Recherche Voyage

Design aérien

«Air Canada a fait un très bon coup... (Photo CNW)

Agrandir

«Air Canada a fait un très bon coup en faisant affaire avec Tyler Brûlé et sa firme de design réputée internationalement: le résultat est élégant, raffiné, sobre, remarque Marc D. David

Photo CNW

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Mêmes avions, nouveau look: Air Canada repeindra toute sa flotte au cours des prochains mois. Bien sûr, personne ne paie davantage pour voyager à bord d'un plus bel appareil. Mais l'apparence a de l'importance, croient les experts du design. Nous avons demandé à quelques-uns d'entre eux de se prononcer sur les bons et moins bons coups de sept transporteurs.

Air Canada

Marc D. David, professeur en communication marketing à l'Université de Sherbrooke: «Air Canada a fait un très bon coup en faisant affaire avec Tyler Brûlé et sa firme de design réputée internationalement: le résultat est élégant, raffiné, sobre. L'usage du noir rappelle les jets privés, souvent noirs, et donne un côté prestigieux à la marque qui fait son pain et son beurre avec la clientèle d'affaires.»

8/10

Johanne Brunet, professeure titulaire à HEC Montréal: «C'est sobre, épuré, noble: j'aime ça. On reconnaît bien que c'est Air Canada, avec la feuille d'érable et le rouge très canadien. Il y a un bon usage du logo sous l'avion.»

8/10

WestJet rentabilise bien la surface de ses avions... (Photo tirée du site web de WestJet) - image 2.0

Agrandir

WestJet rentabilise bien la surface de ses avions avec du matériel promotionnel, remarque Guillaume Blum, professeur adjoint à l'École de design de l'Université Laval.

Photo tirée du site web de WestJet

WestJet

Guillaume Blum, professeur adjoint à l'École de design de l'Université Laval: WestJet rentabilise bien la surface de ses avions avec du matériel promotionnel. «Si on veut aller chercher une clientèle plus familiale, c'est bien. Si on veut se distinguer par la qualité de ses services, là, c'est une approche plus discutable.»

6/10

Bernard Motulsky, professeur à l'École de design de l'Université du Québec à Montréal: «C'est festif à bloc, avec un côté ludique qui fait jeune.» Par contre, le risque de passer de mode est plus grand. Mais «si la société s'adapte, suit les tendances et paie les coûts d'entretien supplémentaires, c'est un atout», ajoute M. Motulsky.

9/10

«Ni laid ni beau: Sunwing fait très bas... (Photo fournie par Sunwing) - image 3.0

Agrandir

«Ni laid ni beau: Sunwing fait très bas prix, charter, ordinaire. L'orange est associé à la sécurité, mais je ne pense pas que cela a été voulu. [...] Il manque une touche tropicale dans le logo», dit Marc D. David.

Photo fournie par Sunwing

Sunwing

Marc D. David, professeur en communication marketing à l'Université de Sherbrooke: «Ni laid ni beau : Sunwing fait très bas prix, charter, ordinaire. L'orange est associé à la sécurité, mais je ne pense pas que cela a été voulu. [...] Il manque une touche tropicale dans le logo.»

5/10

Johanne Brunet, professeure titulaire à HEC Montréal: «On voit tout de suite qu'on ne s'en va pas au Nord : Sunwing dessert seulement des destinations soleil et ça se voit, son look nous parle. On dirait que le soleil du logo a été dessiné par un enfant, cela fait ressortir un côté familial, une recherche de l'émerveillement. C'est très bien.»

8,5/10

Chez Air Inuit, «on a opté pour des... (Photo fournie par Air Inuit) - image 4.0

Agrandir

Chez Air Inuit, «on a opté pour des éléments qui évoquent l'art inuit, la tradition, mais qui sont assez intemporels», explique Guillaume Blum.

Photo fournie par Air Inuit

Air Inuit

Guillaume Blum, professeur adjoint à l'École de design de l'Université Laval: «On a opté pour des éléments qui évoquent l'art inuit, la tradition, mais qui sont assez intemporels. C'est assez bien fait.»

8/10

Johanne Brunet, professeure titulaire à HEC Montréal: «J'aime beaucoup les dessins: c'est sobre, beau, cela identifie bien le territoire où l'on s'en va. C'est très évocateur.»

9/10

«C'est beaucoup trop chargé, analyse Johanne Brunet. L'objectif... (Photo CNW) - image 5.0

Agrandir

«C'est beaucoup trop chargé, analyse Johanne Brunet. L'objectif d'Ait Transat est sans doute de montrer qu'ils vont un peu partout, mais il y a trop de mots, trop de couleurs, des étoiles.»

Photo CNW

Air Transat

Johanne Brunet, professeure titulaire à HEC Montréal: «C'est beaucoup trop chargé. Leur objectif est sans doute de montrer qu'ils vont un peu partout, mais il y a trop de mots, trop de couleurs, des étoiles. C'est l'un des styles qui me plaisent le moins.»

4,5/10

Bernard Motulsky, professeur à l'École de design de l'Université du Québec à Montréal: «Le logo de l'étoile est très bien utilisé, très reconnaissable. On a mis l'accent sur Transat, plutôt qu'Air Transat, ce qui enveloppe les autres activités de la marque. Les couleurs apportent une note de fantaisie, sans que le tout ressemble à une pizza.»

9/10

«Air France est due pour une cure de... (Photothèque Le Soleil) - image 6.0

Agrandir

«Air France est due pour une cure de rajeunissement: ce look fait très années 60, 70, très vieille France», tranche Marc D. David.

Photothèque Le Soleil

Air France

Guillaume Blum, professeur adjoint à l'École de design de l'Université Laval: «On a l'impression qu'Air France n'a jamais bougé: ses choix sont intemporels, très cohérents avec l'image qu'elle veut projeter d'un standing de haute qualité.» 

9/10

Marc D. David, professeur en communication marketing à l'Université de Sherbrooke: «Air France est due pour une cure de rajeunissement: ce look fait très années 60, 70, très vieille France. Ça irait si cela se répercutait dans l'expérience client, si on voyait une différence au niveau des repas, une certaine qualité d'autrefois, mais il y a une dissonance entre le branding et la réalité actuelle.»

4/10

«Le design des avions d'Air New Zealand est... (Photo tirée d’internet) - image 7.0

Agrandir

«Le design des avions d'Air New Zealand est magnifique! dit Marc D. David. On fait une référence directe à l'histoire maorie et aux All Blacks [l'équipe nationale de rugby, à l'uniforme noir], tout en restant dans la contemporanéité.»

Photo tirée d’internet

Air New Zealand

Bernard Motulsky, professeur à l'École de design de l'Université du Québec à Montréal: «C'est chargé, et les symboles ne sont pas évidents à reconnaître pour les étrangers. Ce n'est pas que c'est laid, mais on a besoin de retrouver un symbole national fort».

7/10

Marc D. David, professeur en communication marketing à l'Université de Sherbrooke: «Il est magnifique! On fait une référence directe à l'histoire maorie et aux All Blacks [l'équipe nationale de rugby, à l'uniforme noir], tout en restant dans la contemporanéité.»

8,5/10

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer