Recherche Voyage

Qui a ouvert vos bagages?

En défaisant nos bagages au retour d'un voyage, on s'attend à retrouver nos... (Illustration Julien Chung, La Presse)

Agrandir

Illustration Julien Chung, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En défaisant nos bagages au retour d'un voyage, on s'attend à retrouver nos souvenirs et nos vêtements froissés, mais il arrive aussi qu'on trouve des messages signés des services de sécurité des aéroports.

Si vous avez déjà transité par les États-Unis pour rentrer au Canada, vous savez peut-être que l'Administration américaine de la sécurité des transports (TSA) est du genre à laisser ce type de mot doux si vos bagages ont été fouillés manuellement.

Les bagages qui transitent par les États-Unis ont beau être soumis à des contrôles électroniques, il arrive que des éléments suscitent un doute auprès des services de sécurité.

«Pour vous protéger ainsi que les autres passagers, la loi mandate la TSA pour inspecter chaque bagage enregistré. Dans le processus, certains bagages sont ouverts et inspectés manuellement», peut-on lire sur la note.

Aux États-Unis, cette fouille se fait en l'absence des passagers, qui découvrent souvent que leur valise a été fouillée une fois rendus à destination.

Ce n'est pas le cas au Canada, soutient l'Administration canadienne de la sûreté du transport aérien (ACSTA).

«Avant d'ouvrir un sac, on essaie de joindre le passager afin qu'il puisse assister à la fouille de ses bagages. Si le sac se trouve loin dans l'aéroport, au sous-sol par exemple, le passager pourra visionner la fouille à distance, grâce à notre système de caméras», explique Mathieu Larocque, porte-parole de l'ACSTA.

Si le passager ne répond pas aux appels lancés à son égard dans l'aéroport, c'est à la compagnie aérienne de décider si le sac sera ouvert ou non. On peut toutefois deviner que devant un contenu suspect, la décision d'ouvrir la valise sera sans équivoque.

Comme les Américains fouillent les bagages sans prévenir les passagers, les cadenas apposés sur les valises ne résisteront pas. «Si un officier de la TSA a été incapable d'ouvrir votre sac pour une inspection parce qu'il était fermé à clé, il a peut-être été forcé de briser le cadenas», écrit la TSA aux passagers qui ont été fouillés, prenant soin d'ajouter qu'elle n'est pas responsable des bris.

Ceux qui tiennent absolument à fermer leur valise à clé peuvent toutefois faciliter la vie des agents et préserver leurs cadenas en en achetant un approuvé par l'agence américaine. Il pourra alors être ouvert avec un passe-partout.

Éviter la fouille

Toutes les valises sont susceptibles d'être ouvertes, mais on peut tout de même éviter bien des écueils en faisant ses valises judicieusement.

«Il y a des objets qu'il est interdit de transporter en avion, comme des objets à air ou à gaz comprimé, de l'équipement de camping inflammable, certains types de batteries. Si on a un doute, mieux vaut vérifier sur notre site», avise le porte-parole de l'ACSTA.

Administration canadienne de la sûreté du transport aérien

catsa.gc.ca

Administration américaine de la sécurité des transports

tsa.gov

Comment faire ses valises?

L'Administration américaine de la sécurité des transports fournit des trucs aux passagers pour mieux faire les bagages qui sont enregistrés.

  • Ranger les souliers, bottes et autres chaussures sur le dessus des valises, afin qu'ils puissent être facilement sortis lors de l'inspection.
  • Ne pas faire de pile de livres ou de documents dans la valise: mieux vaut les étaler.
  • Ne pas mettre de cadeaux emballés dans les bagages enregistrés. Ils pourraient être ouverts.
  • Faire les valises de façon à s'assurer que le contenu ne s'éparpillera pas sur le plancher si elles sont ouvertes.

Saviez-vous que...

Il est interdit de mettre un briquet jetable ou de type Zippo dans les bagages enregistrés. Par contre, il est permis d'en avoir un avec soi dans les bagages de cabine!

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer