Recherche Voyage

Des vacances trop courtes pour aller aux États-Unis

De moins en moins de Québécois profitent de... (PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

De moins en moins de Québécois profitent de leurs vacances pour visiter les États-Unis, selon un sondage commandé par CAA-Québec. Sur la photo, la plage d'Old Orchard, dans le Maine.

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La faiblesse du huard n'explique pas à elle seule la décision de nombreux Québécois de préférer la province aux États-Unis pour leurs vacances cet été.  La courte durée des congés et un budget plus serré font aussi partie des raisons qui expliquent pourquoi les Québécois seront encore moins nombreux cette année à traverser la frontière américaine.

Selon un sondage CAA-Québec paru récemment, à peine 10 % des vacanciers de la Belle Province ont l'intention de se rendre aux États-Unis au cours de la saison estivale, alors qu'ils étaient 21 % il y a deux ans.

Pourquoi bouder les plages du Maine au profit du roché Percé ou du Vieux-Québec ? Il y a bien sûr la faiblesse du dollar canadien (qui a néanmoins repris de la vigueur au cours des dernières semaines). Mais le temps alloué aux vacances est aussi moins long. Ainsi, selon l'enquête de CAA-Québec, plus du tiers des Québécois (35 %) prendront une pause d'une semaine ou moins, par rapport à 29% en 2015. Et un vacancier qui bénéficie de moins de jours de congé sera porté à rester plus près de la maison. 

Cette tendance à prendre de courtes vacances pendant l'été semble se confirmer année après année, selon l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés. « Nous n'avons aucun indicateur nous disant que ça va changer », souligne Alexandre Dumouchel, porte-parole de l'Ordre. 

MOINS DE 1000 $

Autre argument de taille en faveur des séjours au pays :  le budget minceur. « Cette année, près de la moitié (46 %) des Québécois s'alloueront un budget de moins de 1000 $ », indique CAA-Québec.

Ainsi, la Belle Province sera la destination vacances numéro 1 des Québécois cet été (58 %), suivie de l'Ontario, du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse, toujours selon CAA-Québec.

John Lapointe, propriétaire du Motel Beau Rivage, établi depuis 50 ans à Old Orchard, qui compte beaucoup de Québécois et de Canadiens dans sa clientèle, confirme ce changement. « Les gens appellent encore [pour réserver], mais ils restent moins longtemps », a-t-il noté. Au lieu de profiter de la plage pendant cinq jours, les visiteurs optent plutôt pour un séjour de trois jours.

Pour séduire les Canadiens

Pour réduire les effets de la baisse marquée des visiteurs canadiens, des destinations américaines ont décidé de leur proposer des offres avantageuses. Virginia Beach, Cape May, au New Jersey, et Scottsdale, en Arizona, font partie du lot.

> Les offres de Virginia Beach

> Les offres de Cape May

> Les offres de Scottsdale (en anglais)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer