Recherche Voyage

Une agence québécoise offre des voyages dans l'espace

Le voyage se fera à bord de la... (Photo fournie par Uniktour)

Agrandir

Le voyage se fera à bord de la navette Lynx Mark I.

Photo fournie par Uniktour

Partager

Sur le même thème

(Montréal) Une nouvelle option de voyage s'offre maintenant aux Québécois: l'espace. Les astronautes en herbe d'ici peuvent réserver dès maintenant leur billet pour monter à bord d'un avion spatial- accueillant seulement un passager à la fois- qui les mènera en trois minutes aux frontières de l'espace, à quelque 60 km d'altitude.

De là, il sera possible de vivre l'expérience de l'apesanteur et d'admirer la courbure de la terre pendant environ cinq minutes. La descente- qui durera entre une demi-heure et trois quarts d'heure- se fera en vol plané. Coût du périple: 95 000$, ce qui revient à environ 2000$ la minute.

Les premiers voyageurs décolleront en 2014 à partir d'un aéroport spatial situé dans le désert de Mojave en Californie, a annoncé vendredi Philippe Bergeron, président fondateur d'Uniktour, l'agence de voyages qui pilote le projet en collaboration avec le constructeur Xcor Aerospace et la ligne aérienne spatiale Space Expedition Corporation (SXC).

>>>Voyage dans l'espace: achetez-vous? Commentez sur le Blogue-Trotter

Le prix du «forfait spatial» comprend le vol lui-même, trois nuits dans un hôtel cinq étoiles en Californie, un cours sur les mesures de sécurité et sur l'appareil et une combinaison. Le transport jusqu'en Californie et le programme de formation ne sont pas inclus dans le prix. Et les gourmands devront oublier l'habituel plat de pâtes surgelées qu'ils dégustent habituellement à bord de l'avion.

«Avant de décoller, il faut avoir mangé et avoir été aux toilettes», précise M. Bergeron.  Et bien que le prix de ce tout-inclus nouveau genre soit beaucoup plus élevé qu'un séjour d'une semaine à Punta Cana, le patron d'Uniktour est confiant qu'il trouvera preneur. «On pense qu'il y a un marché pour ça, affirme-t-il. Comme toute nouvelle industrie, les prix vont baisser.»

D'ici quelques années, Philippe Bergeron a également l'intention de développer d'autres offres spatiales. L'idée: pouvoir se déplacer facilement dans l'espace suborbital afin de se rendre plus rapidement d'un point A à un point B. Ainsi, au lieu de prendre 20 h pour se rendre à Tokyo, les voyageurs pourraient mettre à peine deux heures avant de pouvoir y atterrir.

Pour information: www.uniktourspace.com

Partager

lapresse.ca vous suggère

  • Un Magogois met le cap sur l'espace

    Actualités

    Un Magogois met le cap sur l'espace

    L'espace ne deviendra pas une destination abordable de sitôt. N'empêche, un grand pas dans l'histoire du tourisme spatial sera franchi sous peu avec... »

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer