Visite guidée dans le Vieux-Limoilou

Le restaurant Hosaka-Ya-Sushi, dans le Vieux-Limoilou....

Agrandir

Le restaurant Hosaka-Ya-Sushi, dans le Vieux-Limoilou.

Partager

Dossiers >

Visites guidées

Voyage

Visites guidées

Découvrez villes et villages du Québec avec nos choix d'adresses »

Sur le même thème

(Montréal) Ce n'est plus un secret pour les résidents de Québec: ça bouge dans le Vieux-Limoilou. Portées par l'afflux de jeunes familles venues se réinstaller dans ce quartier de jolies maisons de brique, les ouvertures de boutiques, restos, cafés sympas se multiplient depuis quelques années sur la 3e Avenue, faisant de ce secteur autrefois déprimé l'un des plus agréables où se balader tranquillement un dimanche après-midi, loin des hordes de visiteurs du Petit-Champlain.

1. Soupe et cie

522, 3e Avenue, 418-948-8996 ou soupecie.com

Cette adresse est dans les petits papiers du metteur en scène Robert Lepage, qui aime assez l'endroit pour y célébrer son anniversaire et, franchement, on comprend tout de suite pourquoi en poussant la porte le midi. Le lieu, d'abord, a de quoi séduire avec ses tables en bois laquées, sa grande banquette surchargée de coussins qui invite aux rapprochements, les louches qui servent de porte-manteaux et les panaches d'orignaux et de cerfs sur mur de brique. Puis le menu qui propose un intéressant tour du monde liquide, entre la soupe japonaise au tofu, champignons et fève edamame, la «Provençale», une bouillabaisse riche en poisson et fenouil, ou encore la «Suisse», une soupe à l'oignon au bouillon délicieusement parfumé au jambon, généreusement gratinée, servie dans un caquelon qui n'est pas sans rappeler ceux des refuges de montagne. C'est le genre d'endroit où il fait toujours chaud, même l'hiver, et qui a la cote avec les jeunes familles: on circule facilement avec les poussettes et les enfants mangent gratuitement jusqu'à 7 ans! Vins au verre, soupes desserts et quelques à côté intéressants (très bons dumplings, tartares, etc.). Un incontournable à chaque virée dans le coin.

2. Ateliers du Trois cinquième

320, 5e Rue, 581-307-5598

Les Ateliers du Trois cinquième doivent leur nom à leur situation géographique, presque à l'angle de la 3e Avenue et de la 5e Rue, mais leurs fondatrices ne font pas dans la demi-mesure. Amélie Proulx et Véronique Martel ont fait de ce vaste local un rare lieu d'exposition et de création ou s'expriment désormais un groupe de huit céramistes de la relève. On aime cet accès privilégié aux artistes, que l'on peut voir à l'oeuvre dès le pas de la porte, penchés sur leur tour, une motte de glaise entre les mains, concentrées jusqu'à la prochaine pause pendant laquelle elles se feront un plaisir de venir expliquer leur travail, présenter les oeuvres d'une collègue ou une autre avec le même entrain, exposées dans le petit coin boutique. Il n'y a pas d'horaire fixe, mais avec huit céramistes en résidence, on se heurte rarement à une porte fermée, nous assure-t-on. C'est là qu'on s'arrêtera pour acheter ses prochains cadeaux d'hôtesse.

3. Hosaka-Ya-Sushi

491, 3e Avenue, 418-529-9993 ou hosaka-ya.com. Fermé les lundis, et les midis le week-end.

Presque aussi petit qu'un simple comptoir franchisé, Hosaka-Ya-Sushi est dans l'assiette un bien plus grand restaurant. Ici, on a droit à une vraie cuisine familiale nippone, d'une étonnante variété qui se révèle un excellent antidote aux bouchées formatées des chaînes. D'ailleurs, même si les sushis sont excellents, servis juste à la bonne température, le riz encore légèrement tiède, l'assaisonnement délicat, ils ne sont pas les seuls à faire la réputation de la maison. Le menu inclut une belle sélection de «tsumamis», sorte d'équivalent asiatique des tapas espagnols, que l'on partage en entrée entre amis: plats de poissons ou de légumes marinés, omelette et prune umeboshi, poulet frit japonais. Le service est des plus attentionnés, la facture abordable, le décor minimaliste, mais le choix musical arrondit les angles et l'on se laisse vite porter par l'envie de s'éterniser, encore et encore. Essayez de penser à réserver les week-ends. Au pire, on peut toujours prendre pour emporter.

4. Loukoum Cupcake

523, 3e Avenue, 418-914-1644 ou loukoum-cupcake.com. (Aussi au 34, Saint-Joseph O., dans le quartier Saint-Roch). Fermé les lundis.

La vague déferlante des cupcakes n'a pas dit son dernier mot, mais on se dit parfois que c'est une bien bonne chose que ce dessert absolument décadent soit encore à la mode. Chez Loukoum, les créations sont originales et valent bien mieux qu'un simple gâteau blanc recouvert d'un glaçage goûtant bien peu de choses... sinon le sucre. La liste des spécialités inclut même une recette au coing, ce fruit pourtant si peu utilisé au Québec, mais ne boude pas les meilleurs ingrédients d'ici, en fait foi ce «Belle de l'île», aromatisé à la liqueur de cassis de l'île d'Orléans. Mieux: on peut aussi composer soi-même son cupcake en choisissant glaçage, gâteau, sirops et autres garnitures gourmandes, et même demander 48 heures à l'avance des versions sans gluten. La pâtissière, Ariel Pinsonneault, se décrit comme une artiste. Pas faux du tout.

5. La Fournée bio

La Fournée bio: 1296, 3e Avenue, 418-522-4441

Pure Passion chocolatée: 1200, 3e Avenue, 418-614-1299

Yannick Fromagerie: 901, 3e Avenue, 418-614-2002 ou yannickfromagerie.ca

Avec presque 15 années derrière la cravate, la Fournée bio n'est plus à proprement parler un petit nouveau dans le secteur, mais plutôt un visionnaire qui a flairé la bonne affaire en s'installant dans la 3e Avenue. Voilà une vraie boulangerie artisanale comme il en faut dans tout bon quartier et dont l'extraordinaire variété de pains se décline exclusivement en farines certifiées biologiques. Les choix vont du plus santé avec millet et quinoa au plus coquin, avec des brioches aux trois chocolats les samedis, ou à la fleur d'oranger, aux abricots et aux noisettes. Il y a bien quelques tables pour manger sur place, mais on préfère s'en faire de bons sandwichs après être passés à la Fromagerie Yannick, qui vient d'ouvrir à quelques enjambées de là, et propose un éventail de fromages d'ici et d'ailleurs de la plus grande qualité. Si vous ne pouvez vous passer de sucre, passez plutôt à la chocolaterie juste en face, Pure Passion chocolatée, qui appartient aux mêmes propriétaires gourmets que la boulangerie.

6. Atelier Pied de poule

986, 3e Avenue, 418-614-8408 ou pied-de-poule.net

Deux amies d'université se sont retrouvées 10 ans après avoir obtenu leur maîtrise en arts visuels pour fonder en mars dernier cette petite boutique-atelier «dans le quartier idéal des artistes», explique Marie-Kim Laberge, visiblement amoureuse des environs. C'est elle qui est derrière Fluolido, une ligne de bijoux colorés d'inspiration baroque, dont elle dessine sur ordinateur les motifs floraux emprisonnés sous leurs jolis médaillons translucides. Un art qui rejoint celui de son associée, Cynthia Dinan-Mitchell (Cynthia DM), sérigraphe, qui imprime images anciennes et dessins de son cru sur des sacs à main faits de ses mains, taillés de tissus neufs et recyclés aux couleurs éclatantes. Des artistes de la relève, souvent de Québec, viennent diversifier l'offre que l'on tient à garder à des prix très raisonnables.

7. Parc de la rivière Saint-Charles

Info: ville.quebec.qc.ca/parclineaire

S'étirant sur 32 km, le parc de la rivière Saint-Charles n'est pas l'apanage du quartier Limoilou, mais on serait fou de ne pas profiter de ce magnifique espace vert qui a bénéficié d'une cure de beauté aussi méritée que réussie au cours des dernières années. L'endroit est idéal pour se promener, été comme hiver, en poussette comme en jogging, sur des kilomètres sans jamais être importuné par le trafic automobile. Vers l'est, la piste se rend presque jusqu'au marché du Vieux-Port, puis dans le Vieux-Québec: un parcours qui change agréablement du boulevard Charest!

8. Hôtel Pur

395, rue de la Couronne, Québec, 418-647-2611 ou hotelpur.com. À partir de 109$ plus taxes en basse saison, 149$ en haute saison.

À moins d'y avoir des amis ou de la famille, il y a peu de chances que vous dormiez dans le quartier Limoilou: il n'y a pas d'hôtel. Mieux vaut se rabattre, non sans plaisir, sur l'hôtel Pur, situé dans un autre secteur en pleine ébullition de Québec, le quartier Saint-Roch, situé à petite distance de marche de la 3e Avenue (le trajet le plus agréable emprunte la rue du Pont) et du Vieux-Québec. Les chambres, épurées il va sans dire, ne sont pas particulièrement spacieuses, mais fort bien aménagées avec d'immenses baies vitrées offrant des vues entièrement dégagées sur la ville, dont, côté est, la très belle Église Saint-Roch et son parvis qui ne manque jamais d'action... On a adoré la méridienne installée judicieusement devant la fenêtre, bien plus confortable qu'un fauteuil robuste pour lire et se détendre après une journée de vagabondage. Le troisième étage est accaparé par une piscine aux dimensions respectables, pour un hôtel, avec quatre couloirs de natation et, comme dans les chambres, d'immenses baies vitrées laissant filtrer la lumière du jour. Franchement très réussi. Le petit-déjeuner, très bien, est servi dans le restaurant au rez-de-chaussée, dans un décor moderne, mais plus chaleureux que celui des chambres. On doute toutefois de l'utilité de le payer en même temps que la chambre, ce qui limite le choix sur le menu. Et pour le stationnement, il faudra s'en remettre au service de voiturier (14$), les places gratuites sont pour ainsi dire inexistantes dans le secteur.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer