De quoi sera fait l'hiver ?

La neige sera-t-elle au rendez-vous sur les pentes... (Photo Yannick Fleury, La Presse)

Agrandir

La neige sera-t-elle au rendez-vous sur les pentes cet hiver ?

Photo Yannick Fleury, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dossiers >

Skier l'hiver

Voyage

Skier l'hiver

Consultez notre dossier pour savoir où skier cet hiver. »

Les skieurs québécois auront-ils de la (belle) neige à se mettre sous les planches cet hiver ? Les avis des météorologues divergent.

Chez MétéoMédia, les prévisions sont réjouissantes. « Bonne nouvelle, on ne manquera pas de neige naturelle, lance André Monette, chef météorologue chez MétéoMédia. Les patrons météo prévoient beaucoup plus de précipitations que la normale au Québec. Mieux, la tendance sera plus marquée encore dans le sud du Québec, incluant la région de Québec. »

Dans les Cantons-de-l'Est, en Montérégie et à Montréal, les précipitations pourraient toutefois tomber sous diverses formes, moins plaisantes qu'une bordée de poudreuse. « Ces régions sont des casse-têtes pour les météorologues, admet M. Monette. On pense qu'il va y avoir plus de neige que la normale, mais on pourrait aussi voir plus de mélanges de précipitations, comme des cocktails neige-grésil. »

Malgré tout, il prévoit que l'hiver 2017-2018 pourrait ressembler à celui de 2007-2008, alors que la neige avait été très, très abondante. « Nous n'aurons peut-être pas autant de neige, mais ça donne une certaine indication sur le type d'hiver auquel on peut s'attendre », dit-il.

En ce qui concerne la température, le mercure devrait rester au niveau des normales saisonnières cet hiver, estime André Monette. Dans le sud du Québec, la moyenne des normales pour l'ensemble de l'hiver est de -3 degrés le jour et de -12 degrés la nuit.

« Les températures seront moins douces que lors des deux derniers hivers, où l'on avait presque battu des records de chaleur. Ce sera de bonnes conditions pour la fabrication de neige artificielle. »

- André Monette, chef météorologue chez MétéoMédia

« Ça ne veut pas pour autant dire que les mois de décembre, janvier et février seront pareils. En décembre et à la fin février, les températures seront assez hivernales. On ne verra pas de printemps hâtif, donc. En janvier et au début février, elles seront moins mordantes. »

UN SCÉNARIO DIFFÉRENT

Chez Environnement et changements climatiques Canada, le scénario est passablement différent. Alexandre Parent, météorologue, prévoit « des températures légèrement au-dessus des normales saisonnières pour toute la moitié sud du Québec, pour les mois de décembre, janvier et février ». « On verra certes des vagues de froid, comme chaque hiver, mais de manière générale, les températures seront plus douces que la normale. Les prévisions récentes pour décembre, qui sont les plus fiables, font état de températures légèrement au-dessus de la normale pour pas mal tout le mois. »

Le météorologue n'ose pas s'avancer quant au niveau de précipitations attendu cet hiver. « La fiabilité est trop faible aussi longtemps à l'avance. Ce qu'on sait avec certitude, c'est que le phénomène de La Niña a débuté. Dans l'est du Canada, il est difficile de prévoir un lien direct entre ce phénomène et la météo. Les impacts sont plus observables dans l'ouest du pays, en Colombie-Britannique notamment, où l'hiver pourrait être plus froid que la normale. »

Du côté de MétéoMédia, André Monette fait une autre lecture de ce phénomène de La Niña, qu'il qualifie de faible ou modéré. « Nous en subirons les effets collatéraux. Le Québec est situé dans la zone où le plus de dépressions risquent de passer... »

Bref, difficile de jurer que la poudreuse sera généreuse (ou non). Mais rien n'empêche d'en rêver...




publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer