Recherche Voyage

Air Canada Rouge ne casse pas les prix

Les prix affichés par Air Canada Rouge ne... (Photo Martin Chamberland, archives La Presse)

Agrandir

Les prix affichés par Air Canada Rouge ne sont pas beaucoup plus alléchants que ceux de son concurrent direct, Air Transat, ou encore d'Air Canada lui-même.

Photo Martin Chamberland, archives La Presse

Partager

Atterrir à Athènes ou encore à Varadero ne sera pas nécessairement plus abordable sur les ailes d'Air Canada Rouge, du moins pour les voyageurs qui partent de Montréal. Après comparaison des tarifs offerts, La Presse a constaté que les prix affichés par le tout nouveau transporteur loisir ne sont pas - contre toute attente - beaucoup plus alléchants que ceux de son concurrent direct, Air Transat, ou encore d'Air Canada lui-même.

Dès son lancement en décembre, le nouveau transporteur d'agrément a clairement affiché ses couleurs. La majorité des vols offerts décolleront de Toronto. Les appareils d'Air Canada Rouge, qui apparaîtront dans le ciel à partir de juillet, n'offriront qu'un seul vol direct à partir de Montréal, en direction d'Athènes. Les vols vers les destinations soleil comme Cuba, la République dominicaine, le Costa Rica et la Jamaïque se feront tous au départ de la Ville Reine.

Or, pour le moment, le prix des billets pour ces «destinations-vedettes» ne doivent pas faire frémir son plus proche concurrent au pays, Air Transat, qui se spécialise dans les destinations vacances à bas prix. Par exemple, cette semaine, un billet aller-retour Montréal-Athènes en juillet sur Air Canada Rouge se vendait 1110$, contre 1160$ avec Air Canada (avec une escale à Francfort). Air Transat offrait le vol direct à 1162$. De Toronto, les billets pour les destinations soleil coûtent environ 100$ de moins que ceux vendus par Transat.

Cette semaine, un billet aller-retour Montréal-Athènes en juillet... (Photo Bernard Brault, archives La Presse) - image 2.0

Agrandir

Cette semaine, un billet aller-retour Montréal-Athènes en juillet avec Air Canada Rouge se vendait 1110?$, contre 1160?$ avec Air Canada. Air Transat offrait le vol direct à 1162?$.

Photo Bernard Brault, archives La Presse

Les voyageurs montréalais désireux de paresser sur les plages du Sud qui seraient attirés par un billet moins cher avec Air Canada Rouge y penseront peut-être à deux fois quand ils tiendront compte de l'escale imposée à Toronto, surtout si Transat offre une liaison directe. C'est le cas du vol entre Montréal et Cayo Coco, à Cuba. Ainsi, le prix d'un siège sur les ailes du nouveau transporteur du 7 au 14 juillet est de 576,91$ avec une escale d'une nuit à Toronto. «Les arrangements pour cette escale ne sont pas inclus dans votre forfait», précise le transporteur sur son site internet. De son côté, Transat affiche un prix de 719$, mais il s'agit d'un vol direct.

Le meilleur est-il à venir?

Ainsi, l'arrivée de ce nouvel acteur ne permettra visiblement pas aux voyageurs de faire de réelles aubaines. «Si Air Canada veut se positionner correctement sur le marché rabais, il devrait envoyer un message très fort, estime Jacques Nantel, professeur titulaire au service de l'enseignement du marketing à HEC Montréal. Je pense que, de façon générale, Air Canada Rouge veut se rapprocher d'Air Transat tout en se positionnant de façon claire par rapport à Air Canada.»

Si la société remplit ses appareils en se rapprochant des prix d'Air Transat tout en faisant en sorte que ses billets pour les vols réguliers ne soient pas soumis à des rabais, elle peut ressortir gagnante de cette stratégie, estime M. Nantel. Mais y a-t-il de la place pour deux transporteurs à bas prix au pays? «Si on regarde ce qui s'est passé historiquement, la réponse est non, rappelle le spécialiste du marketing. Et historiquement, Air Canada n'a jamais été capable d'exécuter une stratégie de bas tarifs.»

«La tarification aérienne est un domaine très dynamique qui évolue sans cesse et nous continuerons certainement d'offrir des tarifs concurrentiels et abordables pour tous les voyageurs au départ de Montréal, indique Isabelle Arthur, porte-parole d'Air Canada. Les vols directs se vendent beaucoup plus rapidement que les vols avec correspondances. Nous remarquons déjà la grande popularité d'Air Canada Rouge, notre nouveau transporteur loisir, au départ de Montréal puisque les plus bas tarifs sur les vols directs vers Athènes se sont vendus rapidement après le lancement en décembre. Nous prévoyons accroître le nombre de vols et de destinations au départ de Montréal au fur et à mesure de la croissance du transporteur», a-t-elle ajouté.

_____________________

DES PRIX SEMBLABLES

1. Montréal-Athènes, du 8 au 15 juillet

> Air Canada Rouge: 1109,91$

> Air Canada: 1160,12$ (escale à Zurich à l'aller et à Munich au retour)

> Air Transat: 1162$

2. Toronto-Athènes, du 7 au 14 juillet

> Air Canada Rouge: 1135,42$

> Air Canada: 1163,72$ (escale à Zurich)

> Air Transat: 1111$

3. Montréal-Cayo Coco, du 7 au 14 juillet

> Air Canada Rouge: 576,91$ (escale d'une nuit à Toronto aux frais du voyageur)

> Air Canada: 903,53$

> Air Transat: 718,66$

4. Toronto-Cayo Coco, du 7 au 14 juillet

> Air Canada Rouge: 567,38$

> Air Canada: 903,04$ (escale à Montréal)

> Air Transat: 658$

*Il s'agit des prix affichés en ligne le 6 février pour un vol aller-retour pour une personne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer