Recherche Voyage

Retour à la normale du trafic aérien à Chicago

L'aéroport de O'Hare accueille 67 millions de passagers... (Photo Jim Young, Reuters)

Agrandir

L'aéroport de O'Hare accueille 67 millions de passagers par an, ce qui en fait le deuxième plus important aéroport des États-Unis.

Photo Jim Young, Reuters

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
WASHINGTON

Les aéroports de Chicago fonctionnaient à nouveau normalement lundi matin dix-sept jours après l'incendie criminel d'une installation radar, qui avait entraîné l'annulation et le retard de milliers de vols.

Les contrôleurs aériens ont repris leur travail à temps plein lundi matin à 1 h au centre de télécommunications situé à Aurora, dans la banlieue de Chicago, a indiqué l'Agence fédérale de l'aviation américaine (FAA) dans un communiqué. Le «Chicago En Route Center» contrôle le trafic aérien de sept Etats du MidWest américain.

Le 26 septembre, un contractuel de ce centre avait allumé un incendie sur une installation dans un sous-sol, entraînant l'annulation et le retard sur plusieurs jours de milliers de vols aux aéroports O'Hare et Midway.

L'incident a mis en valeur la vulnérabilité du contrôle du trafic aérien, qui repose sur une surveillance par radar datant des années 1950. La FAA transforme progressivement ce système par un programme de gestion des vols par satellite, le NextGen.

Après le chaos de Chicago, le chef de la FAA Michael Huerta avait annoncé un réexamen pendant un mois des protocoles de sécurité de toutes les infrastructures de trafic aérien de la FAA à travers le pays.

L'aéroport de O'Hare accueille 67 millions de passagers par an, ce qui en fait le deuxième plus important aéroport des États-Unis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer