Recherche Voyage

Harry Potter poursuit sa conquête du monde des Moldus

Les admirateurs peuvent depuis jeudi explorer le château... (PHOTO UNIVERSAL STUDIOS HOLLYWOOD)

Agrandir

Les admirateurs peuvent depuis jeudi explorer le château de Poudlard et découvrir l'univers des sorciers dans le parc, situé au pied des collines d'Hollywood.

PHOTO UNIVERSAL STUDIOS HOLLYWOOD

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Frankie Taggart
Agence France-Presse
Los Angeles

Quinze ans après son apparition sur grand écran, le plus célèbre des apprentis sorciers, Harry Potter, poursuit sa conquête du monde des Moldus grâce à un mini-parc à thème installé au coeur d'Hollywood.

Les studios Universal ont déployé au sein de leur parc d'attractions le concept très juteux du «Wizarding world of Harry Potter» en Californie, après la Floride et le Japon. En plus spectaculaire, affirment-ils.

Les admirateurs peuvent depuis jeudi explorer le château de Poudlard et découvrir l'univers des sorciers dans le parc, situé au pied des collines d'Hollywood.

Une diversification tellement lucrative que les industriels du cinéma conçoivent de plus en plus les tournages en ayant à l'esprit l'éventuelle future attraction.

«Lorsque vous pensez au patrimoine Harry Potter -sept livres et huit films-, il n'y a pas meilleur endroit que la capitale mondiale du cinéma pour installer cette expérience ultime», a déclaré Thierry Coup, un vice-président d'Universal Creative.

Cinq ans après la sortie du dernier long-métrage, l'aura de l'apprenti sorcier brille toujours. La pièce de théâtre Harry Potter et l'enfant maudit est un phénomène avant même sa première mondiale fin juillet à Londres: 175 000 places ont été vendues en moins de 24 heures.

Et une trilogie dérivée de la saga est annoncée dans les salles obscures: le premier volet, «Les animaux fantastiques», doit sortir en novembre.

Établir des records

Au parc hollywoodien, les attractions Harry Potter côtoient des superproductions comme les Minions, les Simpsons ou encore «Transformers». Les zombies de la série télévisée «The walking dead» devraient bientôt les rejoindre.

Les attractions Harry Potter de Floride et du Japon ont fait bondir de 30% la fréquentation des parcs. Pour la première fois de son histoire, Universal a dû suspendre la vente en ligne des billets, car le parc californien affichait complet pour jeudi depuis plusieurs jours.

«Un effort énorme a été réalisé pour vraiment aborder toutes les facettes du processus créatif», a expliqué à l'AFP Alan Gilmore, directeur artistique.

«Le film n'est qu'un élément de tout ça, mais on veut essayer de créer un film qui puisse être intégré dedans», a-t-il ajouté.

Le maire de Los Angeles Eric Garcetti a relevé que la croissance du parc -transformé aux trois quarts en cinq ans- allait générer des emplois, doper les revenus hôteliers et de restauration.

«Le tourisme explose à Los Angeles. Nous avons battu des records chaque année depuis cinq ans et ce n'est qu'un début», a-t-il poursuivi.

«Encore plus magique»

L'attention aux détails du «Wizarding world» est impressionnante, depuis la patine des pierres grises du pub «La tête de sanglier» jusqu'à l'usure des meubles et des sols crasseux.

Les rues pavées du village pittoresque Pré-au-lard résonnent de conversations des commerçants et des clients assoiffés d'un pub au toit enneigé.

Au milieu de ce charme ensorcelé, le visiteur peut embarquer pour «Harry Potter and the forbidden journey» («Harry Potter et le voyage interdit»). Cette attraction, présentée comme unique au monde, associe des effets spéciaux en 3D et à 360 degrés avec de l'animation en direct et des robots.

Selon M. Gilmore, architecte de formation, «Wizarding world» reprend de nombreux détails des films comme les porte-bagages du train Poudlard Express, la moto du géant Hagrid et un costume du Bal de Noël.

«Nous n'avons pas d'acteurs, nous avons de vrais gens. Donc il est très important que nous ayons conçu le décor parfaitement de façon à ce que dès que vous entrez dans ce monde, vous ayez l'impression d'être dans le film», a-t-il expliqué.

Parmi les journalistes ayant assisté mercredi à une présentation en avant-première s'étaient glissés des acteurs du film comme Tom Felton -qui incarne le fourbe Drago Malefoy- et Warwick Davis alias Professeur Flitwick.

«Même si j'ai déjà beaucoup vécu tout ça, en ayant joué dans les films, venir au "Wizarding world" est pour moi une expérience encore plus magique», a confié Warwick Davis.

«Ces lieux offrent une immersion plus grande parce que vous pouvez entrer dans un endroit comme (le pub) "Les trois balais" de Pré-au-lard, et il existe réellement alors que dans les films ces décors sont distincts».

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer