Recherche Voyage

Turquie: le nombre de touristes recule en 2015

Depuis l'été dernier, la situation sécuritaire s'est nettement... (PHOTO AFP/OZAN KOSE)

Agrandir

Depuis l'été dernier, la situation sécuritaire s'est nettement dégradée en Turquie. Le conflit kurde a repris dans le sud-est du pays, en proie à de violents combats entre forces de sécurité et rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

PHOTO AFP/OZAN KOSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Istanbul

Le nombre de touristes étrangers a légèrement reculé en 2015 en Turquie, pour la première fois depuis des années, victime de la dégradation de la situation sécuritaire dans le pays et du retrait des visiteurs russes, selon des chiffres officiels publiés jeudi.

Un total de 36,24 millions d'étrangers ont visité la Turquie contre 36,83 millions l'année précédente, soit une baisse de 1,61%, a indiqué le ministère du Tourisme.

Le nombre de touristes russes, particulièrement friands des stations balnéaires de la Méditerranée comme Antalya, a subi une baisse spectaculaire avec 3,65 millions l'an dernier contre 4,5 millions en 2014.

Amorcé par la crise économique en Russie, ce mouvement s'est accéléré avec la crise diplomatique provoquée par la destruction d'un bombardier russe par l'armée turque à la frontière syrienne le 24 novembre dernier. En décembre, le nombre de touristes russes a dégringolé de 46% par rapport à la même période de l'année précédente.

Malgré cette nette tendance, les Russes ont constitué en 2015 le deuxième contingent des visiteurs de la Turquie, derrière les Allemands avec 5,6 millions.

Plus généralement, le nombre de touristes du continent européen a reculé de 1,75%, les mouvements les plus nets étant observés chez les Italiens (-27%) et les Français (-18%). L'afflux de résidents du Moyen-Orient (+5,5%) et d'Asie du Sud-est (+11,3%) a presque totalement compensé la désaffection européenne.

Depuis l'été dernier, la situation sécuritaire s'est nettement dégradée en Turquie. Le conflit kurde a repris dans le sud-est du pays, en proie à de violents combats entre forces de sécurité et rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK).

Et plusieurs attentats attribués au groupe Etat islamique (EI) ont frappé le sol turc. À Ankara, 103 personnes sont mortes en octobre lors d'une manifestation prokurde et, le 12 janvier, 11 touristes allemands ont été tués dans le district historique de Sultanahmet.

Après cette dernière attaque, le croisiériste MSC a suspendu ses escales en Turquie.

La baisse de nombre de visiteurs enregistrée en 2015 était «inévitable» à cause du «terrorisme auquel le monde entier est confronté», a commenté le ministre du Tourisme et de la Culture, Mahir Unal. «Nous devons éviter tout ce qui peut remettre en cause l'image de pays sûr de la Turquie», a-t-il ajouté.

La Turquie, actuellement sixième destination mondiale, s'est fixée pour objectif d'accueillir 50 millions d'étrangers par an en 2023.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer