Le mont Alta renaît de ses cendres

La station de ski Mont Alta rouvrira ses... (PHOTO FOURNIE PAR EXPÉRIENCE MONT ALTA)

Agrandir

La station de ski Mont Alta rouvrira ses portes cet hiver, en formule 100 % hors-piste.

PHOTO FOURNIE PAR EXPÉRIENCE MONT ALTA

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avec ses pistes non travaillées, sa neige naturelle et son ambiance où le m'as-tu-vu ne s'est jamais rendu, le mont Alta a toujours été cher au coeur de plusieurs skieurs. Après plusieurs coups du destin et deux années de fermeture, la mythique montagne de Val-David renaît de ses cendres cet hiver, mais dans une nouvelle formule entièrement hors-piste.

Le nouveau propriétaire, Jason Hodkin, a skié toute son enfance sur les flancs abrupts du mont Alta. Impossible pour lui de voir mourir la station, mais impossible aussi de changer, ou même de réparer, la vétuste remontée mécanique pour qu'elle se conforme aux normes. Trop cher. D'où l'idée de faire du mont Alta une station vouée à la pratique du hors-piste.

«La montagne est parfaite pour le hors-piste, dit M. Hodkin. Son dénivelé et ses sous-bois offrent de beaux défis aux skieurs. Et comme elle est située dans la ceinture de neige des Laurentides, les précipitations sont généreuses.»

Le hors-piste gagne sans cesse en popularité depuis trois ans, et beaucoup de stations offrent désormais quelques corridors pour les skieurs qui rejoignent le sommet avec des peaux d'ascension. Au mont Alta, tout le domaine skiable sera à leur disposition. Une entreprise locale - Roc'n Ride - offrira la location d'équipement complet. «Les gens pourront tester le sport avant d'investir pour acheter un équipement.» Des cours d'initiation et de perfectionnement seront de plus offerts par Alpagas Aventures, aussi de Val-David.

Pour l'instant, Jason Hodkin prévoit ouvrir la station les samedis et dimanches, «mais je travaille activement pour qu'elle soit ouverte sept jours sur sept». Le projet d'installer une remontée temporaire - un fil-neige démontable - a aussi été abandonné pour cet hiver. Il faut dire que le carnet de charges du nouveau propriétaire est déjà colossal. Le remonte-pente a été démantelé fin octobre, tout comme l'ancien chalet, qui fuyait de partout. Cet hiver, un refuge mobile chauffé, avec toilettes, accueillera les skieurs. Il n'y aura aucun service de restauration. Gros changements, certes, mais l'âme de la station restera intacte, jure Jason Hodkin: les pistes ne seront toujours pas damées, et aucune neige artificielle ne sera fabriquée...

Le coût pour un accès journalier au mont Alta a déjà été fixé: 12$. L'abonnement de saison sera offert pour 42$.

www.mont-alta.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Voyage

Tous les plus populaires de la section Voyage
sur Lapresse.ca
»

publicité

Destinations

Asie Europe Afrique Amérique latine Océanie États-unis Canada Québec

publicité

Autres contenus populaires

image title
Fermer