La route des sous-bois

La piste Séduction, à Sutton... (Photo Bernard Brault, Archives La Presse)

Agrandir

La piste Séduction, à Sutton

Photo Bernard Brault, Archives La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Skier l'hiver

Voyage

Skier l'hiver

Consultez notre dossier pour savoir où skier cet hiver. »

Les skieurs québécois jouissent d'abondantes pistes en sous-bois qui, en plus, font monter d'un cran le niveau de défi de chaque descente. Chaque station a les siens, qui ont leur propre personnalité. Voici six stations où vous assouvirez votre soif de ski en forêt, en zone balisée.

Sutton

A-t-on besoin de préciser pourquoi Sutton se retrouve dans cette liste? Vingt-neuf des 63 pistes y sont des sous-bois. Des plus clairsemées, damées et amicales pour les débutants aux triples noires comme la BouBou et l'Entonnoir, sans oublier, sur le dos de la montagne, la Fantaisie, l'Extase et la Séduction. Quand la neige s'y accumule, c'est un paradis qu'il vous faudra mériter, car il faut pousser pendant 5 à 10 minutes pour revenir dans la station!

Mont Édouard

On aime le ski de haute route à la station de L'Anse-Saint-Jean, au Saguenay. Mais les amateurs de ski sauvage qui aiment malgré tout remonter en télésiège ne sont pas oubliés avec le versant nord-est, auquel on accède par une passerelle et qui offre plusieurs lignes amusantes de ski en forêt. Mention honorable aussi pour le sous-bois Robin des bois, une triple noire. Beaucoup de neige, peu d'attente aux remontées.

Massif de Charlevoix

Le Massif de Charlevoix et son secteur Ligori, balisé mais non patrouillé, est devenu un incontournable pour l'amateur de ski en sous-bois. Imaginez, plus de 700 m de dénivelé en forêt, et les chutes de neige légendaires du Massif. Du haut de la remontée, il vous faudra gravir quelques dizaines de mètres de dénivelé supplémentaires pour trouver les meilleurs endroits d'où vous élancer.

Le mont Miller, en Gaspésie... (Photo tirée du site Facebook de la station) - image 2.0

Agrandir

Le mont Miller, en Gaspésie

Photo tirée du site Facebook de la station

Mont Miller

C'est loin. C'est un autre monde. Le groupe Chic Chac, qui développe le ski hors-piste dans les Chic-Chocs autour de Murdochville, en Gaspésie, a acheté la moribonde station située en plein village l'an dernier. Béni des dieux par la quantité astronomique de neige qui y tombe, on y compte 32 pistes presque toutes abruptes et rarement damées, dont 10 sous-bois.

Val d'Irène

Val d'Irène, dans la vallée de la Matapédia, est l'une des stations les plus enneigées du Québec. Quelques beaux sous-bois sur le versant principal, mais les émotions fortes se vivent du côté nord. Des pistes à l'inclinaison impressionnante et deux sous-bois, dont la Katimavik, où l'on peut trouver de la poudreuse pendant plusieurs jours après une bordée. Retour vers la remontée en autobus, toutes les 15 minutes cependant.

Mont-Comi

Plus familiaux qu'à Val d'Irène, les nombreux sous-bois du Mont-Comi valent toutefois l'arrêt. La neige n'y manque pas, et si vous croisez un skieur local, il vous fera peut-être visiter quelques sous-bois qui ne se trouvent pas sur la carte. Les pistes ont été dessinées par le fondateur de la station du mont Sutton, Réal Boulanger. Ceci explique peut-être cela.

Le mont Grands-Fonds, à La Malbaie, dans Charlevoix... (Photo tirée du site Facebook de la station) - image 3.0

Agrandir

Le mont Grands-Fonds, à La Malbaie, dans Charlevoix

Photo tirée du site Facebook de la station

Mont Grands-Fonds

Le mont Grands-Fonds, à La Malbaie, dans Charlevoix, ne manque pas de charme. Surtout depuis la création du versant du Lynx, une très chouette zone de ski en forêt où la neige s'accroche pendant plusieurs jours après la tempête. Le secteur n'est pas patrouillé, et il faut marcher 400 m pour revenir à la base des pistes.

Orford

Les amateurs de sous-bois ont de quoi se régaler au mont Orford. L'Écureuil, ses petits couloirs, ses crans à sauter, offre un beau défi pour les plus téméraires. S'y ajoutent la Passe de l'Ours, l'Orignal, la Porc-Épic et la Chevreuil, pour ne nommer que celles-là. Assurez-vous cependant, avant de vous y déplacer juste pour les sous-bois, que la neige y est assez abondante.




publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer