Recherche Voyage

Le Népal prolonge la validité de ses permis pour l'Everest

L'alpinisme est une source essentielle de revenus pour... (Photo Navesh Chitrakar, Archives Reuters)

Agrandir

L'alpinisme est une source essentielle de revenus pour le Népal, qui abrite huit des 14 sommets de plus de 8000 mètres dans le monde.

Photo Navesh Chitrakar, Archives Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
KATMANDOU

Le Népal a annoncé vendredi qu'il allait permettre aux centaines d'alpinistes, qui avaient dû renoncer à gravir l'Everest l'an dernier, d'utiliser leur permis d'ascension, facturé 10 000 dollars, jusqu'en 2019.

La mort de 16 guides népalais l'an dernier dans une avalanche, pire accident jamais enregistré sur l'Everest, avait entraîné l'interruption de toute ascension du plus haut sommet du monde.

«Le gouvernement a décidé d'étendre les permis de tous les alpinistes qui n'avaient pu faire l'ascension l'an dernier, ils peuvent revenir avec n'importe quelle agence dans les cinq prochaines années», a dit le porte-parole du ministère du Tourisme, Mohan Krishna Sapkota.

L'octroi de ces permis à 334 personnes l'an dernier avait rapporté 3,6 millions de dollars à l'État népalais. L'incertitude sur l'extension de ce permis a déjà poussé certaines agences d'alpinisme à annuler leurs expéditions pour cette année.

High Adventure Expeditions, une agence américaine, et le Canadien Peak Freaks ont déjà annulé leur expédition de l'Everest pour 2015, accusant le gouvernement de mal gérer la situation.

L'alpinisme est une source essentielle de revenus pour le Népal, qui abrite huit des 14 sommets de plus de 8000 mètres dans le monde.

La saison pour gravir l'Everest va d'avril à fin mai, mais selon Sapkota, il n'est pas trop tard pour organiser une expédition.

Les alpinistes titulaires du permis de l'an dernier devront s'acquitter d'un versement supplémentaire de 1000 dollars cette année pour compenser la perte de revenus entre le tarif de l'an dernier et celui de cette année, fixé à 11 000 dollars, a-t-il précisé à l'AFP.

Le Népal a également décidé que des médecins allaient en outre être postés dans l'ascension, le système de prévision météo amélioré et l'itinéraire traditionnel modifié pour améliorer la sécurité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer