Recherche Voyage

La station balnéaire d'Acapulco en faillite

Des corps gisent à la plage La Caleta,... (Photo: AFP)

Agrandir

Des corps gisent à la plage La Caleta, dans la ville d'Acapulco, en août 2011. La ville est en faillite, désertée par les touristes en raison d'affrontements entre cartels de la drogue.

Photo: AFP

Partager

Agence France-Presse
Mexico

Acapulco, la célèbre station balnéaire de la côte Pacifique du Mexique, s'est déclarée en faillite en raison de l'impossibilité de régler une dette de 170 millions de dollars, a indiqué mardi le maire de la ville, qui a demandé l'aide du gouvernement fédéral.

«Nous sommes en situation de faillite technique», a déclaré à la presse Luis Walton, maire de gauche d'Acapulco, en poste depuis deux mois et qui accuse l'équipe précédente d'avoir augmenté la dette et signé des contrats impayables.

«Ils devront rendre des comptes ou payer pour leurs fautes», a-t-il ajouté, demandant au gouvernement fédéral de «sauver Acapulco», un port qui reçoit neuf millions de touristes par an, dont un million d'étrangers.

Les accusations de mauvaise gestion ont été contestées par l'ancien édile, Manuel Añorve, du Parti révolutionnaire institutionnel (PRI), qui a qualifié d'«inexacts» les comptes présentés par M. Walton.

Il a toutefois admis que le nombre d'employés de la ville était passé de 7920 à 8168 personnes sous sa mandature, soit «une augmentation de 248 travailleurs, dont 223 policiers».

Acapulco est devenue ces derniers mois l'une des villes les plus violentes du Mexique, théâtre d'affrontements entre cartels de la drogue.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer