Recherche Voyage

De nombreux vols vers Bagdad annulés après un tir sur un avion

Après cet incident, l'autorité de l'aviation civile aux... (Photo Kamran Jebreili, Archives AP)

Agrandir

Après cet incident, l'autorité de l'aviation civile aux Émirats arabes unis a décidé de suspendre les vols vers Bagdad des quatre compagnies du pays: flydubai, Emirates, Etihad et Air Arabia.

Photo Kamran Jebreili, Archives AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
DUBAÏ

Une balle a touché le fuselage d'un avion qui atterrissait à Bagdad, blessant légèrement une fillette et poussant de nombreuses compagnies aériennes à annuler leurs vols à destination de la capitale irakienne, ont indiqué des responsables mardi.

«Il n'y a pas eu d'autre conséquence qu'une blessure légère subie par une petite fille. Le pilote a atterri sans même s'être rendu compte de ce qui s'était passé» a déclaré le ministre des Transports Baqer Jabr al-Zoubeidi à la presse à l'aéroport.

M. Zoubeidi a appelé ses homologues étrangers à «oeuvrer à la reprise des vols vers l'aéroport de Bagdad» après avoir effectué un court survol de la capitale, destiné à prouver qu'il n'y avait pas de danger.

L'appareil assurant le vol FZ215 pour la compagnie à bas coûts flydubai a été touché lundi par une «balle de petit calibre», mais tous les passagers ont pu débarquer sains et saufs, selon le porte-parole de flydubai.

La compagnie, qui fait partie du même groupe qu'Emirates, a indiqué qu'elle était en lien avec les autorités irakiennes pour enquêter sur l'incident, ajoutant qu'elle cessait ses vols vers Bagdad, mais continuerait de desservir les autres destinations en Irak.

L'autorité de l'aviation civile aux Émirats arabes unis a décidé de suspendre les vols vers Bagdad des quatre compagnies du pays: flydubai, Emirates, Etihad et Air Arabia.

À Dubaï, le ministère émirati des Affaires étrangères a convoqué l'ambassadeur irakien afin de réclamer une enquête et la mise en place «des mesures nécessaires» pour assurer la sécurité aérienne, rapporte un communiqué de l'agence officielle Wam.

D'autres compagnies, dont Turkish Airlines, la Royal Jordanian et la compagnie libanaise Middle East Airlines (MEA), ont elles aussi annulé leurs vols vers la capitale irakienne.

Il n'était pas possible dans l'immédiat d'identifier l'origine du tir.

«Ce qui est arrivé était un accident», a assuré le ministre Zoubeidi. «Les forces de sécurité ont rencontré les dirigeants de l'aviation civile pour parler de l'origine du tir qui a touché un avion émirati».

Il a indiqué que 40 avions, assurant pour la plupart des liaisons locales, avaient atterri ou décollé normalement à Bagdad mardi, et que le ministère mettait en place des vols à bord de la compagnie nationale Iraqi Airways pour les passagers bloqués à Bagdad.

Les grosses compagnies aériennes survolant le territoire irakien redoublent de précautions par crainte que des membres du groupe Etat islamique (EI) aient acquis des armes capables de toucher leurs appareils.

L'aéroport de Bagdad est situé à l'ouest de la ville, près de la province d'Al-Anbar, largement contrôlée par les djihadistes de l'EI.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer