Recherche Voyage

Scandale des noix: la fille du patron de Korean Air s'excuse

Cho Hyun-Ah, 40 ans, cadre dirigeante de la... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

Cho Hyun-Ah, 40 ans, cadre dirigeante de la compagnie aérienne, avait démissionné mardi face aux remous suscités dans l'opinion publique par son esclandre, qui a aussi provoqué l'ouverture d'enquêtes officielles.

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Agence France-Presse
SÉOUL

La fille du patron de Korean Air a rendu visite dimanche au chef de cabine qu'elle avait ejecté d'un avion pour une affaire de noix d'apéritif mal servies pou présenter ses excuses à l'intéressé, qui dit avoir été contraint de s'agenouiller devant elle.

Cho Hyun-Ah, 40 ans, cadre dirigeante de la compagnie aérienne, avait démissionné mardi face aux remous suscités dans l'opinion publique par son esclandre, qui a aussi provoqué l'ouverture d'enquêtes officielles.

Elle avait exigé que le vol New York-Séoul qui roulait déjà sur la piste retourne au terminal le 5 décembre pour y débarquer le chef de cabine.

Mme Cho, assise en première classe, s'était offusquée de s'être vue servir des noix de macadam qu'elle n'avait pas demandées, et de surcroît présentées non dans un bol mais dans leur sachet.

Le chef de cabine, Park Chang-Jin a raconté à la télévision KBS qu'elle l'avait contraint, lui et une hôtesse de l'air, à s'agenouiller devant elle. Il a dit qu'elle l'avait insulté tout en l'acculant contre la porte du cockpit à coups de manuel de bord.

Mme Cho s'est rendue aux domiciles des deux membres d'équipage dimanche pour leur présenter en personne ses excuses. Toutefois, aucun d'eux n'était présent et elle leur a laissé des mots, a déclaré à l'AFP une porte-parole de la compagnie aérienne.

Mme Cho a démenti avoir contraint les deux membres d'équipage à s'agenouiller. «Je n'ai jamais rien entendu de la sorte. Je n'en sais rien», a-t-elle dit à la presse.

Une passagère a confirmé pour l'essentiel le témoignage du chef de cabine, déclarant avoir vu les deux membres d'équipage à genoux. «J'étais désolée pour eux, ils avaient l'air terrifié», a raconté cette femme à KBS après avoir rencontré les représentants du parquet samedi à Séoul.

Le chef de cabine a dit s'être senti profondément humilié. «Elle a dit ''contactez immédiatement les contrôleurs aériens pour arrêter l'avion. Je ne vais pas laisser partir cet avion''. Comment pouvais-je désobéir à la fille du propriétaire de la compagnie?», a-t-il demandé.

Cet incident a fait scandale en Corée du Sud, où le comportement arrogant des plus riches a été mis sur la sellette. Le ministère des Transports comme le parquet de Séoul ont ouvert des enquêtes pour déterminer en particulier si elle avait enfreint les règlements de sécurité.

Son père, le PDG de Korean Air, Cho Yang-Ho a donné une conférence de presse pour s'excuser du comportement de sa fille, se disant en partie responsable: «Je ne n'ai pas élevé correctement mon enfant. C'est de ma faute».

L'avion était arrivé à destination avec 11 minutes de retard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer