Recherche Voyage

Courrier du globe-trotter: réussir un voyage à L.A.

Tous les touristes qui visitent Los Angeles une... (Photo Digital/Thinkstock)

Agrandir

Tous les touristes qui visitent Los Angeles une première fois sont attirés vers Hollywood.

Photo Digital/Thinkstock

Chaque semaine, le courrier du globe-trotter répond à la question d'un lecteur pour l'aider à mieux planifier ses vacances.

Destination: Los Angeles

Voyageurs: une mère et sa fille de 17 ans

Durée du voyage: huit jours, dont trois à L.A.

Question: Je fais un voyage mère-fille en août. C'est le premier voyage que j'organise moi-même. Est-ce possible d'accorder trois jours à Los Angeles, de loger dans un secteur sûr d'où je pourrais tout faire à pied et laisser la voiture à l'hôtel?

- Marie-Claude Girard

Réponse: Los Angeles est une ville mal aimée des touristes. Plusieurs n'y font même pas un arrêt au cours de leur passage en Californie. Erreur! Par contre, on ne visite pas Los Angeles comme on visite San Francisco, en se laissant porter par son instinct, à pied. Il faut savoir à quoi on a affaire...

CONSEIL NUMÉRO 1

Ne louez votre voiture qu'au moment de quitter la ville, pour le reste de votre voyage californien. Stationnée devant votre hôtel, elle ne serait d'aucune utilité. Peu de touristes utilisent les transports en commun à Los Angeles - ils sont pourtant super efficaces. Il y a notamment un autobus (1,50$) sur le boulevard Wilshire qui vous mènera de Santa Monica (le bord de mer) jusqu'à Koreatown en passant par Beverly Hills et Westwood, quartier de l'université UCLA. Pour le reste de vos déplacements, prenez le taxi, même si cela fait un peu gonfler la facture de transport du voyage. Vous aurez surtout épargné beaucoup en stress en ne conduisant pas à Los Angeles.

CONSEIL NUMÉRO 2

Oubliez dès maintenant l'idée de vous installer dans un quartier et de marcher. La stratégie gagnante, avec votre grande fille: choisir une destination par jour et bien en profiter.

Le Walt Disney Concert Hall: impossible de ne... (Photo Martin Tremblay, Archives La Presse) - image 3.0

Agrandir

Le Walt Disney Concert Hall: impossible de ne pas reconnaître le style de l'architecte canadien Frank Gehry.

Photo Martin Tremblay, Archives La Presse

LE CENTRE-VILLE ET OLVERA STREET

Le centre-ville de Los Angeles a énormément changé dans la dernière décennie. D'abord, il y a eu l'apparition du spectaculaire Walt Disney Concert Hall, oeuvre de l'architecte canadien Frank Gehry, porté sur les formes et structures non conventionnelles. Des visites guidées d'une heure sont offertes.

À environ 1,5 km du Concert Hall, toujours au centre-ville, se trouve la très belle gare Union Station (d'où vous pouvez prendre le métro). Allez y jeter un coup d'oeil avant de vous diriger vers Olvera Street, à deux pas de là. Cet adorable petit quartier mexicain dans le vieux L.A. est l'endroit pour casser la croûte: burritos suivis d'un churro tout chaud. C'est touristique, mais authentique. Surtout le week-end, avec les mariachis, les danseurs et les nombreuses familles qui font des pique-niques.

Bon à savoir

Tous les deuxièmes mardis du mois, à l'occasion du Downtown Artwalk, les galeries du centre-ville offrent des expositions et des activités spéciales (gratuites, pour la plupart), et restent ouvertes jusqu'à 22h. Des camions-restaurants s'installent dans le coin et c'est la fête. Autour de 25 000 personnes participent à l'Artwalk chaque mois. Si vous y êtes à ce moment, c'est à ne pas manquer.

LACMA ET HOLLYWOOD

Si vous avez un musée à voir pendant votre séjour, c'est le LACMA, le Los Angeles County Museum of Art, sur le boulevard Wilshire. C'est un musée magnifique. À voir: sa collection d'art moderne américain et d'art mexicain. Comptez une bonne matinée, peut-être plus si vous aimez les musées toutes les deux. Il y a un casse-croûte, un café et un bon resto sur place.

Toutefois, l'endroit à visiter pour casser la croûte, juste derrière le musée, est le Farmers Market, un super marché de produits frais et de petits restos. Le paradis des gourmands.

Et si votre fille aime magasiner, vous pouvez aussi faire un crochet par The Grove, très chouette centre commercial à ciel ouvert. Rien d'exclusif, mais les «shopaholics» aiment bien...

De là, vous pouvez prendre un taxi vers Hollywood pour la fin de l'après-midi et la soirée. La visite à Hollywood, disons-le, est souvent la déception d'un voyage à L.A. Les attentes sont trop élevées, les étoiles des stars sur le trottoir sont assez peu intéressantes, à moins d'être vraiment un groupie de vedettes américaines.

Deux activités pour ne pas repartir trop déçues du quartier au nom qui fait rêver

  • Une balade en équitation dans les collines hollywoodiennes, qui vous mènerait tout près de l'enseigne Hollywood. Il y en a même en soirée.
  • Une soirée au Hollywood Bowl. Jetez un oeil à la programmation de cet amphithéâtre en plein air. On y propose notamment des concerts jazz et de la musique de film, dont celle des films de Hitchcock, un soir d'août.

SANTA MONICA ET BEVERLY HILLS

C'est l'image typique de Los Angeles: les plages de Santa Monica et le shopping de luxe à Beverly Hills. Prenez le bus jusqu'à la mer, un déjeuner (californien, donc avec des oeufs sans jaunes!) à Santa Monica dans un petit café et faites ensuite une balade en bord de mer, jusqu'au quai de Santa Monica, qui date de 1909.

En après-midi, pour aller à Beverly Hills, reprenez le bus. Un trajet de 15 minutes. Le Beverly Hills que tout le monde connaît, c'est celui de Rodeo Drive, au nord de Wilshire. Ça vaut une petite promenade. Vous y croiserez les chics boutiques de designers internationaux et les vedettes de catégorie B, celles qui obtiennent les rôles de soutien dans les séries télé. Si votre ado est fan de la téléréalité The Real Housewives of Beverly Hills, elle ne sera pas dépaysée...

Un autre Beverly Hills, de l'autre côté du boulevard Whilshire, est nettement plus sympathique. Prenez la rue Beverly Drive Sud, achetez-vous un smoothie format géant et arpentez les petites rues de ce quartier résidentiel, pas du tout prétentieux.

Où manger? Dans cette partie de la ville, vous avez deux options. Une petite bouchée avec les gens du coin chez Mulberry Pizza ou un autre resto de quartier qui coûte trois fois rien. Ou alors, vous jouez aux stars: à défaut d'y dormir, prendre un repas dans un des hôtels de Beverly Hills peut être une expérience amusante. Le Cabana Café du mythique (et rose) Beverly Hills Hotel est un bon choix pour l'observation de la faune locale.

OÙ DORMIR?

Pour vous faciliter la vie, choisissez un hôtel près du boulevard Wilshire. Peut-être dans Westwood - Bel-Air, un coin plus tranquille fréquenté par les universitaires. L'autre option: Santa Monica, où vous trouverez des hôtels pour tous les budgets.

VÉLO

Si vous êtes en forme toutes les deux, envisagez une journée à vélo, en circuit guidé. Ma collègue Marie-Eve Morasse en a fait l'expérience.

>>> Consultez le Blogue-Trotter pour d'autres trouvailles voyage.

>>> Toutes les questions du courrier sont bien réelles. Écrivez-nous pour nous soumettre une question voyage@lapresse.ca




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite:1600176:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

Autres contenus populaires

la boite:219:box
image title
Fermer