Recherche Voyage

Airbnb, c'est la «personnalisation» du service

L'été dernier, quelque 17 millions de voyageurs du monde... (PHOTO ULYSSE LEMERISE, COLLABORATION SPÉCIALE)

Agrandir

L'été dernier, quelque 17 millions de voyageurs du monde entier ont trouvé le moyen de se loger grâce à Airbnb.

PHOTO ULYSSE LEMERISE, COLLABORATION SPÉCIALE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'homme qui occupe aujourd'hui le poste de chef de l'hospitalité globale et de la stratégie pour Airbnb a fondé, il y a plus de 25 ans, une chaîne hôtelière nommée Joie de vivre. Chip Conley aurait-il changé de camp ? Si la populaire plateforme de location n'a pas la prétention de vouloir faire disparaître les hôtels traditionnels, elle offre un service plus personnalisé qui bouscule l'industrie.

Chip Conley est chef de l'hospitalité globale et... (PHOTO FOURNIE PAR CHIP CONLEY) - image 1.0

Agrandir

Chip Conley est chef de l'hospitalité globale et de la stratégie pour Airbnb.

PHOTO FOURNIE PAR CHIP CONLEY

M. Conley s'est entretenu avec La Presse il y a quelques semaines, au moment où il préparait une conférence sur l'économie du partage qu'il présentera le 25 mai dans le cadre de C2 Montréal.

« Aller à l'hôtel et utiliser les services d'Airbnb, c'est très différent, tient-il à rappeler. La grande différence, c'est la personnalisation du service. Avec Airbnb, les gens ont la chance d'habiter dans les quartiers au lieu d'être dans les hôtels du centre-ville. Avec Airbnb, les hôtes peuvent savoir pourquoi les clients viennent visiter la ville. Font-ils du yoga ? Sont-ils végétariens ? Il est alors possible de leur suggérer une expérience. »

Connaissant bien les rouages de l'industrie hôtelière, le Californien de 56 ans assure qu'il est impossible pour les établissements traditionnels de cerner aussi aisément les goûts des clients, à moins, bien sûr, de séjourner dans un hôtel haut de gamme, ce qui est loin d'être à la portée de toutes les bourses.

De nombreux voyageurs semblent partager l'avis de M. Conley. À l'approche des vacances estivales, tout porte à croire que les services offerts par Airbnb seront grandement sollicités. L'été dernier, quelque 17 millions de voyageurs du monde entier ont trouvé le moyen de se loger grâce à cette populaire plateforme de location d'hébergement, selon un article publié sur le site Hospitality On.

Montréal pour ses restaurants

La métropole québécoise ne devrait pas échapper à cet engouement.

«Il y a plusieurs raisons de visiter Montréal. J'aime le centre-ville et je pense que les gens ignorent à quel point il y a de bons restaurants à Montréal.

»

Chip Conley

En décembre dernier, en raison de l'intérêt suscité par ce type de plateforme, Québec a adopté le projet de loi 67 visant à mieux encadrer l'hébergement touristique dans la province, notamment en facilitant le processus de demande d'attestation, en imposant des amendes plus élevées aux exploitants d'hébergement illégal et en augmentant le nombre d'inspecteurs. Cette initiative a reçu un accueil partagé dans le milieu hôtelier. 

Invité à réagir, M. Conley n'a pas voulu se prononcer sur la question.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer