Recherche Voyage

Fin du dépistage d'Ebola dans les aéroports américains

Le dépistage du virus Ebola chez les voyageurs originaires d'Afrique de l'Ouest... (Photo Ivanoh Demers, La Presse)

Agrandir

Photo Ivanoh Demers, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Le dépistage du virus Ebola chez les voyageurs originaires d'Afrique de l'Ouest a pris fin dans les aéroports aux États-Unis, le danger étant considéré comme éteint, a annoncé jeudi le secrétaire américain à la Sécurité intérieure Jeh Johnson.

En 2014 les autorités américaines avaient mis en place des mesures de dépistage renforcé d'Ebola dans cinq aéroports désignés, pour les visiteurs en provenance de Sierra Leone, du Liberia et de Guinée.

Ces contrôles d'entrée aux États-Unis - consistant en une prise de température et un questionnaire - ont été récemment suspendus pour la Sierra Leone et le Liberia. Ils le sont désormais aussi pour les voyageurs venant de Guinée.

Plus de 42 000 voyageurs originaires d'Afrique de l'Ouest ont ainsi été contrôlés et pas un seul présentant des symptômes suspects n'est passé sans être détecté, s'est félicité M. Johnson dans un communiqué.

L'épidémie d'Ebola en Afrique de l'Ouest, la plus grave depuis l'identification du virus il y a 40 ans en Afrique centrale, a fait plus de 11 300 morts pour quelque 28 000 cas recensés, un bilan sous-évalué de l'aveu même de l'OMS.

Les victimes se concentrent à plus de 99 % dans trois pays voisins : la Guinée, où l'épidémie s'est déclarée en décembre 2013, le Liberia et la Sierra Leone.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer