Recherche Voyage

Que faire avec vos photos de vacances?

Attendre que les 24 poses soient prises pour finalement recevoir ses photos de... (Photos.com)

Agrandir

Photos.com

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Attendre que les 24 poses soient prises pour finalement recevoir ses photos de bord de mer quand la neige est tombée; se rendre compte que le rouleau avait été mal inséré et que la photo du premier sourire de bébé n'existe pas. Le numérique a chassé bien des soucis de la photographie argentique, sauf celui de l'archivage des photos. Comment choisir quel cliché des trois semaines de vacances garder? Où et comment les conserver? Idées et conseils.

SÉLECTIONNER

> Faire des choix

Que l'on se retrouve devant le Colisée de Rome ou face à un paysage majestueux du fjord du Saguenay, difficile de résister à la tentation de prendre de multiples photos. Les cartes mémoires peuvent contenir des milliers de clichés et on se prive rarement de les remplir. Appuie-t-on sur le déclencheur trop souvent?

«Il y a assurément une explosion de la masse documentaire dans nos vies. Je ne pense pas qu'on prend trop de photos, mais il faudrait se discipliner à faire une sélection», dit Julie Fontaine, archiviste à la Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).

Lorsque la BAnQ reçoit un fonds d'archives, un tri est fait et certains éléments sont exclus du lot. L'archiviste estime qu'il devrait en être ainsi pour nos archives personnelles.

«Ce que l'on conserve devrait avoir une signification personnelle et être représentatif du voyage. Si on est allés à Paris et qu'on a pris 20 clichés de la tour Eiffel, on n'est pas obligé de tous les garder», dit-elle. Elle conseille notamment d'éliminer les doublons et les mauvaises photos.

> Organiser ses souvenirs

Une fois que le tri est fait, reste à classer le tout dans son ordinateur. «Tant que la personne se retrouve, que c'est logique et cohérent pour elle, toute méthode est bonne», dit l'archiviste Julie Fontaine, tout en reconnaissant que le classement le plus simple reste celui de la séquence chronologique. C'est d'ailleurs la méthode par défaut utilisée par la plupart des logiciels de photo.

C'est également la méthode de classement qu'utilise le rédacteur en chef du magazine Espaces, Christian Lévesque. Photographe et voyageur aguerri, il renomme toutes les photos qu'il importe dans son ordinateur selon la date à laquelle elles ont été prises. Il insère également un mot-clé dans le nom du fichier qui lui indique de quel voyage il s'agit.

«Je recommande de renommer les photos. Ça donne une indication, et lorsqu'on fait une recherche dans l'ordinateur, la photo va automatiquement sortir du lot. Et même sans ouvrir le fichier, on va savoir ce qu'il contient juste en regardant son nom», dit-il.

CONSERVER

> Des souvenirs durables

«Avec la technologie, on ne se demande pas si ça va planter, mais quand ça va planter. Ça finit toujours par arriver.» Christian Lévesque n'est pas particulièrement pessimiste, mais ne prend pas de risques. Des copies de sauvegarde de ses photos de voyage, il en a trois, dont une qu'il garde ailleurs que chez lui.

«J'aime mieux investir dans des disques durs que de perdre des photos. Mais c'est certain qu'on ne fait pas que prendre la carte mémoire de l'appareil et l'insérer dans l'ordinateur: ça demande une étape supplémentaire», dit Christian Lévesque.

L'archiviste Julie Fontaine recommande également de faire une copie de sauvegarde de ses photos sur un disque dur externe. «On peut aussi faire des copies sur un DVD, mais il faut se rappeler que ces supports sont sujets à évolution et qu'un DVD, malgré ce que vont dire les fabricants, ça ne dure pas pour toujours. Il faut être au parfum des nouvelles technologies et migrer de temps en temps sur la technologie de l'heure.»

De nombreux services permettent également de stocker des images «dans le nuage», soit sur un serveur internet administré par une entreprise privée. La plupart du temps, toutefois, vous devrez débourser des frais si vous souhaitez stocker une grande quantité de données.

Pour éviter de tout perdre en cas de retard technologique, Julie Fontaine suggère d'imprimer certaines photos que l'on conservera précieusement. «Une sélection papier permet de conserver des épreuves qu'on n'aura pas à migrer ponctuellement selon la technologie. On garde l'original, mais au pis-aller on aura une copie du meilleur, de ce qu'on aura sélectionné», dit-elle.

METTRE EN VALEUR

> Revivre ses souvenirs

On a peu de chances de tomber sur nos photos par hasard si elles sont laissées sur un disque dur. L'ère du tout numérique tend à nous le faire oublier, mais il n'y a souvent rien comme pouvoir toucher à ses photos pour se remémorer des souvenirs.

> Imprimer les photos

L'impression de photo n'est pas morte! Pour les offrir à des amis ou aux grands-parents, en afficher au bureau ou sur le frigo, on les imprime maintenant à la pièce, en ne choisissant que les meilleures. Les grandes chaînes rivalisent pour offrir les prix les plus bas en matière d'impression photo, profitons-en!

> Faire un livre

Les albums de photos ont évolué et il est devenu rare qu'on insère nos photos imprimées dans de petites pochettes en plastique! Faire un livre avec ses photos de vacances est simple et le résultat final est livré à votre porte. La plupart des grandes chaînes de magasins et de pharmacies offrent ce service, mais vous devrez alors passer chercher votre livre en succursale.

Les propriétaires d'appareils Apple peuvent quant à eux concevoir un livre directement à partir du logiciel iPhoto. Des livres à couverture souple ou rigide peuvent être commandés à des prix variant de 4$ à 50$.

Si vous recherchez des modèles plus éclatés, tournez-vous vers le web. Le site blurb.ca dispose d'une version française et offre des modèles de livres faits par des designers. Il ne reste qu'à intégrer ses photos pour obtenir un résultat qui épate.

> Encadrer

Pour une fois, les enfants ne se chicanaient pas et vous avez réussi à immortaliser ce moment en vacances? Pourquoi ne pas leur rappeler au quotidien cette belle harmonie et l'afficher dans la maison?

Bien des magasins de photo spécialisés font des impressions de qualité que vous pourrez encadrer, mais si vous souhaitez vous faciliter la vie, vous pouvez opter pour un service qui vous livrera votre oeuvre montée sur un cadre. C'est ce qu'offre l'entreprise américaine CanvasPop, qui imprime également les photos prises avec un appareil mobile ou publiées sur les réseaux sociaux Facebook et Instagram.

> Sur le web

Il y a les incontournables réseaux sociaux, avec Facebook au premier plan, où bien des gens ne se gênent pas pour exhiber les moindres détails de leurs vacances. Les plus discrets peuvent créer un blogue dont l'adresse est connue seulement de leurs amis proches, sur lequel on peut mettre quelques photos. À cet égard, le service Blogger de Google est particulièrement simple d'utilisation.

Le site Flickr, propriété de Yahoo! , est également bien connu des photographes amateurs et héberge maintenant jusqu'à un téraoctet de données gratuitement, ce qui est plus de données qu'il n'en faut pour afficher des photos personnelles. Il est possible de garder certaines photos privées, tout en les partageant avec quelques personnes triées sur le volet.

Attendre que les 24 poses soient prises pour... (Photo David Boily, La Presse) - image 2.0

Agrandir

Photo David Boily, La Presse

Attendre que les 24 poses soient prises... (PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE) - image 2.1

Agrandir

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, LA PRESSE

Que faire avec ses photos de voyage? Nous avons demandé à des pros, les photographes de La Presse.

«Je garde toutes mes photos de famille et de voyages sur un disque dur dans un coffre-fort. Pour les mettre en valeur, je fais des albums avec iPhoto ou Picaboo. » - David Boily

«Je conserve toutes mes photos sur un disque dur de marque DROBO. Elles sont doublées automatiquement, ainsi, les chances sont meilleures de pouvoir les garder longtemps, comme à l'époque des diapositives... Après chaque voyage, je produis un livre avec les entreprises suivantes: Mixbook, Shutterfly ou encore Blurb. Les magasins Lozeau et Jean Coutu peuvent le faire aussi. Ça donne un excellent résultat et ça fait un beau livre que l'on peut laisser sur la table de salon... » - Bernard Brault

«Je les garde sur un disque dur, parce que j'ai beaucoup de photos, puis je vais les déposer sur un site web, avec un mot de passe pour les partager avec les gens que je connais. » - André Pichette

«Je ne suis pas un bon exemple à suivre. On laisse généralement tout dans un disque dur et... on oublie que ça existe! On a fait l'effort d'imprimer un album l'an dernier. Ce sont finalement les seules photos qu'on regarde.» - Martin Chamberland

«Selon la durée du voyage, je fais un blogue de photos avec quelques anecdotes. J'organise mon disque dur avec toutes les photos, en ordre de lieu et de date. À mon retour à la maison, j'utilise Blurb pour créer un album gros format en récupérant mes anecdotes sur mon blogue! Ensuite, je laisse traîner l'album dans mon salon! Jamais dans le fin fond d'une bibliothèque: si on prend des photos, c'est pour partager de bons souvenirs! » - Anne Gauthier

«J'utilise toujours le logiciel Blurb, gratuit, pour le téléchargement. C'est le logiciel le plus intuitif pour les néophytes et le plus versatile pour les photographes accomplis. La qualité d'impression est sans pareil. J'adore les livres photo papier. » - Olivier Pontbriand

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer