Recherche Voyage

Le célèbre hôtel Normandy de Deauville se métamorphose

L'hôtel Normandy de Deauville...

Agrandir

L'hôtel Normandy de Deauville

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
Paris

Le mythique hôtel Normandy à Deauville va fermer pendant six mois pour la première fois depuis son inauguration en 1912, afin de mener des travaux censés le «métamorphoser» tout en préservant son «âme», a annoncé jeudi à l'AFP son propriétaire le groupe Barrière.

Le 1er novembre, l'Hôtel Barrière Le Normandy Deauville, classé cinq étoiles, fermera ses portes pour dévoiler fin avril «un nouveau Normandy métamorphosé, surprenant, avec des offres inédites, sans altérer pour autant l'âme de cet hôtel iconique», a indiqué le groupe qui détient 41 casinos, 16 hôtels de luxe et plus de 140 restaurants et bars dont le Fouquet's à Paris.

Barrière a lancé en 2013 un vaste programme de rénovation pour ses hôtels et casinos, de près de 210 millions d'euros, qui a déjà concerné Le Majestic et Le Gray d'Albion à Cannes, Le Royal à La Baule et L'Hôtel du Golf à Deauville.

Au Normandy, «cette période de fermeture marquera l'aboutissement des travaux de rénovation effectués par tranches depuis 2010 sans que l'hôtel ne ferme jusque-là ses portes: la toiture, environ 80 suites et chambres - dont la suite présidentielle et la suite Un homme et une femme (en hommage au film de Claude Lelouch en partie tourné dans l'hôtel, ndlr), la réception et le lobby ont ainsi été repensés».

«L'ensemble des travaux de rénovation entrepris sur les cinq dernières années à Deauville représente à ce jour une enveloppe globale de plus de 40 millions d'euros. Cette enveloppe comprend les travaux déjà entrepris au Normandy, ainsi que les rénovations partielles de L'Hôtel du Golf et du Royal Deauville, qui s'achèveront respectivement en 2016 et 2017», détaille le groupe qui prévoit «d'investir à nouveau sur Deauville plus de 20 millions d'euros en 2016».

L'établissement aux allures de manoir, qui compte à ce jour 259 chambres et 31 suites, est construit dans la pure tradition architecturale de la région, avec des colombages et des tuiles faites sur mesure - le changement de la toiture à elle seule a coûté quelque 11 millions d'euros.

«C'est véritablement un nouveau Normandy qui verra le jour au printemps prochain», souligne Dominique Desseigne, PDG du groupe, cité dans le communiqué, qui promet aussi «des services personnalisés innovants totalement repensés».

Le groupe souligne que pendant la fermeture du Normandy, son autre établissement à Deauville, Le Royal, «restera exceptionnellement ouvert cet hiver pour accueillir ses clients».

Le Normandy est le premier hôtel de la côte normande à avoir obtenu une cinquième étoile en décembre 2009.

Le groupe Barrière a réalisé un chiffre d'affaires de 1,17 milliard d'euros en 2014, et compte un total de 6895 salariés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer