Visite guidée du quartier Saint-Sauveur de Québec

Depuis quelques années, le quartier Saint-Sauveur regarde chez son voisin... (Photo Erick Labbé, Le Soleil)

Agrandir

Photo Erick Labbé, Le Soleil

Partager

Dossiers >

Visites guidées

Voyage

Visites guidées

Découvrez villes et villages du Québec avec nos choix d'adresses »

Depuis quelques années, le quartier Saint-Sauveur regarde chez son voisin Saint-Roch une foule de nouveaux commerces. Mais il semble que Saint-Sauveur n'est plus en reste. Visite entre les institutions et les petits nouveaux installés dans ce quartier en effervescence.

CONSULTER LA CARTE »»

1. Taverne Jos Dion

Comment ne pas se sentir accueilli quand le serveur vient prendre notre commande en s'assoyant pour piquer un brin de jasette? Dans ce lieu d'habitués, on ne se sent pas intrus bien longtemps. Présent dans le quartier depuis 1933, le bar connaît un nouveau souffle avec une clientèle de jeunes qui découvre l'endroit. La taverne Joe Dion a beau avoir adapté ses produits à ces nouveaux venus, elle n'a pas perdu son âme en faisant une place aux bières de microbrasseries. La grosse bière s'y vend encore et personne n'a eu l'idée d'ajouter «hyper» devant la taverne. Le castor et le chevreuil empaillés ne sont pas un effet de mode, pas plus que l'autel improvisé au-dessus de la porte d'entrée pour rendre hommage à un fidèle client mort récemment. Vous ne vous y tromperez pas, l'ambiance est authentique.

65, rue Saint-Joseph O., 418-525-0710

2. Magasin Latulippe

Depuis plus de 70 ans, chasseurs, pêcheurs et sportifs s'approvisionnent au magasin Latulippe. Si vous ne trouvez pas là la mouche qui réussira à attirer les poissons, c'est peut-être que vous ne la trouverez jamais. Il y a même des cuillères aux couleurs des défunts Nordiques, c'est tout dire... Mais ne ravivons pas la rivalité, le Tricolore a aussi droit à la sienne! En plus d'un impressionnant attirail de chasse et de pêche, on y trouve des vêtements, des souliers et de l'équipement de saison. Rien à acheter? Passez voir l'impressionnant orignal empaillé qui salue les visiteurs à l'entrée.

637, rue Saint-Vallier O., www.latulippe.com

3. Patente et Machin

Forts du succès de l'Affaire est ketchup, leur restaurant situé dans le quartier Saint-Roch, les jeunes propriétaires ont ouvert à quelques pas de là Patente et Machin. Dans un local où l'on s'attablait avant pour des déjeuners classiques, on peut aujourd'hui fort bien manger et boire des vins à prix plus qu'abordables. La carte change souvent et est présentée sur un «écran géant», soit un immense tableau noir où les plats sont affichés à la craie. L'ambiance est sympathique et le service, efficace.

82, rue Saint-Joseph O., 581-981-3999

4. Coeur de Loup

Diplômée en design de mode, Nathalie Jourdain a commencé à faire ses propres créations par plaisir. Devant la demande venue d'abord de ses amies, elle a lancé sa propre griffe en avril 2010. «Je suis arrivée juste au bon moment», dit cette fille «très basse-ville» pour expliquer son succès, qui tient surtout à son talent et à son travail acharné. Elle travaille seule dans son petit atelier où chaque pièce est produite à la main. Ses clientes sont fidèles et la designer le leur rend bien, en faisant des coupes sur mesure pour celles qui le demandent. «Nous ne sommes pas toutes égales», dit-elle en parlant des corps de celles qu'elle habille. On apprécie qu'une designer ait compris que la «taille unique» ne fait pas à toutes! On se procure ses créations qui s'inspirent des années 50 en se rendant à son atelier (sur rendez-vous) ou à la boutique Jupon Pressé (790, rue Saint-Jean).

6091/2, av. des Oblats, 418-997-7869

5. Le Bouchon du Pied Bleu

La charcuterie Le Pied Bleu a pignon sur rue dans Saint-Sauveur depuis plus de deux ans. Les copropriétaires Thania Goyette et Louis Bouchard-Trudeau transforment chaque semaine un porcelet en boudin, terrines et saucissons. Depuis peu, ils ont ouvert un bouchon lyonnais dans le local situé juste à côté de la charcuterie. En soirée, andouillettes, foie de porcelet et tripes sont au menu, mais le poisson est également présent sur les tables, tout comme les salades. La fin de semaine, on peut s'y rendre pour bruncher. L'assiette de l'ouvrier vous tiendra pendant de longues heures. Allez-y avec les enfants, ils raffoleront des saucisses et du bacon. Les propriétaires sont plus qu'accommodants pour les familles.

181, rue Saint-Vallier O., piedbleu.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer