Recherche Voyage

L'Espagne, second pays le plus visité en 2017

La plage de Benidorm, en Espagne.... (Photo archives Reuters)

Agrandir

La plage de Benidorm, en Espagne.

Photo archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
MADRID

L'Espagne est devenue en 2017 le deuxième pays le plus visité au monde après la France, passant devant les États-Unis avec 82 millions de touristes étrangers, soit une hausse de 9%, a affirmé le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy.

«Quelque 82 millions de citoyens étrangers ont visité l'Espagne l'an dernier, 9% de plus qu'en 2016, générant 87 milliards d'euros de revenus, en hausse de 12%», a expliqué le dirigeant mercredi en marge d'un sommet des pays du sud de l'Union européenne centré sur l'immigration.

«Nous sommes devenus le deuxième pays du monde en terme de visiteurs et de revenu par touriste», a-t-il affirmé, louant le «grand effort» du secteur pour «être plus compétitif».

Le tourisme espagnol bat ainsi son propre record pour la cinquième année consécutive, malgré une année 2017 marquée par les attentats djihadistes d'août en Catalogne (16 morts), et par la grave crise politique de l'automne dans cette région.

En octobre, le nombre de touristes avait baissé de près de 5% sur un an en Catalogne, sur fond de manifestations monstre après le référendum d'autodétermination interdit.

Le ralentissement de l'activité au dernier trimestre en Catalogne a provoqué une perte de 319 millions d'euros pour la région, a annoncé mercredi la fédération patronale touristique Exceltur, qui table aussi sur une baisse de 8% des emplois dans le tourisme catalan au premier trimestre 2018, les hôteliers s'adaptant à la demande moindre.

La Catalogne reste néanmoins de loin la région la plus visitée d'Espagne, avec plus de 18 millions de touristes entre janvier et novembre, selon le ministère du Tourisme.

L'Espagne dans son ensemble a profité «de la forte hausse des connexions aériennes, en particulier depuis les marchés longue distance», avec une hausse particulièrement forte des vols en provenance d'Argentine (+23% sur un an), Colombie (+21%), Russie (+11%) et États-Unis (+10%), précise la fédération dans son communiqué.

Ces touristes, qui dépensent en moyenne plus que les visiteurs européens (Britanniques, Allemands, Français), ont permis de faire augmenter le revenu moyen par visiteur de 1,5%, pour la première fois depuis 2011, souligne Exceltur.

Leur arrivée a aussi contrebalancé la «reprise» des grands concurrents de l'Espagne en matière de tourisme balnéaire bon marché, Turquie, Tunisie et Égypte, «qui ont commencé à récupérer leurs parts de marché et à limiter le potentiel de hausse du nombre de touristes à petit budget vers les destinations espagnoles», explique la fédération.

De nombreux visiteurs s'étaient détournés de ces pays frappés par des attentats ces deux dernières années, au profit de l'Espagne.

En 2016, l'Espagne avait accueilli 75,3 millions de visiteurs, juste derrière les États-Unis (75,6), tandis que la France restait nettement en tête avec 82,6 millions de touristes, selon les chiffres de l'Organisation mondiale du tourisme (OMT), qui publiera lundi ses nouvelles statistiques pour 2017.

Le nombre de visiteurs en France pour 2017 pourrait atteindre 88 à 89 millions de personnes, selon une estimation dévoilée en décembre par le ministère des Affaires étrangères français.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer