• Accueil > 
  • Voyage > 
  • Nouvelles 
  • > British Airways et EasyJet annulent leurs vols vers Charm el-Cheikh jusqu'en janvier 
Recherche Voyage

British Airways et EasyJet annulent leurs vols vers Charm el-Cheikh jusqu'en janvier

La station balnéaire de Charm el-Cheikh, sur la... (Photo Thinkstock)

Agrandir

La station balnéaire de Charm el-Cheikh, sur la mer Rouge est un haut lieu du tourisme en Égypte, l'un des derniers qui restait encore très prisés.

Photo Thinkstock

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
LONDRES

Les compagnies aériennes British Airways et EasyJet ont annoncé mardi l'annulation de tous leurs vols depuis et à destination de la station balnéaire égyptienne de Charm el-Cheikh jusqu'à début janvier, après l'écrasement fin octobre d'un avion russe dans le Sinaï.

«Tous les vols à destination et en provenance de Charm el-Cheikh sont annulés jusqu'au 14 janvier inclus, à la suite des recommandations du gouvernement (britannique) de ne plus y convoyer de clients», a annoncé dans l'après-midi British Airways dans un communiqué.

Quelques heures plus tôt, EasyJet avait annoncé la suspension de ses vols vers et en provenance de cette destination jusqu'au 6 janvier.

«Après des discussions avec le ministère britannique des Transports, EasyJet avait pris la décision de suspendre tous ses vols entre le Royaume-Uni et Charm el-Cheikh après le mercredi 4 novembre et ne va pas les reprendre tant que le gouvernement ne change pas ses recommandations», a-t-elle précisé dans un communiqué.

Les annulations d'EasyJet concernent ses quatre aéroports britanniques (Gatwick, Luton, Stansted et Manchester) ainsi que l'aéroport italien de Milan Malpensa.

Parmi les autres compagnies aériennes et tours-opérateurs desservant Charm el-Cheikh depuis le Royaume-Uni, la compagnie Monarch a jusqu'ici décidé d'annuler ses vols jusqu'au 19 décembre, Thomas Cook jusqu'au 10 décembre et Thomson (TUI) jusqu'au 9 décembre, alors que le Londres a mis en cause la capacité des autorités égyptiennes à assurer la sécurité dans cet aéroport.

L'écrasement porte un coup très dur au tourisme égyptien puisque, depuis la révolte populaire qui chassa Hosni Moubarak du pouvoir en 2011, les stations balnéaires de la mer Rouge, Charm au premier chef, restaient les derniers lieux encore visités par de nombreux touristes occidentaux.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer