements imperméables au bébé», dit Nicolae Balan. Comme l'enfant bouge peu, il faut aussi faire attention aux engelures, dit Gaïa. Par temps froid, elle restait à la maison. Point final. Par temps chaud, elle multipliait les pauses hydratation. Et partait tôt le matin pour éviter les pics de chaleur.

Et le confort du porteur dans tout ça? Il faut impérativement essayer le porte-bébé avant l'achat, dit Nicolae Balan. «Si les deux parents vont transporter le bébé, les deux devraient tester le porte-bébé en l'ajustant à leur taille.» Autre possibilité: louer un porte-bébé dans une boutique de plein air. On peut du coup s'assurer que le modèle convient aux parents... et à l'enfant.

Quoi apporter?

Outre le porte-bébé et ses accessoires, Gaïa recommande d'emporter un petit miroir de poche, qui permet de voir ce que fait bébé. «Et en plus, ça l'amuse!» Un jouet, une peluche ou une doudou peuvent aussi être pratiques pour occuper l'enfant lors des pauses plus longues. La trousse de premiers soins est aussi essentielle.

Quel sentier choisir?

«L'équilibre est moins évident avec un porte-bébé sur le dos», lance Nicolae Balan. En effet, la charge n'est pas répartie de la même façon qu'avec un sac à dos normal. Et cette charge peut bouger à tout moment! Il faut donc éviter les sentiers qui comptent des passages risqués, notamment ceux où il faut utiliser ses mains pour grimper. «Il faut savoir renoncer à certaines randonnées», dit Gaïa.

Comme la blogueuse réside près des Alpes, elle a souvent marché en altitude avec ses enfants. Son conseil: ne pas dépasser 1500 m d'altitude avant que l'enfant ait 1 an. «Entre 1 et 2 ans, il faut rester en deçà de 1800 m. Et il faut prévoir des paliers de repos si l'enfant est sujet aux otites. L'acclimatation est très importante.»




la boite:1600176:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer